Test des roues Zipp 404 Firecrest Tubeless Disc

Les Zipp 404 existent depuis plus de 30 ans, en tant que modèle aérodynamique polyvalent par excellence avec leur profil de 58 mm, au sein du catalogue de la marque américaine. Elles ont bien sûr évolué au fil du temps, et les 404 Firecrest d’aujourd’hui sont plus accessibles que jamais, avec des jantes sans crochet qui permettent d’abaisser le poids à moins de 1500 g, et un tarif presque divisé par deux par rapport à la version précédente. Voici le test d’une paire de roues rapide, dynamique et confortable.

Par Guillaume Judas – Photos : ©3bikes.fr

Zipp propose des roues performantes depuis plus de 30 ans, que ce soit pour le triathlon, le contre-la-montre, la course sur route et même le cyclo-cross (et maintenant le Gravel). Le modèle nommé 404 fait depuis longtemps référence avec une hauteur de jante de 58 mm qui apporte aérodynamisme et inertie à haute vitesse, tout en restant toutefois plus polyvalent que les modèles ultra spécifiques comme les 808 Firecrest.

La surface alvéolée de la jante est une des marques de fabrique chez Zipp.

Des jantes sans crochet plus larges et plus légères

Depuis un peu moins de deux ans, les nouvelles 404 Firecrest ont nettement évolué, dans la lignée des 303 Firecrest, plébiscitées pour leur confort, leur légèreté et leur polyvalence sur tous les terrains. Elles bénéficient à leur tour d’une construction de jante sans crochet, avec une largeur interne importante (mais toutefois moins large que les 303 avec 23 mm contre 25 mm) tout en conservant la hauteur emblématique du modèle avec 58 mm et le fameux revêtement alvéolé destiné à favoriser l’écoulement de l’air et la stabilité des roues. Cette conception s’accompagne d’une technologie de construction nommée TSE (Total System Efficiency), qui consiste en une nouvelle méthode de compactage des fibres de carbone et qui permet de gagner beaucoup de poids. Les 404 Firecrest s’affichent ainsi à moins de 1500 g la paire, et à peine plus avec les valves tubeless et les fonds de jante, ce qui est plutôt performant avec ce profil. Ces nouvelles 404 Firecrest sont ainsi près de 300 g plus légères que la version précédente. D’après Zipp, cette augmentation de la largeur de jante et ce gain de poids ne modifierait pas les qualités aérodynamiques des 404. Au contraire même, grâce à un nouveau design de la surface alvéolée sur la jante. Les nouvelles 404 Firecrest permettraient ainsi de gagner 4 watts à haute vitesse par rapport aux 404 de la génération précédente.

Les roues sont ici montées avec des pneus de 30 mm, qui offrent confort et adhérence.

Les jantes sans crochet impliquent l’utilisation de pneus tubeless uniquement et à partir d’une section de 25 mm. Tous les pneus du marché ne sont pas compatibles, et il est nécessaire de se référer au tableau de compatibilité fourni par Zipp pour s’équiper du modèle adéquat. La construction sans crochet interdit également une pression de gonflage supérieure à 5 bar, pour limiter les risques de déjantage. Sram, la société mère de Zipp, propose un guide de pression de gonflage, qui peut être éventuellement bien utile pour ceux qui doutent encore de l’intérêt de pression aussi basses, même sur des pneus sans chambre à air.

Moyeux fluides et durables

Tout comme les Zipp 303 Firecrest, les 404 Firecrest bénéficient des moyeux ZR1 fabriqués en Allemagne, avec de nouveaux joints d’étanchéité pour une plus grande durabilité et 66 points d’engagement au niveau du corps de roue libre pour plus de réactivité lors des relances. Et tout comme lors de notre test des 303, ces moyeux apparaissent comme particulièrement fluides, et ne montrent aucun signe de faiblesse après quelques centaines de kilomètres, sans aucune prise de jeu ou de sensation d’accroche désagréable.

Les moyeux sont fluides et durables.

On retrouve ensuite 24 rayons à l’avant et à l’arrière, assez fins mais profilés, et qui assurent une bonne rigidité des roues. Les têtes de rayons sont apparentes, ce qui facilite la maintenance.

Les têtes de rayons sont apparentes pour faciliter la maintenance.

Prix en baisse et garantie à vie

Par rapport à la version précédente, ces 404 Firecrest de nouvelle génération sont aussi nettement moins chères, avec un prix officiel de 1947 €, mais on peut aussi les trouver autour de 1700 € la paire. Cette diminution du prix s’explique par un procédé de fabrication plus simple et moins onéreux que pour des jantes à crochet.

=> VOIR AUSSI : Acheter les roues Zipp 404 Firecrest en promo

Bon à savoir, Zipp offre également une garantie à vie sur toutes ses roues, et couvre les dommages causés par les impacts (par exemple nids de poule) dans des conditions normales d’utilisation. Un argument de plus face à certains produits concurrents.

La finition est de très bon niveau.

Sur la route avec les Zipp 404 Firecrest

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, rouler avec une pression relativement basse avec des pneus tubeless n’augmente pas la résistance au roulement et ne fait pas rouler moins vite. Cela offre juste plus de confort (nettement) et une meilleur adhérence, surtout sur route humide. Mais il ne faut pas non plus en faire une généralité, car rouler de manière sportive avec une pression de gonflage relativement basse (entre 4 et 5 bar pour ce qui nous concerne) impose plusieurs conditions, qui sont réunies ici avec les Zipp 404 Firecrest :

  • Un pneu tubeless, avec des flancs relativement rigides, et qui ne s’écrasent pas lors des changements d’appuis de manière à conserver la réactivité de la roue
  • Une jante assez large, au sein de laquelle le pneu est bien ouvert, et ne forme pas un ballon
  • Une section de pneu en parfaite corrélation avec la taille de la jante, avec des flancs dans la prolongation des flancs de la jante, pour ne pas être un frein aérodynamique, et ne pas former un ballon
Les flancs des pneus sont ici parfaitement dans le prolongement des flancs de la jante.

Lorsque ces conditions sont réunies, il est étonnant de constater à quel point rouler avec un vélo carbone rigide et des jantes hautes de 58 mm peut être confortable. On a vraiment la sensation de rouler sur un tapis moelleux, ce qui a pour avantage de favoriser la motricité d’une part (et donc le rendement), et de limiter la fatigue sur de longues distances d’autre part, de manière à conserver de la fraîcheur pour la fin de parcours.

Reste qu’aller trop loin dans la démarche peut s’avérer aussi contreproductif si l’on considère le poids de l’ensemble roues/pneus. En effet, des pneus tubeless de 30 mm par exemple (comme sur les roues de test) sont relativement lourds, à 330 g, auquel il faut ajouter le poids du préventif. Avec un poids total de 360 à 370 g, comparé à un pneu à chambre à air en 700×25 avec une chambre légère (280 g environ), une partie des bénéfices du gain de poids des jantes sans crochet s’évapore au passage.

La roue de test est montée avec une cassette Sram 12 vitesses sur un corps XRD, mais les 404 sont aussi disponibles avec un corps Shimano.

Les Zipp 404 Firecrest ne sont donc pas des roues vraiment aériennes dans les ascensions à fort pourcentage, même si leur rigidité et la réactivité du corps de roue libre les rend assez nerveuses sur les relances et sur des montées roulantes.

En dehors du confort apporté par le montage, les roues se distinguent par leur stabilité, particulièrement étonnante pour des jantes de ce gabarit. Même avec un vent sensible de travers, les roues restent contrôlables. Contrairement à certaines autres roues à jantes hautes, les 404 font ressentir dans ces conditions une pression régulière facile à maîtriser, qui les rend rassurantes. Bien sûr, elles peuvent se révéler un peu exigeantes les jours de vent tempétueux pour un cycliste peu puissant, surtout avec le vent de trois-quart face. Cependant, elles se rattrapent avec le vent favorable, ou même les jours où la météo est à peu près calme. Grâce à ce profil de 58 mm, les Zipp 404 sont particulièrement rapides sur le plat, et offrent une belle inertie qui fait grimper la moyenne avec n’importe quel vélo.

Notre avis sur les Zipp 404 Firecrest

Un peu moins légères que les 303 Firecrest, mais aussi beaucoup moins exigeantes et plus maniables que les 808 Firecrest, les Zipp 404 Firecrest s’adressent aux rouleurs entrainés qui recherchent à la fois l’aérodynamisme et la rapidité d’une paire de roues à jantes hautes, et le dynamisme d’un modèle rigide et polyvalent qui permet d’effacer les parcours vallonnés.

Même si le poids d’ensemble n’est pas aussi performant qu’attendu à cause de la masse des gros pneus tubeless, on apprécie la douceur et la qualité de roulement de ce montage, ainsi que le confort procuré sur de longues distances. Et un prix qui a en plus le mérite de rester relativement raisonnable.

Les roues ZIPP 404 Firecrest en bref…

Note : *****

Les + : confort, roulement, aérodynamisme, rigidité, fluidité, finition, rapport qualité/prix
Les – : jantes sans crochet qui limitent le choix des modèles de pneus et la pression de gonflage, poids des tubeless en 30 mm

Taille : 700c – Matériau de la jante : carbone – Compatibilité de pneu : à pneu Tubeless – Compatibilité des freins : à disque – Poids pour la paire de roues : 1520 g – Jante – largeur interne : 23 mm – Profil de la jante : symétrique – Finition de la jante : fibres unidirectionnelles – Matériau des écrous de rayon : aluminium – Type de rayons : CX Sprint – Nombre de rayons : 24 – Modèle de rayons : croisés par 2 – Type de corps de cassette : SRAM XDR, SRAM / Shimano Route – Type d’axes (roues) : axe traversant 12×100 (avant), axe traversant 12×142 (arrière) – Roulements : à cartouche – acier inoxydable – Prix : 1947 €

Contact : Zipp.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

  - 53 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

10 commentaires sur “Test des roues Zipp 404 Firecrest Tubeless Disc

  1. Pourquoi monter des 30mm alors que les 25 et 28 type GP 5000 et veloflex performant et light sont plus adaptés aux roues??
    Nous roulons avec en montagne, en chrono etc….que du + et un autre détail Garantie à vie. Faudrait faire un  » reportage  » un peu plus complet.

    1. Les pneus en 30 mm ont été fournis avec les roues, déjà montés.
      Quant à la garantie à vie, que voulez-vous dire ? N’est-ce pas déjà précisé dans l’article ?

  2. Merci pour ce trés bon reportage sur les 404. J’ai cette paire de roues depuis 2mois avec un nouveau TREK emonda , elles sont montées avec des michelin power cup 28mm en tubeless , je les trouves super sur le plats et le vallonné niveau conofrt et rendement, je ressens exactement ce que vous décrivez dans les montées, il faut les watts , cela me fait un ensemble assez exigeant mais quand on est en forme c’est que du bonheur. Je suis en train de me demander si je vais pas passer en 25mm pour essayer de gagner en inertie en limitant le poids en rotation avec un pneu + léger , mon vélociste m’avait dit que l’on ne pouvait mettre que des 28mm , et finalement en cherchant je vois que certains 25mm sont compatibles, que me conseillez vous en tubeless ou pas? merci et bonne soirée

  3. Bonjour, bel essai. Elles se trouvent même à 1350€ 😉. A ce prix le rapport qualité prix est imbattable.

  4. Bonjour,
    Merci pour cet article !
    Question, j’hésite entre 404 et 303. L’idée : performer sur des petits triathlon (M/L) et aussi les utiliser sur des ultra (200/300/400km).
    Parcours vallonnés, déjà que je suis un peu lourd (83kg).
    Quelle paire serait la plus polyvalente ? 303 ? 404 ? Verrais-je un gap vis-à-vis de ma paire Campagnolo Zonda alu actuelle ?
    Merci

    Nicolas

    1. Bonjour,
      Compte tenu de votre gabarit de de l’usage que vous prévoyez, nous vous conseillons les 404 sans hésiter. Et évidemment, vous ressentirez une énorme différence avec vos Zonda alu, en termes de rigidité sur les petites bosses courtes et sur les relances, et en termes d’aérodynamisme dès que vous roulerez sur un parcours lancé.

  5. Bonjour Guillaume,
    Merci pour votre article.
    Je pèse 71 kg pour 1,81m, objectif sorties entre 150 et 200 kms pratique cyclosport soutenue, je n’habite pas en montagne.
    J’hésite entre 303 et 404 pour avoir la meilleure polyvalence… votre avis?
    Merci.

    1. Bonjour,
      Les 303 sont plébiscitées pour leur confort et leur maniabilité, mais compte tenu de votre pratique et de votre gabarit, je pense que les 404 sont plus adaptées dans le but de gagner en performance.
      Bonne route.

  6. Bonjour,
    pensez-vous que ces roues pourraient passer en montagne ? j’habite en Bretagne à l’année, mais je fais des cyclos de montagne l’été…(je fais entre 70 et 75 selon la période de l’année)
    Merci pour vos articles toujours très intéressants !
    sportivement,

    1. Bonjour,
      Dans l’absolu, oui bien sûr, même si du fait de leur hauteur et de l’inertie de la jante, ce ne sera pas les roues idéales sur les plus forts pourcentages, ou si vous avez l’habitude de rouler par à-coups. Cependant, si votre style est plutôt celui d’un grimpeur qui monte au train, elles devraient faire l’affaire.
      Evidemment, si vous ne disposez que d’une seule paire de roues, il vous faut faire des compromis, mais ceux-ci sont à regarder par rapport à votre utilisation habituelle. Si vous pratiquez peu la montagne par rapport à votre utilisation principale qui est plutôt sur des parcours roulants, vous n’avez pas trop de questions à vous poser. Bien sûr, quelqu’un qui habite dans les Alpes et qui grimpe des cols presque toute l’année fera un choix différent.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.