TRIATHLON – Tokyo 2020 : Pierre Le Corre 8e, Léo Bergère 44e et abandon de Dorian Coninx

Sans les ténors du ranking WTS 2019 (Vincent Luis, Mario Mola, Javier Gomez, Fernando Alarza, etc) qui ont préféré se préserver en vue de la Grande Finale WTS de Lausanne prévue dans deux semaines, ce Test Event faisait un petit peu pâle figure en tant que répétition générale de la course olympique.

Comme pour les filles la veille, les conditions de course ont rendu l’épreuve très difficile, avec 28 degrés au moment du départ, un fort taux d’humidité, de la bruine et du vent, qui n’ont cependant pas obligé l’organisation à modifier le format de course M (1,5-40-10).

À l’issue de la natation, le Sud-Africain Henri Schoeman est sorti en tête de l’eau, avalant les 1 500 m en 18’26, devant le Hongrois Mark Devay et le Slovaque Richard Varga. Côté Bleus, Pierre Le Corre sort en 6e position à 12 secondes de l’homme de tête, Dorian Coninx est 13e à 22 secondes. Léo Bergère émerge à la 52e place à 1’04 de la tête de course.

À vélo, 11 hommes dont Pierre Le Corre et Dorian Coninx prennent la tête des opérations alors que Léo Bergère pointe à l’arrière du groupe de chasse à une trentaine de secondes. Cette échappée est reprise par le peloton de 30 unités à la fin du 2e des huit tours à parcourir grâce notamment aux efforts de Jonas Schomburg (Ger), de Kristian Blummenfelt (Nor), de Jonny Brownlee (Gbr) ou encore de Tom Bishop (Gbr). On assiste ensuite à une série d’abandons : Richard Varga, Dorian Coninx, Kristian Blummenfelt, Marten Van Riel (Bel) et Lasse Luhrs (Ger).

À l’issue du vélo et après la deuxième transition, le Canadien Tyler Mislawchuk se porte à l’avant, suivi de son compatriote Matthew Sharpe, du Néo-Zélandais Hayden Wilde et du Norvégien Casper Stornes. Durant un temps, le quatuor à l’avant est rejoint par la révélation belge de l’année Jelle Geens et par Jonas Schomburg. Jonny Browlee, Henri Schoeman et Jacob BirthWhistle (Aus) sont à quelques longueurs derrière.

Mais un trio se détache durant le deuxième tour avec Mislawchuk, Stornes et Wilde. Ils disposent de 10 secondes d’avance au km 5 sur Jonathan Browlee et Gustav Iden (Nor) et ne seront pas revus. Le premier à tenter sa chance est Hayden Wilde à 1,5 km de l’arrivée, mais ses deux adversaires reviennent et le distancent. La victoire de ce Test Event se joue alors en tête à tête et dans un dernier effort, le Canadien Tyler Mislawchuk dépose le Norvégien Casper Stornes pour la médaille d’or. Le bronze revient à Hayden Wilde, devant Gustav Iden et Jonny Browlee.

Pierre Le Corre prend une belle 8e place en devançant au sprint Henri Schoeman, Jonas Schomburg et Jacob Birtwhistle. Avec le 45e temps de course à pied (38’35), Léo Bergère, qui a souffert des conditions de course, termine 44e d’une épreuve à vite oublier dans la perspective de la Grande Finale WTS où il occupe pour le moment la 8e place.

CLASSEMENT TEST EVENT TOKYO
1. Tyler Mislawchuk (Can), 1h49’51
2. Casper Stornes (Nor), 1h49’55
3. Hayden Wilde (Nzl), 1h50’03
4. Gustav Iden (Nor), 1h50’25
5. Jonathan Brownlee (Gbr), 1h50’28
6. Joao Silva (Por), 1h50’36
7. Bence Bicsak (Hun), 1h50’41
8. Pierre Le Corre (Fra), 1h51’00
9. Henri Schoeman (Afs), 1h51’01
10. Jonas Schomburg (Ger), 1h51’01

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *