TRIATHLON – Championnat du monde Ironman 70.3 Nice 2019 : victoire du Norvégien Gustav Iden, Yvan Jarrige 12e

Le Norvégien Gustav Iden est devenu ce matin champion du monde Ironman 70.3 2019. Sur le magnifique parcours de Nice, le 2e meilleur performer mondial de tous les temps sur format half-ironman, a livré la course parfaite et devancé le Britannique et double champion olympique Alistair Brownlee (Londres 2012 et Rio 2016). L’Américain Rodolphe Von Berg prend la 3e place. Le premier Français, Yvan Jarrige termine 12e.

LE DÉROULÉ DE LA COURSE

Comme lors du championnat du monde Ironman à Hawaii, la natation est menée par Josh Amberger. L’Australien emmène dans ses pieds une grosse quinzaine de concurrents dont certains des principaux favoris : le Britannique Alistair Brownlee, l’Espagnol Javier Gomez, les Norvégiens Kristian Blummenfelt et Gustav Iden, et les Américains Rodolphe Von Berg, vainqueur ici-même l’an dernier du test event de ces Mondiaux 70.3, et Ben Kanute.

Les 1 900 m sont avalés en 23’15. À 1′ de ces 17 hommes de tête, on retrouve un groupe mené par le double vainqueur en titre de Kona, l’Allemand Patrick Lange, où sont présents les Français Yvan Jarrige et Romain Guillaume, et le quintuple vainqueur de l’Ironman de Nice, le Belge Fred Van Lierde. Enfin, l’Allemand Sebastien Kienle sort 41e à 3’35, et Cyril Viennot, dernier Français engagé chez les pros, est 45e à 3’46

Alistair Brownlee passe à l’attaque
Après la première transition, Ben Kanute dynamise la course sur les dix premiers kilomètres dans la vallée du Var. Dès les premières pentes, il est relayé par le double champion olympique (Londres 2012 et Rio 2016), Alistair Brownlee, qui impose un rythme infernal en direction de Vence. Derrière, Javier Gomez, Kristian Blummenfelt, l’Australien Sam Appleton et le Britannique Andrew Bowden tempèrent l’allure des deux fuyards.

Au pied du col de Vence, l’avance des deux hommes est de 30 secondes sur Sam Appleton et Rodolphe Von Berg, près de 1′ sur un quatuor composé de Kristian Blummenfelt, son compatriote Gustav Iden, Josh Amberger et Javier Gomez. Plus loin, Yvan Jarrige pointe en 14e position à 1’42 alors que d’autres grands noms, Patrick Lange, Sebastian Kienle et Fred Van Lierde sont à 3’59, accompagnés par Romain Guillaume.

Au sommet du col de Vence, Alistair Brownlee a maintenu son effort et son avance, mais il est désormais seul en tête avec 40 secondes sur Gustav Iden, qui a fait le choix d’un vélo de route traditionnel, 45 secondes sur Ben Kanute, 59 secondes sur Rodolphe Von Berg et 1’32 sur Kristian Blummenfelt. À noter la très belle remontée en 8e position du Français Yvan Jarrige à 2’15 de la tête de course.

Hormis une remontée dans le village de Coursegoules en bas de la descente du col de Vence, le parcours change alors de physionomie et devient ultra favorable avec plus de 50 km de descente ou de plat. Une longue descente dans laquelle Gustav Iden et Rodolphe Von Berg rentrent sur l’homme de tête, ce dernier plaçant même immédiatement une attaque, sur des routes qu’il connaît par coeur pour habiter dans l’arrière-pays cannois.

Finalement, les trois hommes rejoignent T2 ensemble, avec le meilleur chrono vélo pour Von Berg en 2h17’24. Gustav Iden part le premier à pied, Alistair Brownlee et Rodolphe Von Berg ayant pris le temps d’enfiler des chaussettes.

Remontada ou pas ?
Derrière, Ben Kanute se présente 4e au parc à vélos avec 3’20 de retard, Kristian Blummenfelt 5e à 4’40. Bart Aenouts ferme le top 10 à 6’05, Sebastian Kienle est 11e à 6’22 juste devant le premier Français, Yvan Jarrige, 12e à 6’40. Javier Gomez est 14e à 6’42. La course à pied va-t-elle bousculer les hiérarchies ?

Non. À l’avant, le rythme ne baisse pas, sauf pour Rodolphe Von Berg. L’Américain est le premier lâché du trio. Après 6 km, il accuse 1’24 de retard sur ses anciens compagnons d’échappée. Sur le premier retour à pied, à une allure de 3’12 de moyenne au kilomètre (18,8 km/h), le Norvégien Gustav Iden accélère et lâche le Britannique Alistair Brownlee, qui paie les efforts consentis sur le vélo.

À 10 km de la ligne, l’écart entre les deux hommes est de 1’21. À 5 km, hormis grosse défaillance, la messe est dite, avec 2’08 sur Alistair Brownlee et 3’33 sur Rodolphe Von Berg.

Impérial, le Norvégien Gustav Iden remporte son 1er titre de champion du monde Ironman 70.3, une semaine à peine après sa 4e place sur la Grande Finale WTS de Lausanne remportée par Vincent Luis et deux semaines après sa 4e place lors du Test Event des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Alistair Brownlee et Rodolphe Von Berg complètent le podium.

TOP 10
1. Gustav Iden (Nor), 3h52’13
2. Alistair Brownlee (Gbr), 3h55’19
3. Rodolphe Von Berg (Usa), 3h56’45
4. Kristian Blummenfelt (Nor), 3h59’21
5. Sebastian Kienle (Ger), 4h00’18
6. Bart Aernouts (Bel), 4h01’14
7. Javier Gomez (Spa), 4h01’30
8. Sam Appleton (Aus), 4h02’15
9. Bradley Weiss (Afs), 4h03’09
10. Ben Kanute (Usa), 4h04’36

12. Yvan Jarrige (Fra), 4h05’18

RÉSULTATS COMPLETS ICI

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *