Cyclosport – Le vainqueur de la Marmotte manque un contrôle antidopage

Surprise à l’arrivée de la Marmotte Granfondo Alpes ce samedi 4 septembre : le vainqueur Raphaël Addy disparait sitôt la ligne d’arrivée franchie et ne se présente pas sur le podium de l’une des épreuves cyclosportives les plus prestigieuses du calendrier. Il s’est également soustrait au contrôle antidopage diligenté par l’Agence française de lutte contre le dopage.

Image : marmottegranfondoalpes.com

À l’arrivée de la Marmotte à l’Alpe d’Huez, l’Agence française de lutte contre le dopage a diligenté des contrôles sur six coureurs, selon nos confrères du Dauphiné Libéré.

Pour rappel, un contrôle antidopage peut concerner tous les sportifs, licenciés ou non, dès lors qu’ils s’inscrivent à une compétition.

Pour en savoir plus sur le déroulement d’un contrôle : VOIR ICI

Selon les premiers témoignages, le Suisse Raphaël Addy, arrivé avec huit minutes d’avance sur le second, s’est éclipsé une fois la ligne franchie, malgré les appels du speaker de l’épreuve. Il ne se serait pas rendu sur le podium non plus.

Une version confirmée par l’intéressé, qui écrit sur son Strava : “(…) Pour remettre les choses dans leur contexte avant que ça parte dans tout les sens (…), j’ai été malade dans le final de l’Alpe, des maux d’estomac à vomir, je passe la ligne, parle quelques mots au speaker, et repars vomir un bout plus loin. Sans voir personne (ni chaperon comme on le prétend). Je décide à contrecoeur de redescendre à Bourg-d’Oisans. Arrivé en bas, on m’appelle pour me dire qu’il y a contrôle… Du coup, je ne me suis effectivement pas présenté à ce contrôle, mais je vais aller faire une prise de sang le plus rapidement possible pour faire taire les commérages.

Lien Strava : ICI

Difficile de savoir s’il faut accorder du crédit ou non à cette explication. Mais selon la procédure en vigueur, une notification du contrôle doit être présentée au coureur sitôt la ligne franchie. De plus, une personne (un “chaperon”) doit ensuite accompagner le coureur jusqu’au contrôle. Enfin, le coureur en question dispose d’un certain délai pour se présenter au contrôle. Une prise de sang pratiquée ultérieurement ne peut pas se substituer au contrôle urinaire prévu à l’arrivée.

Cependant, même en supposant une confusion à l’arrivée de la Marmotte et de réels maux de ventre, Raphaël Addy aurait sans doute pu remonter rapidement à l’Alpe d’Huez depuis Bourg-d’Oisans pour démontrer sa bonne foi, et éviter ainsi non seulement les suspicions mais aussi un probable déclassement et une sanction qui peut aller jusqu’à une suspension.

Author:

Vous aimerez peut-être aussi

2 commentaires sur “Cyclosport – Le vainqueur de la Marmotte manque un contrôle antidopage

  1. Bientôt arrêtez ces magouilles
    Ces gens me dégoutes c’est inadmissible de faire des cyclo et de ……
    Honte à ces sois disant champions

  2. j y ai participé c est si dur, et venir ce faire voler !!!pas de pitié declacer point barre et dans futur obligation d y passer après chaque épreuve

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :