Test longue durée des roues RAR Magnum 60 #2 : 6000 km sur tous les terrains et par tous les temps

Quelques mois après notre première prise en main des RAR Magnum 60, nous pouvons tirer un bilan définitif du comportement et de la longévité de ces roues à jantes hautes au poids raisonnable, et vendues à un prix compétitif, après plus de 6000 km parcourus sur différents terrains, par tous les temps et avec quatre pratiquants différents. Verdict.

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr / DR

Les RAR Magnum 60 en imposent, mais elles se révèlent assez polyvalentes.

=> VOIR AUSSI : Test longue durée des roues RAR Magnum 60, présentation et premières impressions

Les RAR Magnum 60 de ce test ont été mises à l’épreuve sur plus de 6000 km, avec plusieurs utilisateurs de différents gabarits, et donc sur plusieurs vélos. À chaque fois, ce sont les mêmes commentaires qui reviennent : une facilité de prise en main, de la fluidité, une certaine polyvalence et un comportement qui ne change pas radicalement celui du vélo utilisé, tout en apportant des performances sur les parcours roulants. Les RAR Magnum 60 sont des roues aérodynamiques avec une hauteur de jante importante, mais pas extrêmes dans le sens où elles restent maniables et vives dans de nombreuses conditions. Seule la prise au vent latéral peut parfois poser des problèmes de pilotage, et réclame une certaine expérience. Cependant, même si dans ce cas elles se révèlent plus exigeantes que des roues de 40 mm par exemple, nous n’y avons rien trouvé d’insurmontable, même pour un pratiquant de moins de 60 kg.

Avec leurs jantes de 60 mm, elles confèrent un look très agressif à n’importe quel vélo.

Le bon équilibre

Avec une largeur intérieure de jante de 18 mm et une largeur extérieure de 28 mm au maximum (avec un profil légèrement bombé, et donc une largueur de 25 mm au niveau des crochets), les Magnum 60 favorisent l’aérodynamisme un peu au détriment de la stabilité, que l’on retrouve sur des roues plus larges, mais peut-être moins efficaces en termes d’effet de voile. On sait en effet que c’est avec un vent de trois-quart que les jantes hautes prennent le dessus en matière d’aérodynamisme, mais il faut alors faire des compromis avec la stabilité du vélo. Les jantes les plus efficaces en soufflerie ne sont pas les plus larges. Dans ce domaine, les RAR Magnum 60 semblent apporter le bon équilibre, en procurant une bonne inertie une fois lancée sur le plat et en permettant d’entretenir assez aisément une vitesse de déplacement élevée, sans se montrer trop difficiles à piloter.

Les jantes assez larges (sans excès) sont aérodynamiques et réclament un peu d’attention au pilotage avec le vent de côté.

=> VOIR AUSSI : Rouler plus vite en étant plus aérodynamique

Elles sont à la fois rigides et faciles à emmener, dans le sens où on ne les sent pas se désunir par rapport au comportement d’ensemble du vélo (elles ont été testées avec un Orbea Orca OMR, des Specialized Roubaix S-Works, Tarmac SL7 S-Works ou un Lapierre Xelius SL), sans être raides ni cassantes, que ce soit sur de mauvais revêtements ou en montant des bosses courtes à fort pourcentage.

Même sur de longues distances, les Magnum 60 étonnent pour leur confort.

Quant au confort, il est surprenant pour des roues de cette catégorie. On le doit au rayonnage adapté grâce au montage à la main dans les ateliers RAR à Maubeuge, mais aussi un peu sans doute à la largeur interne de la jante de 18 mm, qui permet à un pneu de 25 de se positionner idéalement, avec une forme bien ouverte, pour profiter ainsi pleinement des caractéristiques de sa carcasse.

Un pneu de 25 (mesuré à 27 en réalité avec la largeur interne de 18 mm) est ici parfaitement à sa place, notamment en matière de trainée aéro, avec des flancs qui sont dans la continuité de la paroi de la jante.

D’ailleurs, ce même pneu de 25 est mesuré ici avec une section de 27 mm en réalité, ce qui se révèle un bon compromis entre rendement, aérodynamisme et confort, avec une pression autour de 7 bar.

Esthétisme à la hauteur

Comme de nombreuses roues avec des jantes aussi hautes, les RAR Magnum 60 magnifient l’esthétisme du vélo, et c’est encore plus vrai ici avec la finition brillante sur la trame de carbone, qui apporte quelques reflets selon l’angle de vue et la lumière.

La finition des jantes est superbe.

Une finition qui ne s’altère pas avec le temps, de même que les stickers personnalisés à la commande, ce qui permet d’opter pour un look sur mesure en accord avec le vélo.

Les stickers sont disponibles en plusieurs coloris.

Les moyeux RAR First sont eux aussi remarquables, et conçus avec une géométrie prévue pour assurer la fiabilité du rayonnage, une résistance à long terme grâce à l’épaisseur des parois d’aluminium, une roue libre robuste et une étanchéité générale des roulements de bon niveau.

La géométrie des moyeux avec un tirage droit des rayons permet de bien répartir la tension de rayonnage, pour plus de fiabilité à long terme.
Le moyeu avant bénéficie d’un rayonnage droit à droite, et croisé du côté du disque.

Des moyeux pas spécialement légers (380 g la paire), mais les Magnum 60 sont aussi disponibles avec les RAR Eso qui allègent les roues de 120 g mais font monter la facture de 800 €.

L’entretien des moyeux est facilité par le système de capuchons à l’avant, sans réglage de jeu possible, qui se retirent à la main afin d’accéder aux roulements annulaires. Après plusieurs milliers de kilomètres, nous n’avons noté aucune prise de jeu, et les roulements avant tournent comme au premier jour.

À l’arrière, le démontage des embouts nécessite l’emploi de deux clés Allen de 5 mm. Là encore, aucune prise de jeu, mais l’un des trois roulements commence à gratter sérieusement et réclame à être changé. Du côté de la roue libre à 3 cliquets avec un retour assuré par un ressort acier, le fonctionnement est identique au premier jour, avec un bruit de cliquetis d’ailleurs assez présent. Le corps de cassette est légèrement marqué par plusieurs montages et démontages de cassette mais sans aucune influence sur le serrage.

Enfin, les rayons fins et elliptiques ne montrent pas non plus de traces de faiblesse, malgré une utilisation intensive, et le test par deux très grands gabarits de plus de 80 kg. on remarque un très léger voile de la roue arrière, mais assez facile à récupérer grâce aux têtes de rayons accessibles.

Un excellent rapport qualité-prix

Vendues telles quelles à 1399 €, les RAR Magnum 60 sont des roues en carbone à l’excellent rapport qualité-prix, si l’on tient compte de leur aérodynamisme, de leur poids (performant avec cette hauteur de jante), des possibilités de personnalisatiion de couleur des logos et des têtes de rayon, et surtout de leur comportement d’ensemble porté vers la polyvalence. Une utilisation sur plusieurs mois nous a aussi permis de vérifier qu’elles se montrent également fiables et solides, et qu’elles réclament un minimum d’entretien. Du côté des options, il est possible d’opter pour une ligature des rayons (+ 80 €) et de moyeux plus légers et plus performants ( + 800 €). Mais c’est bien la version testée qui nous semble la plus intéressante, et qui s’impose comme une alternative judicieuse pour ceux qui souhaitent améliorer un vélo de moyenne gamme avec un tarif bien étudié et relativement raisonnable.

Les roues RAR MAGNUM 60 en bref…

Note : *****

Les + : prix, finition, rendement, confort, polyvalence pour ce type de roues, fiabilité
Les – : prise au vent latéral sous les rafales, léger manque d’exclusivité avec un comportement assez neutre

Jantes carbone de 60 mm de hauteur – 18 mm de largeur interne / 25 mm externe – Compatibilité pneus/tubeless – Rayons : 24 av./Ar, croisés par 3 – Moyeux RAR First Center Lock – Axes traversants 12 mm – Poids : 1622 g avec fonds de jantes – Livrées avec : valves tubeless et housses de roues – Prix : 1399 €

Contact : roues-rar.fr

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Un commentaire sur “Test longue durée des roues RAR Magnum 60 #2 : 6000 km sur tous les terrains et par tous les temps

  1. Bonjour Guillaume, tu dis qu’elles ont été testé par tout les temps. Qu’en est-il du freinage sous la pluie?
    Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :