Championnats du monde UCI de cyclisme esports le 18 février : toutes les infos pour suivre l’événement

La troisième édition des championnats du monde UCI de cyclisme esports organisée par Zwift, la plateforme mondiale de fitness en ligne pour les cyclistes, les triathlètes et les coureurs, se tiendra le samedi 18 février 2023. 200 des meilleurs cyclistes issus de 23 nations s’aligneront au départ sur la toute nouvelle carte d’Écosse de Zwift. Spécialistes dans de nombreuses disciplines cyclistes, y compris en esports, les concurrents seront soumis cette année à un nouveau format de course qui promet des images sensationnelles et garantit un spectacle particulièrement haletant.

Nous vous dévoilons ci-dessous les informations essentielles à connaitre dans le cadre des championnats du monde UCI de cyclisme esports 2023. De quoi apprécier pleinement cet événement sportif historique.

Qu’est-ce que le cyclisme esport ? Il s’agit de l’une des disciplines du cyclisme régies par l’UCI. En 2023, il s’agira de la 3e édition des championnats du monde UCI de cyclisme esports qui ont débuté en décembre 2020. Date à laquelle cette nouvelle discipline a été ajoutée à la liste des évènement sanctionnés par l’UCI.

Le cyclisme esports est une compétition sportive où les efforts réels des athlètes alimentent leurs avatars dans le monde virtuel de Zwift. Pour cette 3e édition des championnats du monde UCI de cyclisme esports, les concurrents s’affronteront sur les dernières générations de Wahoo KICKR Smart Trainers qui réagissent intelligemment aux changements du relief virtuel et aux situations de course, en simulant l’aspiration des autres coureurs et le dénivelé positif comme négatif.

Si les Zwifteurs peuvent habituellement choisir parmi toutes les configurations de vélos de route et de roues disponibles sur Zwift, ces options seront neutralisées dans le cadre de la compétition pour que tous bénéficient des mêmes caractéristiques de performance. Par ailleurs, les coureurs porteront le kit d’équipe virtuel de leur pays.

Comme dans toutes les courses Zwift, les athlètes qui participent aux championnats du monde UCI de cyclisme esports 2023 peuvent déclencher des PowerUps, ce qui redouble la « gamification » du spectacle, et ajoute en stratégie et en divertissement pour les spectateurs. Dans la plupart des courses Zwift, les PowerUps sont aléatoires et les athlètes doivent élaborer une stratégie à la seconde près en fonction de l’atout qu’ils reçoivent. Dans le cadre des championnats du monde UCI de cyclisme esports, tous les athlètes recevront les mêmes PowerUps : le Breakaway Burrito dans la première et la troisième course, et l’Anvil dans la deuxième course. Lorsqu’il est déployé, le Breakaway Burrito désactive le drafting pour tous les coureurs dans un petit rayon autour du concurrent pendant 10 secondes, ce qui leur enlève un avantage clé. L’Enclume rend le Zwifter plus lourd pendant 30 secondes. Le poids supplémentaire peut être un avantage significatif dans les descentes. La deuxième étape des championnats du monde UCI de cyclisme Esports 2023 comportera beaucoup de descentes. Parce que tous les coureurs recevront les mêmes PowerUps, la stratégie pour les déployer sera cruciale. Ces atouts pourront aider un coureur à s’échapper dans une montée, à gagner un sprint, ou à économiser de l’énergie pour préparer l’attaque suivante. Un guide complet des PowerUps de Zwift est disponible sur le site de l’application.

Bien qu’étant une discipline récente, le cyclisme esports compte déjà quelques spécialistes. Ces cyclistes sont de redoutables compétiteurs sur le vélo, mais ils ont aussi appris à maîtriser les tactiques uniques inhérentes aux courses esports sur Zwift. Nombre d’entre eux participent à la WTRL Zwift Racing League. Contrairement aux championnats du monde UCI de cyclisme traditionnel, les championnats du monde UCI de cyclisme esports 2023 proposent une voie de qualification unique qui permet à tout Zwifteur de se qualifier et de représenter sa Fédération nationale par le biais d’une série de courses de qualifications continentales.

