Test des chaussures de course à pied Craft CTM Ultra Carbon 2

On ne court pas tous les jours une épreuve aussi mythique que le marathon de New York. Et c’est à cette occasion assez unique, ce premier dimanche de novembre 2022, que j’ai voulu y participer avec de super chaussures pour courir. Un modèle qui se démarque visuellement, mais qui n’est pas moins réfléchi dans sa technicité.. Et c’est ainsi que Cedric Mousseau responsable de la communication pour Running Conseil Paris XVII m’a donné l’idée de chausser les Craft CTM Ultra Carbon 2 avec leur look très distinctif. Essayons donc de voir ce qui se cache derrière ce modèle de la marque suédoise…

Par Jean-François Tatard – Photos : DR

Le marathon de New York le 6 novembre 2022 avec les Craft CTM Ultra Carbon 2.

La marque Craft a commencé dans les années 1970 en développant un tissu de base ultra-technique pour les pilotes de chasse suédois. Forte de cette innovation, la marque a créé un concept novateur à trois couches – le principe des trois couches de Craft – qui inspire et permet aux athlètes de repousser leurs limites et de renforcer leur confiance dans toutes les conditions météorologiques.

Aujourd’hui la marque suédoise est pionnière dans le développement d’équipements fonctionnels pour le running, le vélo, le ski nordique, l’alpin et le fitness. Craft travaille de façon rapprochée avec de très nombreux athlètes qu’elle sponsorise et s’attache à dessiner les vêtements les plus performants. On est sur du haut de gamme. Alors j’en attends pas moins pour sa première chaussure route à plaque carbone.

Les CTM Ultra Carbon 2 sont des chaussures de compétition visiblement neutres. Elles sont vendues comme les chaussures de compétition idéales à porter lors d’un ultra. En effet, elles ont été spécialement développés pour courir de très longues distances. Mais dans mon cas, c’est dans le cadre du plus beau marathon de la planète qu’elles m’intéressent. Et ça tombe bien : j’ai probablement autant attendu de jours dans ma vie pour avoir le droit de participer (enfin !) à cet événement majeur, que la marque a investi d’études en laboratoire et dans de nombreux tests pour aboutir à la nouvelle chaussure parfaite.

La semelle large apporte de la stabilité. Notons les crampons assez marqués.

La première carbone

Premier bon point, elles frappent à l’œil. La première chaussure avec une plaque carbone de la marque suédoise se démarque en effet de la concurrence par un look camouflé que vous ne verrez pas deux fois. Elle sort complètement de l’ordinaire. Si l’objectif est de se faire remarquer : elle est réussie. Mais ce qui immédiatement m’étonne, c’est la semelle très cramponnée pour une super chaussure. Mais finalement je me rends vite compte que cela reste suffisamment modéré pour ne pas être gênant sur la route.

La semelle

La semelle intermédiaire est composée de la mousse Ud Foam de la marque à base d’EVA et donc comme son nom l’indique d’une plaque carbone. Elle n’est ni molle ni ferme mais offre juste un équilibre entre les deux, avec un bon dosage entre la mousse et la plaque carbone. Aussi, la semelle en caoutchouc trois pièces avec crampons, s’adapte aussi bien aux allées de Manhattan qu’aux sentiers routiers ou modérés et d’ailleurs dans des conditions climatiques variables. Ce qui me frappe c’est l’adhérence et le pouvoir de traction. Je n’ai pas testé, mais ce serait intéressant de vérifier le comportement sur les pavés. Et encore mieux s’ils sont mouillés. Et concernant les mesures, je me suis rendu compte qu’on est à la limite du légal pour la World Athletics. En effet, 40 mm d’épaisseur au talon, 10 mm de drop et un poids de 288 g si je me fie à balance de cuisine.

Le matériau restitue de façon très significative de l’énergie et cela donne l’impression de profiter fabuleusement et de la plus manière de la plus efficace de notre propre impulsion. 

Dernier point au sujet de la semelle intermédiaire, si la plaque de carbone donne une sensation de raideur lors de la marche à un rythme un peu lent quand on accélère la « gestuelle de course parfaite » semble venir naturellement. Et ce qui m’interpelle aussi c’est le matériau d’amorti qui lui est très léger et qui procure une forte sensation de retour d’énergie lors de la marche. En fait le matériau restitue de façon très significative de l’énergie et cela donne l’impression de profiter fabuleusement et de la plus manière de la plus efficace de notre propre impulsion.

La tige

Pour la tige (ou empeigne), elle est réalisée d’une seule pièce avec un mesh très aéré et une maille très technique. On retrouve d’ailleurs dans les caractéristiques de la tige toute l’ADN de la marque. Ce matériau est respirant, et il garde les pieds au frais tout en retenant un peu d’humidité. Aussi, il n’y a aucun élément de renfort si ce n’est les deux petits coussinets sous la malléole qui d’ailleurs apportent énormément de soutien.

Mes sensations

Je ne sais pas exactement qu’elle était la volonté du concepteur en développant ce produit fabuleux, mais c’est notoire, la tige est minimaliste avec un volume assez large. D’ailleurs, il y a intérêt à bien lacer la chaussure pour éviter que le talon ne glisse et profiter au mieux des deux coussinets arrière. Le concept Ultra est conçu pour la vitesse, c’est indéniable. Mais l’autre cadeau caché et je ne m’y attendais pas, c’est la durabilité. J’ai finalement beaucoup couru avec. Toutes mes séances spécifiques et mes sorties longues de la préparation pour cet événement, je les ai faites avec. Je les ai d’ailleurs essayées sur route évidement mais aussi sur les chemins et en forêt.

Elle sont super agréables. C’est la première fois que je m’adapte si vite à des soulier. Pas d’ampoule. Pas de surchauffe. Alors que dès la première sortie j’ai couru 30 bornes avec. Finalement je ne sais même pas quel est leur défaut, à part qu’elles ne sont pas à la portée de toutes les bourses. 

La semelle assez large offre d’ailleurs une stabilité remarquable par rapport à ses concurrentes directes avec lesquelles on a parfois même l’impression que le pied sort de la semelle à la phase d’impact. Et finalement, les crampons qui m’avaient immédiatement interloqué en ouvrant le coffret se sont avérés offrir un autre bénéfice, permettant d’optimiser encore l’accroche en toutes circonstances.

La conception de ce modèle est juste parfaite. Et encore plus pour une marque nouvelle dans ce milieu. Craft a visé dans le mille ! Le concepteur suédois utilise pleinement sa connaissance du sport et des textiles pour proposer un modèle performant, looké, voire fun – très fun et même intemporel et aussi : léger, réactif et durable.

Les Craft CTM Ultra Carbon 2 ont permis que le marathon se déroule dans d’excellentes conditions.

À qui s’adressent-elles ?

C’est une bonne question ! La cible de ce modèle suprême n’est à mon sens pas la même que la Metaspeed, l’Endorphin, l’Alpha ou la Vaporfly. En effet, même si la chaussure est à mon avis elle aussi idéale pour le marathon, elle est tout de même moins dynamique que ses concurrentes. L’effet trampoline que j’ai découvert en chaussant les autres par le passé n’est pas le même. Néanmoins, de toutes, de sont celles qui se comportent le mieux en termes de sécurité et de confort. Ce sont les plus polyvalentes de toutes. Quant au look, même si c’est subjectif, il y a pas photo…

Conclusion

Quand vous allez à New York pour courir le marathon, vous savez à l’avance que le parcours est difficile que vous n’y allez pas pour un record. Ce qui vous intéresse, c’est de vous accomplir pleinement et de façon mémorable au cœur d’une ambiance complètement unique. Ce que venez y chercher c’est une expérience inoubliable que vous emmènerez avec vous au paradis. Il ne s’agit pas ici d’un énième article sur les meilleures chaussures de course à pied, mais plutôt d’une émotion que seul le marathon de New York peut décupler. Et je suis vraiment très content que cela se soit déroulé avec des Craft CTM Ultra Carbon 2 aux pieds…

Les CRAFT CTM Ultra Carbon 2 en bref…

Note : *****

Les + : légèreté, amorti, flexibilité, stabilité, confort, durabilité 
Les – : un peu chères 

Prix : 250 €

Lien : https://www.boutiquemarathon.com/craft-ctm-ultra-carbon-2-m-bleue-blanche-et-orange-pour-homme.html

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matériel

Jean-François Tatard

- 43 ans - Athlète multidisciplinaire, coach en vente et consultant sportif. Collaborateur à des sites spécialisés depuis 10 ans. Son histoire sportive commence quasiment aussi vite qu’il apprend à marcher. Le vélo et la course à pied sont vite devenus ses sujets de prédilection. Il y obtient des résultats de niveau national dans chacune de ces deux disciplines.

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.