Test des chaussures Liv Macha Pro

Giant et Liv, sa marque sœur destinée aux cyclistes féminines, ont présenté au printemps un nouveau modèle de chaussures haut de gamme avec semelles carbone, décliné en version hommes (Giant Surge Pro) et en version femmes (Liv Macha Pro). C’est cette dernière version que nous avons mise à l’épreuve durant tout l’été. Voici notre verdict.

Par Gwendoline Alves et la rédaction – Photos : GA / DR

Les Liv Macha Pro sont des chaussures haut de gamme avec une semelle carbone, une empeigne souple enveloppante fermée par deux serrages Boa avec un fil tissé ainsi qu’avec un velcro sur l’avant du pied, et trois options de semelles internes pour un bon soutien de la voûte plantaire. Elles sont disponibles du 36 au 43 en deux couleurs (avec le blanc en plus du coloris de notre modèle de test), et sont vendues au prix de 329 €. Les Giant Surge Pro reprennent les mêmes caractéristiques, mais sont disponibles du 41 au 47 et en trois couleurs. On ne peut pas vous dire si les deux modèles sont coupés exactement de la même façon, mais ce qui est certain c’est que les Macha Pro conviennent bien aux pieds assez fins.

Les Macha Pro sont disponibles en deux couleurs.

Les Macha Pro et Surge Pro ont été élaborées à l’aide de compétitrices et compétiteurs  professionnels, et sont utilisées depuis le début de la saison 2022 par les coureuses de l’équipe LivRacing-Xstra et par les coureurs de l’équipe Team Bike Exchange-Jayco. Cela signifie qu’elles sont suffisamment performantes pour être utilisées au plus haut niveau, aussi bien en termes de rendement que de confort. C’est souvent le cas pour les modèles les plus haut de gamme du marché, mais il est à noter ici que le prix de 329 €, certes déjà élevé, reste dans l’absolu moins haut que la plupart des modèles concurrents.

Une semelle carbone très rigide

La semelle extérieure en carbone est très rigide, cela ne fait aucun doute, mais elle n’est pas inconfortable pour autant. La conception ExoBeam est constituée d’une structure de carbone relativement étroite qui relie la plaque située à l’avant-pied de la partie arrière au niveau du talon. La semelle est ainsi inflexible au moment de la poussée sur la pédale, mais elle conserve un minimum de flexion latéralement, de manière à offrir un petit peu de liberté au pied lors du pédalage. C’est assez imperceptible au premier abord, mais ça peut faire la différence après de nombreux kilomètres en selle.

La structure de la semelle est très travaillée.

La marque a également profité de ces deux nouveaux modèles pour redessiner la semelle, pour rigidifier le contact avec la cale, mais aussi gagner du poids par rapport à une semelle d’un seul bloc. Avec un poids total de 420 g la paire en pointure 39, l’objectif semble atteint, même si nous ne sommes pas en mesure de comparer avec l’ancienne version des Giant Surge Pro par exemple.

Des fils de serrage souples en Dyneema

Au niveau de l’empeigne, le matériau est souple et perforé, et s’adapte bien à la forme des pieds. Le maintien est assuré par un système nommé ExoWrap qui enserre progressivement le pied au serrage sur 360°, avec des fils ajustés par des molettes Boa qui passent à travers la tige. Ces fils ont la particularité d’être en tissu, en Dyneema plus exactement, un matériau souple, mais solide et non étirable. Ceci a pour avantage principal de permettre un serrage très ferme sans ressentir d’engourdissement en raison de l’apparition de points de pression, comme cela peut arriver parfois avec des câbles fins en plastique. Le seul défaut de ce système, c’est que la matière textile des fils peut parfois se coincer dans le mécanisme du Boa.

Les fils en Dyneema des serrages Boa apportent souplesse et confort au serrage.

Sur l’avant de la chaussure, on trouve aussi un serrage velcro, mais placé avec l’ouverture vers l’intérieur. Celui-ci est plus ou moins intéressant ou efficace en fonction de la forme du pied. Pour ce qui nous concerne, nous n’avons pas ressenti de différence au moment du serrage, mais il est possible qu’un pied encore plus fin pourrait y trouver un moyen supplémentaire de bloquer le pied dans la chaussure.

L’intérieur du talon bénéficie d’un matériau rugueux pour éviter les glissements.