Les vainqueurs des épreuves masculines et féminines se verront remettre le maillot de champion du monde UCI de cyclisme esports, orné des bandes arc-en-ciel tant convoitées. Les deux heureux élus auront le droit de porter un maillot physique lors des courses esports sanctionnées jusqu’aux prochains championnats du monde UCI de cyclisme esports en 2024. En parallèle, ils pourront également porter une version numérique du maillot arc-en-ciel de champion du monde UCI de cyclisme esports sur la plateforme Zwift.

Format et Courses

Zwift et l’UCI ont collaboré pour créer un tout nouveau format de course pour les championnats du monde UCI de cyclisme esports 2023. Le nouveau format multidisciplinaire comprend trois courses disputées sur une période de 75 minutes. La première des trois courses, appelée The Punch, se déroulera sur Rolling Highlands, un parcours de 14,1 kilomètres avec 105 mètres de côtes roulantes qui ne laisseront aux concurrents aucun répit. Ce nouveau tracé fait partie de la carte Écosse de Zwift, qui a été conçue pour les championnats du monde UCI de cyclisme esports 2023. Ces routes qui rappellent fortement les courbes d’un grand huit, permettront de resserrer les rangs.

Parmi les 100 coureurs qui prendront le départ, seuls les 30 premiers à franchir la ligne d’arrivée se qualifieront pour la seconde course. Après une courte pause, ces 30 qualifiés prendront le départ de The Climb, une course de côte au scratch organisée sur le parcours en ville et sur le Sgurr, toujours en Écosse. Ce parcours de 8,6 kilomètres avec 161 mètres de dénivelé éprouvant pour chaque tour mettra les coureurs au défi de gravir à plusieurs reprises la côte la plus difficile du nouveau monde écossais. Seuls les dix premiers se qualifieront pour la troisième étape. La troisième et dernière course des championnats du monde UCI de cyclisme esports 2023, The Podium, se déroulera sur le circuit Crit de Glasgow, une boucle de 3 kilomètres avec 33 mètres de montée. Pour la première fois dans un championnat du monde de cyclisme esports, cette course finale se présentera dans un format d’élimination. Populaire dans le cyclisme sur piste, la course par élimination déplace l’action de l’avant du peloton vers l’arrière ; à chaque tour, le dernier coureur à franchir la ligne d’arrivée sera éliminé de la course. Lorsque le peloton aura été réduit de 10 à 3 coureurs, les derniers cyclistes restants se disputeront la victoire et le classement sur les marches du podium.

Start List

200 des meilleurs compétiteurs de cyclisme esports du monde prendront le départ de deux courses multiformat. Les listes de départ complètes des deux épreuves sont disponibles ici.

Ils seront 5 à porter les couleurs de le France lors des Championnats du monde UCI de cyclisme esport, trois femmes et deux hommes.

• Sébastien Havot, fraichement couronné Champion de France de cyclisme Esports, le coureur du team de cyclisme esports Hexagone (classé en 1ère position sur Zwift Racing League) a prouvé à de nombreuses reprises que les routes de Zwift n’avaient pas de secrets pour lui.
• Geoffrey Millour, champion de France sur piste en 2010 et également membre du team Hexagone, le breton avait raccroché le vélo en 2017 après un début de carrière prometteur. C’est Zwift qui le fait revenir à la compétition cette année, son passif de pistard pourrait être un atout de taille face aux nouveaux formats de compétition.
• Sandrine Etienne a décroché le titre de Championne de France et la Coupe de France de cyclisme Espors cette année. Bien que nouvelle dans l’exercice du cyclisme virtuel, cette ancienne traileuse pro sait imposer sa cadence et faire preuve d’un savant mélange de stratégie et de puissance.
• Sophie Giovane, seconde de la coupe de France et des championnats du monde, cette passionnée de VTT connait parfaitement Zwift et saura mettre à profit son expérience pour se démarquer.
• Laurence Mottas a complété le podium de la coupe de France de cyclisme esport le 20 janvier dernier au terme de 5 étapes cruciales.

Comment suivre l’évènement

Les Championnats du Monde UCI de Cyclisme Esports 2023 seront diffusés en direct sur la chaîne YouTube de Zwift, ainsi que sur la chaîne YouTube de GCN. Les résultats seront disponibles sur Zwift.com après la course.

10 cyclistes à suivre…

HOMMES

• Lionel Vujasin (BEL) – Coureur multidisciplinaire expérimenté, Lionel court au sein de la puissante équipe d’e-racing Canyon Esports. Il a participé à de nombreuses compétitions de cyclisme esports de haut niveau, avec notamment une victoire lors de la dernière édition du Zwift Grand Prix, au cours duquel il a déployé une enclume exactement au bon moment pour s’échapper du peloton.
• Victor Campanearts (BEL) – Il est l’un des rares cyclistes professionnels sur route à prendre le départ des championnats du monde UCI de cyclisme esports 2023. Il ne fait aucun doute que les jambes de Victor ont un punch significatif ; le champion national sur route belge 2016 a couru de multiples grands tours. Il a également détenu le record du monde de l’heure. Même si sa puissance est incontestable, il n’est pas habitué à rouler sur Zwift comme certains de ses concurrents, ce qui pourrait l’éloigner d’une victoire sur les routes virtuelles d’Écosse.
• James Barnes (NZ) – Membre de NeXT eSports powered by Enshored, James est un compétiteur acharné qui a remporté une course de côte de l’Alpe du Zwift en 2022 en maintenant 397 watts pendant 36 minutes. Un coureur Kiwi à surveiller de près…
• Freddy Ovett (AUS) – Freddy s’est propulsé sur le devant de la scène Zwift lors du Tour de France virtuel en 2020 et s’est régulièrement classé haut dans toutes les courses Zwift auxquelles il a participé depuis, notamment en terminant à la deuxième place des championnats du monde UCI de cyclisme esports en 2022. Il est l’un des meilleurs sprinteurs des courses esports, mais est aussi capable de franchir les montées avec le groupe de tête dans n’importe quelle course.
• Jason Osborne (DE) – L’un des favoris de la course, Osborne a remporté les championnats du monde UCI de cyclisme esports en 2020 et est monté sur le podium en 2022. Ces résultats lui ont permis de décrocher un contrat professionnel avec Deceuninck-Quick-Step en 2021. L’Allemand est maintenant chez Alpecin-Deceuninck et est venu au cyclisme après une carrière dans l’aviron. Une discipline dans laquelle il a été champion du monde en 2018 et médaillé d’argent olympique aux Jeux de 2021.

FEMMES

• Loes Adegeest (NED) – La championne en titre abordera les mondiaux en favorite et tentera de réitérer son exploit de 2022. Après plusieurs années de course pour des équipes continentales en Europe, Loes est passée sur le circuit mondial lors de la saison 2023 avec la FDJ Suez Futuroscope, et aura à cœur de démarrer sa saison par une victoire sur les championnats du monde UCI de cyclisme esports.
• Mary Wilkinson (GB) – Mary a gravi les échelons en participant aux courses organisées par la communauté Zwift et est passée maître dans les tactiques uniques du cyclisme esports. Mary était finaliste de la Zwift Academy 2018. L’ancienne runneuse a ensuite remporté les British Cycling National Masters Road Race Championships dans sa catégorie d’âge, et a couru à haut niveau sur Zwift, notamment la KISS Super League en tant que membre de la Zwift Academy Dream Team.
• Zoe Langham (GB) – Zoe a terminé troisième des championnats du monde UCI de cyclisme esports 2022, manquant de peu la victoire, et s’engagera dans la course de cette année avec la ferme intention de faire mieux. Elle est une talentueuse coureuse sur route au sein de l’équipe cycliste féminine britannique Pro-Noctis. Elle concourt sur Zwift avec l’équipe Wahoo-Le Col. Zoe a récemment obtenu son diplôme de médecine et achève sa formation.
• Eva van Agt (NED) – La cycliste néerlandaise a gravi les échelons en passant par des équipes continentales, notamment Le Col-Wahoo, et roule pour Jumbo Visma en 2023. Sa progression fulgurante fait d’elle une adversaire redoutable pour le 18 février.
• Kristen Kulchinsky (États-Unis) – Kristen est une spécialiste de Zwift au sein de la légendaire équipe américaine Twenty24. Elle est la femme la mieux classée sur Zwift Power, et a terminé neuvième des championnats du monde UCI de cyclisme esports en 2022, ce qui fait d’elle une menace importante pour le podium dans une compétition qui favorisera fortement les coureurs habitués aux tactiques uniques des courses sur Zwift. Quand elle ne participe pas à des courses sur Zwift, Kulchinsky crée des bijoux dans son studio.

Source : CP

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Actualités

Guillaume Judas

  - 53 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.