Première étape du projet 666 bouclée pour Steven Le Hyaric

Steven Le Hyaric vient de boucler sa traversée du désert namibien à vélo. Cette aventure de 4300 km en 18 jours est la première étape du projet 666 pour sensibiliser au réchauffement climatique et ses conséquences sur l’Homme.

Source : CP – Photos : @Florent Schneider

Ce 4 juillet, en fin d’après-midi, Steven Le Hyaric est arrivé à Windhoek après avoir traversé le désert namibien à vélo. 4300 km, 18 jours, une trace à 90 % gravel, sous des températures oscillant entre des températures négatives la nuit et près de 50°C le jour. 1ère étape du projet 666 bouclée ! 
Cette traversée fait partie d’un projet aussi fou qu’ambitieux pour sensibiliser sur les dangers du réchauffement climatique, sur ses conséquences sur la santé et le corps humain. Le projet 666, c’est 6 déserts, 6 continents en 6 mois, à vélo (ATACAMA /GOBIE/ARCTIQUE /ANTARCTIQUE /SIMPSON /KALAHARI-NAMIB). Un mélange de sueur, de rencontres, de bonheur devant tant de beautés naturelles et préservées, et d’efforts intenses sur un itinéraire qui n’a épargné ni l’homme ni sa machine. Coup de chaud, évanouissement, hydratation/alimentation et adaptation du corps à l’effort sous des températures extrêmes, il ne s’est pas ménagé. 
Après la Route de la Chaleur et le #DakaRecord qui avaient servi de test grandeur nature (4500 km en 15 jours pour rallier Paris à Dakar à vélo, une première en la matière), l’aventurier et sportif de l’extrême Steven Le Hyaric concrétise le projet 666 (6 déserts, 6 pays en 6 mois) pour alerter sur le réchauffement climatique et partager la beauté de notre planète, avec la première étape: Le plus vieux désert du monde, celui de Namibie (55 millions d’années). 

Malgré des galères qui auraient pu mettre fin rapidement à l’aventure (confinement local, axe de roue cassé), Steven a traversé le désert Namib (lieu de tournage de Mad Max), la Rosh Pina (zone d’extraction de diamants), puis longé la frontière d’Afrique du Sud en direction de l’Orange et la Fish River avant de glisser vers le désert Kalahari,. Une trace à 90 % gravel, engagée sous des températures oscillant entre les températures négatives la nuit et jusqu’à 50°C le jour. 

À propos du Projet 666

C’est un projet qui a pour objectif de sensibiliser (citoyens, entreprises, politiques) sur le dérèglement climatique, et plus particulièrement sur la désertification des territoires, en traversant 6 déserts sur 6 continents en 6 mois, le tout à vélo, commence Steven Le Hyaric. Lancer le projet 666 en traversant les plus vieux désert du monde, comme signe de se projeter dans le futur, notre futur. Lesquels ? Où ? Ceux que je considère comme les plus hostiles pour l’homme et à toute forme de vie : Désert d’Atacama, de Gobi, l’Arctique, L’Antarctique, le désert de Simpson en Australie, et les déserts de Kalahari et le Namib sur le continent Africain. La Namibie symbolise toute l’Afrique à elle seule, avec ses paysages multiples et sa diversité de peuples et de cultures. Les déserts de Kalahari et Namib ont été les points d’orgue de ce projet absolument hors du commun.”

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles MAG

 

Author:

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.