Test longue durée des roues RAR Magnum 60 #1 : premières impressions

Esthétiques et superbement bien finies, les roues RAR Magnum sont en plus proposées à un prix très compétitif. Mais que valent-elles sur la route ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir avec un test de longue durée où nous allons les soumettre aux difficiles exigences de l’entrainement hivernal. En commençant par les premières impressions après le montage sur un Orbea Orca OMR.

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr 

Créée en 2007, RAR (comme Roues ARtisanales) est une entreprise française située dans le Nord à Maubeuge qui a pour vocation de proposer des roues de qualité et personnalisées, à partir de composants sévèrement sélectionnés, ou conçus selon un cahier des charges spécifique pour la marque, et qui sont entièrement montés à la main. Selon RAR, « chaque roue est fabriquée avec des tensions de rayons parfaitement maîtrisées, dont les variations sont inférieures à 5 %« , ce qui assure nervosité, endurance et fiabilité. Pour compléter la constance de fabrication, un suivi intégral de chacune des roues montées est mis en place, avec un archivage des spécifications d’assemblage et des numéros de série des pièces et un étalonnage des appareils de mesure de tension. Enfin, il est intéressant de noter que les roues RAR sont garanties 5 ans.

Classe, sobriété et performances caractérisent les roues RAR Magnum 60.

La gamme de roues route commence avec les Tempo Alu à partir de 699 €, puis se prolonge avec les Even en carbone (30, 38 et 50 mm) à partir 1299 €, les Magnum carbone en 60 et 90 mm à partir de 1399 €, avant d’être chapeautée par les exceptionnelles Exalt carbone en 30 et 40 mm, à partir de 2999 € et pour moins de 1200 g pour pneus ou tubeless.

La finition des roues RAR est d’un excellent niveau.

Mais chacune de ces roues peut-être proposée sur mesure, que ce soit pour gagner du poids, de la nervosité ou de la rigidité, avec un système d’options destiné à répondre à des caractéristiques spécifiques (poids de l’utilisateur, type de parcours) aussi bien au niveau des fibres de carbone utilisées sur les jantes que sur le nombre de rayons, leur type ou la façon dont ils sont montés, ou que sur les moyeux. Les possibilités de personnalisation sont enfin poussées à l’extrême avec le choix possible des stickers, de la couleur des rayons ou même des têtes de rayon. Pour avoir pu rouler il y a quelques années avec deux versions différentes des Even en 50 mm, nous pouvons confirmer que RAR est susceptible de modifier grandement le comportement de ses roues, avec une première version presque trop raide pour notre gabarit, et une seconde qui nous est apparue bien plus polyvalente à l’usage, même sur les terrains très accidentés.

De nombreux éléments sont personnalisables sur les roues RAR.

Bon rapport poids/prix

Pour ce test de longue durée, nous avons opté pour les Magnum Disc en 60 mm, un profil adapté pour les parcours plats et moyennement vallonnés, dans leur version sans option à 1399 €. Les jantes présentent donc un profil de 60 mm avec une largeur de jante interne de 18 mm, et extérieur bombé de 28 mm au maximum pour 25 au niveau des crochets.

Les moyeux présentent un rayonnage atypique.

Les moyeux sont des RAR First CL (Center Lock pour les disques), avec un tirage direct et une flasque plus grande côté cassette pour la roue arrière, et côté disque pour la roue avant. Avec des axes traversants de 12/100 à l’avant et 12/142 à l’arrière, ils pèsent 380 g la paire. Les Magnum sont disponibles en option avec les moyeux RAR Eso CL qui permettent de gagner 120 g, mais qui alourdissent la facture de 800 €.

On trouve également 24 rayons plats à l’avant et à l’arrière, croisés par 3, sauf pour le côté opposé au disque sur la roue avant, avec un montage radial. Les têtes de rayons sont apparentes, et personnalisables au niveau de la couleur, sans supplément de prix, tout comme les logos sur les jantes.

Les jantes ont un profil légèrement bombé, avec 28 mm de marge au maximum.

Le poids des Magnum 60 dans cette configuration est raisonnable, avec 1622 g vérifiés avec les fonds de jante, ce qui les place en concurrence directe avec de nombreuses roues de haut de gamme d’autres marques qui coûtent entre 400 et 600 € de plus. Avec les moyeux Eso, le tarif monte certes à 2199 €, mais les Magnum atteignent 1500 g, ce qui est quasiment inédit avec cette hauteur de jante. Précisons enfin qu’elles sont fournies avec les prolongateurs de valve pour pneus tubeless, et de belles housse matelassées. 

Montage facile

Le montage se révèle presque une partie de plaisir, en choisissant des pneus Pirello P-Zero 4S en 700×25, mesurés finalement à 27 mm de section sur les Magnum. Contrairement à certaines roues compatibles tubeless, il n’est pas compliqué ici d’installer les tringles des pneus. Nous avons juste utilisé soigneusement un démonte-pneu pour placer les dix derniers centimètres de la tringle, mais sans avoir besoin de forcer. Reste à voir effectivement si avec des tubeless, le diamètre des jantes est réellement suffisant pour conserver une parfaite étanchéité du montage, mais nous n’avons pas beaucoup de doutes à ce sujet.

Plusieurs options de corps de cassette sont disponibles.

Le montage des disques et de la cassette est lui aussi très facile, en utilisant une clé démonte-cassette dans les deux cas. Le corps de cassette est ici compatible Shimano 9/10/11/12 vitesses, mais les corps pour Campagnolo ou Sram XRD sont bien entendu disponibles sans supplément de prix. Et par chance, la position des disques sur les moyeux est exactement la même que sur les roues d’origine du vélo qui sert pour le test, c’est-à-dire des Vision 40 SC Disc (dont le prix public est de 1069 €).

Des roues hautes, mais polyvalentes

C’est d’ailleurs avec ces roues Vision d’origine que nous avons pris d’abord contact avec ce nouvel Orbea Orca OMR, pour un test que vous découvrirez dans les prochaines semaines. Des roues que nous connaissons bien pour les avoir longtemps utilisées sur le test longue durée de l’Orca OMX l’hiver précédent, et que nous apprécions pour leur facilité et leur polyvalence, malgré un poids de 1640 g pour la paire. Elles sont montées pour l’occasion de pneus Hutchinson Fusion 5 en 30 mm de section. L’Orca OMR dans cette version est un excellent vélo de milieu de gamme, proposé à 3799 €.

Mais avec les roues Magnum 60, il rentre sans contestation dans une nouvelle catégorie. Le gain de poids n’est pas énorme (seulement une vingtaine de gramme sur les roues, mais 140 g sur les deux pneus), mais cela suffit pour le rendre beaucoup plus précis et dynamique. Les moyeux semblent déjà de qualité supérieure. En les tournant à l’arrêt, bien que non encore rodés, on les sent plus fluides que sur les Vision. Nous verrons à l’usage comment ils évoluent.

La finition des roues se marie parfaitement avec celle du cadre Orca.

Bien que rigides, les Magnum 60 ne sont pas totalement raides et cassantes, ce qu’on peut constater d’ailleurs rapidement en termes de confort. Dans ce domaine, les caractéristiques de l’Orbea ne sont pas fondamentalement modifiées. En revanche, au niveau du placement de la roue avant au moment de choisir une trajectoire ou lorsqu’il faut relancer dans les petites bosses ou faux-plats, le vélo se montre plus dynamique, et il semble prendre plus facilement de la vitesse.

Dans les ascensions, quel que soit le rythme de pédalage adopté, l’ensemble reste fluide et en cohérence avec le comportement du cadre. On ne ressent aucun décalage avec le vélo dans son ensemble, même lors des passages en force où on torture un peu la machine. Sur le plat, on ressent l’effet favorable des jantes de 60 mm par rapport à des jantes de 40, notamment pour ce qui est de l’inertie. Une fois la vitesse de croisière atteinte, il n’est pas utilise de lutter pour la maintenir.

Les Magnum 60 améliorent les performances d’un vélo de milieu de gamme.

Reste la question de la prise au vent, bien légitime quand on sait que ce type de roues peut parfois poser des problèmes de stabilité sous les rafales. Là encore, le comportement des Magnum 60 nous parait plutôt neutre, et nous n’avons pas eu l’impression de lutter plus que d’habitude sur les portions avec le vent de face ou légèrement de travers. C’est seulement en croisant quelques véhicules à bonne vitesse qu’il est possible de ressentir comme un appel d’air au niveau de la direction, avec un petit risque de perte de contrôle. Ce n’est évidemment pas dans ces circonstances qu’il faut lâcher le guidon ! Mais nous n’avons pas encore eu l’occasion de rouler avec ces roues sous une forte dépression venteuse pour nous faire un avis définitif. Cela ne devrait pas manquer d’arriver cet hiver.

L’allure de l’Orbea Orca OMR est beaucoup plus agressive avec ces roues.

Au termes de ces premières sorties, nous sommes finalement surpris par la facilité de comportement de ces roues, et par la transparence relative de leur hauteur de jante de 60 mm en ce qui concerne le pilotage du vélo. En plus de se montrer très esthétiques sur l’Orca de test, elles musclent clairement son jeu, mais tout en lui conservant son accessibilité. Les RAR Magnum 60 sont un modèle à suivre pour celui qui cherche à améliorer le niveau de gamme de sa machine sans dépenser une fortune. Nous verrons si nous sommes toujours aussi enthousiastes après plusieurs semaines de test intensif.

Les roues RAR MAGNUM 60 en bref…

Les + : finition, facilité de montage, rendement, confort
Les – : prise au vent latéral sous les rafales

Jantes carbone de 60 mm de hauteur – 18 mm de largeur interne / 25 mm externe – Compatibilité pneus/tubeless – Rayons : 24 av./Ar, croisés par 3 – Moyeux RAR First Center Lock – Axes traversants 12 mm – Poids : 1622 g avec fonds de jantes – Livrées avec : valves tubeless et housses de roues – Prix : 1399 €

Contact : roues-rar.fr

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *