Test du compteur GPS Hammerhead Karoo 2

Entrée depuis un peu plus d’un an dans le giron de Sram, la marque Hammerhead doit faire face à une concurrence féroce dans le domaine des compteurs GPS, avec Bryton, Wahoo et surtout Garmin, omniprésente à tous les niveaux de prix. Le Hammerhead Karoo 2 est un compteur plutôt haut de gamme à 399 € qui présente de nombreux arguments, à commencer par une excellente visibilité de ses fonctions GPS.

Par Sébastien Argentin – Photos : DR

L’écran est très lisible, et très résistant face aux rayures.

La première impression laissée par le compteur Hammerhead Karoo 2 est largement positive avec un très beau packaging. Dans une boîte à tiroir très classe on trouve :

  • Le GPS Karoo 2
  • Un support de cintre spécifique à la fixation Hammerhead
  • Un adaptateur pour fixer le compteur sur les supports type Garmin.
  • Une dragonne et une clé allen de 2,5mm pour l’installation du support
  • Un câble USB / USB-C pour recharger l’appareil

Avec des dimensions proches d’un Garmin Edge (100,6 x 60,8 x 19,3 mm et 125 g), le Karoo 2 se distingue par un écran tactile de 3,2 pouces (81 mm) et d’une résolution de 480 x 800 pixels aux couleurs très agréables. Le fonctionnement est fluide et proche de celui d’un smartphone.

Les menus ne sont disponibles qu’en Anglais, ce qui peut être susceptible de gêner certains utilisateurs, même si au final on s’y fait très vite. En jetant un oeil sur les fonctionnalités, nous nous arrêtons sur la connectivité, avec une communication en Bluetooth, Wifi, et ANT+, une compatibilité aussi avec un radar Garmin Varia, et avec les fonctions Sram AXS pour changer les pages des menus, voir des informations sur l’état de la batterie des dérailleurs ou sur les rapports utilisés, mais plus avec le Shimano Di2 depuis quelques mois. Dommage. Pour la navigation, le compteur prend en charge les systèmes GPS, Glonass, Compass et QZSS, mais pas le système européen Galileo.

Les pages du menu ne sont disponibles qu’en Anglais.

Du côté des mises à jour, elles sont proposées régulièrement avec le choix de les installer ou d’attendre pour le faire. C’est plutôt pratique, car on ne sait jamais vraiment d’avance combien de temps peut prendre une telle installation, et le timing pour l’entrainement est parfois serré. Ceux qui ont vu leur compteur tourner dans le vide pendant cinq bonnes minutes juste au moment de partir pour se mettre à niveau savent de quoi nous parlons !

Des fonctions essentielles

Pour la partie GPS, les cartes utilisées sont les OpenStreet Map vélo, très justes et agréables. Il suffit de télécharger les cartes dont on a besoin, par région pour la France. Plusieurs pays sont disponibles, et le compteur dispose de 28 Go de stockage pour les cartes. Pour exemple, il faut 11 Go pour la France entière, ce qui laisse un peu de marge pour naviguer dans les pays limitrophes.

La cartographie est très lisible.

Côté pratique, le Karoo 2 dispose d’un écran tactile lumineux et très détaillé, qui semble à l’usage très solide et résistant aux rayures, comme nous avons pu le constater après huit mois d’utilisation. Il est également anti-reflets, ce qui se révèle très lisible en sous-bois, ou pour les parcours Gravel. On trouve également sur le compteur quatre boutons qui sont disponibles pour naviguer dans les menus et fonctions, ce qui permet de suppléer l’écran tactile en cas de pluie, de saleté sur le compteur, ou d’utilisation avec de gros gants d’hiver.

Le système de fixation tient très bien.

Au niveau du support de cintre, c’est du très costaud, presque trop même car il n’est pas toujours évident de sortir le compteur sans craindre de le casser tellement la tenue est puissante. Un adaptateur supplémentaire est livré pour placer le compteur sur support Garmin, si nécessaire.

Des boutons latéraux peuvent remplacer la tactile, si nécessaire.

Dès l’allumage du compteur, on peut définir différents profils, avec la possibilité de bénéficier d’affichages particuliers prédéfinis pour plusieurs situations comme la route, le Gravel, le VTT, entrainement indoor, ou un profil spécial pour la compétition… On peut choisir jusqu’à dix données par page (vitesse, kilométrage, fréquence cardiaque, cadence, puissance, cap, température, heure, chrono, etc.), très lisibles, et que l’on peut agencer comme l’on veut. Là encore, on apprécie la personnalisation de l’affichage, et surtout sa lisibilité. À noter que deux pages sont disponibles pour chaque profil défini, une avec toutes les données présélectionnées et une autre avec la carte et juste quelques données essentielles en dessous. Et il suffit de balayer l’écran de droite à gauche pour passer de l’une à l’autre.

Il est possible d’éditer plusieurs profils.
On peut choisir les données affichées, et leur ordre sur la page.

Comme tous les compteurs modernes, le Karoo 2 propose aussi les notifications smartphone via une connexion en Bluetooth. Pour cela, il est nécessaire d’installer l’application Karoo Companion. Gros souci de notre côté, puisque nous n’avons réussi qu’une seule fois l’appairage, et depuis ça n’a jamais voulu fonctionner à nouveau…

Les mises à jour sont fréquentes, mais il n’est pas obligatoire de les installer avant chaque démarrage de sortie.

La recharge du compteur s’effectue par l’intermédiaire d’un câble USB-C avec un petit capuchon à ôter pour avoir accès à la prise. Attention, car le capuchon est libre et il est facile de le perdre d’autant qu’il n’a pas l’air de tenir très fort sur le compteur. Apparemment, le compteur resterait malgré tout étanche même sans ce capuchon. Et Hammerhead vend ces capuchons par lot de dix si nécessaire.

Le capuchon de protection de la prise de recharge peut se perdre facilement.

Concernant l’analyse des données après une sortie, c’est possible sur le compteur avec beaucoup d’infos dès l’enregistrement. Sinon, on peut passer sur la page dashboard de Hammerhead (après enregistrement d’un profil, la sortie se télécharge toute seule par wifi une fois arrivé à domicile et se retrouve sur le dashboard lorsqu’on ouvre la page web dédiée), ou même par l’application Suunto, puisque les deux marques sont partenaires. Il est aussi possible de créer des parcours et des entrainements programmés via cette page. Pour créer un parcours, soit on importe une trace, soit on crée point par point comme dans Openrunner. Tout ceci est relativement simple, et met en avant le gros point fort de ce compteur, c’est-à-dire la cartographie et le guidage.

Sur route et chemins avec le compteur GPS Hammerhead Karoo 2

Le démarrage du compteur est assez long par rapport à un Garmin de dernière génération, même si on reste dans quelque chose de raisonnable. L’autonomie est correcte, mais pas tout à fait aussi bonne qu’attendue, puisqu’on est proche des dix heures sans aucun capteur appairé, mais avec une luminosité réglée à 100 %. Les voyageurs devront donc faire quelques concessions s’ils veulent bénéficier de l’excellente visibilité du Karoo 2.

En suivant une trace, on remarque que la carte Open Street Maps n’est pas la carte la plus précise du marché, et en utilisation tout-terrain, certains chemins étroits peuvent manquer à l’appel. Cependant, quel que soit l’écran de données, une petite fenêtre indique en permanence le prochain changement de direction. À l’approche des intersections, d’autres informations apparaissent, avec un signal sonore. En cas d’erreur de parcours, le compteur recalcule automatiquement un parcours pour rejoindre la trace, avec une coloration en rouge du signal pour indiquer la déviation. Sur la route, les risques de manquer une intersection sont bien entendu beaucoup plus rares, surtout que globalement, le Karoo 2 est très réactif, que ce soit dans son mode GPS ou dans la fluidité de navigation au sein des différents menus.

La fonction Climber sur le Karoo 2. ©Hammerhead.

Parmi les autres fonctions, on note un altimètre barométrique très précis, avec des données de dénivelé particulièrement justes que nous avons pu vérifier en les comparant avec celles d’Openrunner. Le Karoo 2 est également fourni avec une fonction Climber, qui propose l’inclinaison et le dénivelé de chaque côte qui se présente sur le parcours. Non seulement quand on roule en suivant une trace, mais aussi en roulant normalement. Le compteur détecte la route empruntée et prévient de la difficulté à venir. La fonction affiche automatiquement le profil de la pente avec la longueur et le dénivelé qui restent avant le sommet. On a également le profil de la bosse par tranche de 100 m avec des couleurs selon la valeur du pourcentage de chaque portion. La fonction demeure toutefois à améliorer de notre point de vue, en termes de réalisme en instantané et avec toujours un décalage entre la portion sur le compteur et l’endroit où on est dans la bosse. En revanche, le profil global est assez juste, et c’est une fonction pratique quand on ne sait pas où l’on s’engage.

Le compteur propose un bilan détaillé après chaque sortie.

La fonction thermomètre du compteur est aussi perfectible, et elle semble impactée par le vent. On retrouve une température toujours plus basse d’environ 2°C par rapport à un compteur Garmin. Notons en revanche que le Karoo 2 ne fait pas les choses à moitié au niveau sur la solidité du compteur. Malgré une chute du compteur sur le passage dos d’âne (avec la casse d’un support Garmin), le Karoo 2 est presque intact, et ne présente quasiment sans aucune marque !

Notre avis sur le compteur GPS Hammerhead Karoo 2

Avec le Karoo 2, Hammerhead propose un compteur GPS avec les fonctionnalités essentielles, une excellente réactivité en termes de navigation sur le terrain, et une utilisation intuitive. On apprécie sa lisibilité et le niveau de résolution de l’écran, ainsi que sa robustesse. Disponible pour l’instant uniquement en Anglais, le Karoo 2 ne dispose pas d’application mobile dédiée pour faciliter les téléchargements après les sorties, mais il est heureusement compatible avec l’application Suunto, ce qui permet ainsi aux sportifs pluridisciplinaires de regrouper toutes leurs activités au même endroit. Un peu moins cher qu’un Garmin de haut de gamme, son tarif est finalement en rapport avec les fonctions qu’il propose. Nous le conseillerons avant tout à ceux qui privilégient les fonctions liées à la navigation.

Le Compteur GPS HAMMERHEAD KAROO 2 en bref…

Note : *****

Les + : écran très agréable à utiliser, réactivité, choix de l’affichage, carte et navigation précises et fiables, fonction Climber, mises à jour régulières, tarif bien placé

Les – : plus de compatibilité DI2, fonction Climber perfectible, capuchon de protection du port USB qui risque de se perdre, allumage un peu long, appairage avec le téléphone capricieux, autonomie, uniquement en Anglais, nécessité d’avoir l’application Suunto pour téléchargement en Bluetooth des sorties

Logiciel basé sur Android, verre Dragontail résistant aux rayures, écran mat pour une bonne visibilité dans toutes les conditions d’éclairage, étanchéité IP67, port USB étanche, commandes par écran tactile ou par quatre boutons, compartiment pour carte SIM pour la connexion à l’Internet mobile (3G, 4G), fonction Re-Routing, adaptateur pour les supports Garmin, connexion avec Komoot, Strava, Zwift ou autres, segments Strava Live, Systèmes satellite : GPS, Glonass, QZSS, Altimètre : baromètre, Boussole : magnétique, Alarme : acoustique, notifications sur smartphone, connectivité des capteurs : ANT+, Bluetooth, transfert de données : USB, ANT+, Wi-Fi, dimensions : 60,8 mm x 100,6 mm x 19,3 mm, taille de l’écran : 3,2″, résolution de l’écran (La. x H.) : 480 x 800 pixels – Poids : 125 g – Prix : 399 € – Contact : hammerhead.io

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matériel

Guillaume Judas

  - 53 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

2 commentaires sur “Test du compteur GPS Hammerhead Karoo 2

  1. Il existe une app que l’on peut installer sur le Karoo2 et qui permet à nouveau d’utiliser le di2 (configuration des boutons, niveau de batterie, type de changement de vitesse, braquet). De mémoire, sur le site nakan il y a un petit guide. Perso, je l’utilise et ça marche très bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.