Women World Tour 2022 : 25% des équipes invitées membres du MPCC

Si l’on fait la comparaison avec le World Tour des hommes, la différence avec les femmes est flagrante : 25% des invitations chez les femmes sont constitués d’équipes adhérentes au MPCC, alors que le ratio s’élève à 96% sur les épreuves du World Tour hommes. Et pourtant, le MPCC perçoit des signes très encourageants.

Chez les hommes, depuis plusieurs années, le MPCC œuvre pour que les invitations aux équipes n’appartenant pas à la division mondiale soient exclusivement attribuées à des formations membres du mouvement.

De longue date, un grand nombre d’organisateurs se sont prononcés en faveur des équipes adhérant à cette philosophie. À l’image d’ASO dont le Directeur du Cyclisme, Christian Prudhomme, a plusieurs fois réaffirmé que son choix se porterait toujours sur les équipes s’imposant des règles éthiques plus strictes, afin de privilégier la crédibilité de notre sport. Ce parti pris a d’ailleurs entrainé l’adhésion au MPCC de la quasi-totalité des formations de deuxième division.

Chez les femmes, le processus commence seulement à se stabiliser sur les bases d’un projet mis en place par l’UCI, lors de la création en 2016 d’un World Tour à l’image de celui qui existe depuis 2005 chez les hommes. Le calendrier féminin s’est structuré avec l’apparition de nouvelles courses et, en point d’orgue, la création cette année du Tour de France femmes. La première division des équipes s’est largement étoffée, passant de huit formations en 2020 à quinze pour 2023. Ces World teams étant automatiquement sélectionnées dans les épreuves qui composent le World Tour, le nombre d’invitations pour les formations venant compléter le plateau de ces épreuves est donc en diminution progressive.

Dans le même temps, le MPCC a enregistré les premières adhésions : à ce jour, quatorze formations féminines ont rejoint le mouvement (dont six World teams). Mais sur une cinquantaine d’équipes continentales (toutes potentiellement autorisées à candidater pour une invitation sur des épreuves en World Tour), seules huit sont actuellement membres du mouvement.

Le MPCC incite donc à la fois les World teams, mais aussi toutes les formations continentales à adhérer aux valeurs défendues par le mouvement. Il se félicite que Christian Prudhomme s’engage à appliquer aux épreuves femmes les mêmes conditions que pour les hommes en matière d’invitations. Le MPCC espère que dans le sillage d’ASO, les autres organisateurs d’épreuves World tour adopteront la même ligne de conduite.

Source : CP

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Actualités

Guillaume Judas

  - 52 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.