Au niveau du talon, un matériau rugueux nommé Sharkskin limite fortement les risques de glissement. Reste que le maintien à ce niveau-là n’est pas aussi serré que d’autres modèles concurrents, et que cela peut déstabiliser au premier abord. Le cheminement des câbles limite l’ouverture de la chaussure au moment d’y glisser le pied. Même avec un pied fin, le premier contact demande un peu de patience, et on peut craindre de se sentir engoncée dans la chaussure. Mais une fois le pied en place, l’ajustement est à la fois ferme et confortable. Et le serrage des deux-tiers avant du pied est très efficace, avec un talon un peu moins verrouillé qu’avec nos chaussures habituelles.

Des semelles intérieures confortables

Les chaussures Liv Macha Pro sont fournies avec deux types de semelles intérieures : une paire de semelles plates classique, et une paire de semelles avec un support de voûte plantaire ajustable, où deux inserts de hauteur différentes peuvent être fixés pour offrir un maintien et un confort adaptés à la cambrure du pied. Pour notre part, après un premier essai avec le support moyen, nous avons choisi l’insert le plus haut, et nous avons au final noté une différence notable de confort et de transmission de puissance par rapport à nos chaussures habituelles, qui ne disposent pas de ce type de système.

La semelle à droite permet de placer un support plus ou moins haut pour ajuster le soutien de la voûte plantaire.

Notons d’ailleurs que le fait de disposer de ce support de la voûte plantaire diminue aussi les risques de ressentir le “feu aux pieds” en plein été, car les appuis sont mieux répartis dans la chaussures et on évite ainsi la stase veineuse, c’est-à-dire les points de pression qui diminuent la circulation sanguine.

Et pour favoriser également une bonne circulation de l’air autour des pieds, on peut compter sur une assez large ouverture sous l’avant de la semelle en carbone, et surtout sur un matériau de l’empeigne subtilement perforé. Le maillage en polyuréthane avec des petits trous de différentes tailles semble étudié d’une part pour bien épouser les formes du pied sans créer de plis, mais aussi pour éviter la surchauffe en plein effort. Au niveau de la superposition des couches pour le serrage, les évents sont plus larges et conçus pour ne pas restreindre l’évacuation de la chaleur.

Le matériau de l’empeigne et la disposition des différentes perforation offrent une bonne circulation de l’air autour du pied.

Difficile d’affirmer que cela puisse convenir à tout le monde et dans toutes les conditions, mais pour ce qui nous concerne, nous n’avons pas eu à souffrir excessivement de la chaleur à ce niveau-là au cours de cet été caniculaire.

Notre avis sur les chaussures Liv Macha Pro

Les Macha Pro sont des chaussures qui offrent plusieurs caractéristiques intéressantes dans le but d’apporter rendement et confort. Nous apprécions la rigidité de la semelle, très élevée, mais qui ne verrouille pas totalement le pied latéralement, et le système de serrage enveloppant et progressif, qui permet de faire corps avec la chaussure sans brider la circulation sanguine. Le soin apporté aux semelles intérieures mérite également le détour. Le coloris et la finition, enfin, sont particulièrement estimables. Même si la partie du talon n’est pas aussi étroite que d’autres modèles concurrents, la coupe des Macha Pro les destine d’abord à celles qui ont le pied fin.

Les Macha Pro sont livrées avec une housse de transport qui confirme leur positionnement haut de gamme.

Enfin, en termes de tarif, les Macha Pro sont vendues à un prix concurrentiel par rapport à d’autres modèles haut de gamme. Tout comme leur équivalent masculin, les Giant Surge Pro, il s’agit d’une paire de chaussures de cyclisme digne de figurer dans votre liste de choix au moment de renouveler votre matériel.

Les chaussures LIV MACHA PRO en bref…

Note : *****

Les + : rigidité de la semelle, système de serrage enveloppant, options de semelle intérieure, ventilation, finition
Les – : limitation de l’ouverture pour entrer le pied, fils Boa qui peuvent se coincer dans la molette de serrage

Semelle extérieure : semelle 100% carbone Exobeam double tige – Semelle de confort : plate ou avec ajustement de la hauteur de la voûte plantaire – Serrages : deux Boa Li2, fils Dyneema – Empeigne : technologie ExoWrap, micro-perforations laser, coutures soudées, tissu intérieur anti-microbien et anti-odeur Transtextura plus – Talon : tissu antidérapant – Coloris : blanc, violet – Poids : 420 g la paire en 39 – Tailles : du 36 au 43 – Prix : 329 €

Contact : liv-cycling.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matériel

Guillaume Judas

  - 52 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.