Achat d’un vélo d’occasion : la liste des 10 éléments à vérifier absolument

La pénurie de matière première dont souffrent bon nombre d’industries n’épargne pas le marché du vélo. Et probablement que pour vous aussi, votre vélociste est en rupture de stock et que vous êtes obligé de vous orienter sur de l’occasion. Rassurez-vous ! C’est une bonne idée aussi et il y est tout aussi possible de trouver votre bonheur. Mais à condition de faire quelques vérifications pour ne pas tomber sur une mauvaise surprise. 3bikes.fr a ainsi pensé à vous et vous propose ici un exemple de check-list des 10 éléments à vérifier avant l’achat d’un vélo d’occasion.

Par Jean-François Tatard – Photos : depositphotos.com

Déjà, avant toute chose, un vélo neuf ou d’occasion, ça s’essaie. C’est la première chose que vous devez faire. En effet, il est important d’essayer le vélo pour être sûr qu’il ne comporte aucun défaut ou défection et qu’il vous corresponde parfaitement. Et si vous êtes convaincu par ce premier test, vous pouvez alors reprendre votre liste de contrôle qui vous permettra de ne rien manquer parmi les choses à vérifier avant l’achat.

Un vélo d’occasion ancien peut être en très bon état.

La liste des choses à vérifier avant d’acheter un vélo d’occasion

Dans l’ordre :

1. Vérifier l’historique du vélo

Quelle utilisation l’ancien propriétaire en a fait ? Comment a-t-il été entretenu ? Dans quelle circonstance est-il vendu ? Pourquoi ? Pourquoi avait-il été acheté ? Il y a combien de temps ? Où et à qui ? Y a-t-il eu des chutes ? Des réparations ? À quel endroit ? Par qui ? Comment ? Où dort le vélo ? À la cave ? Dans le garage ? Sur le balcon ? Si le vendeur est de bonne foi, il vous donnera tous les éléments, y compris la bonne estimation du kilométrage et ne cherchera pas à dissimuler la réalité. Et dans le pire des cas, Strava est un excellent outil de tracking. Il suffira de vérifier sur l’application préférée des cyclistes comment l’ancien propriétaire se comportait en terme d’usage (kilométrage, vitesse, dénivelé, lieu, etc).

2. Vérifier le cadre

S’il y a bien un élément principal dans le vélo, c’est bien le cadre. Vérifiez minutieusement l’absence de fissures sur le cadre. Vérifier particulièrement les zones où les forces se concentrent sur le cadre du vélo : douille de direction, boîtier de pédalier, fourche arrière. Au niveau latéral avec votre pied poussez fort sur la manivelle positionnée vers le bas. Ça vous donnera une bonne indication.

3. Vérifier la direction

Pour vérifier l’état de la direction, soulevez la roue avant et tournez le guidon de gauche à droite. Les roulements ne doivent pas présenter de résistance ou de craquements. Aussi, freinez du frein avant et faites bouger le vélo d’avant en arrière. La direction ne doit présenter aucun jeu, sinon cela signifie qu’elle sera à changer.

L’état de la direction est un très bon indice de l’état général du vélo.

4. Vérifier la potence, le guidon, la selle et la tige de selle

Vérifiez d’apparence qu’il n’y ait pas de fissures dans un premier temps. Puis vérifiez l’état des vis et des pas de vis. Prenez le cintre par la corne et allez-y franco en appuyant dessus. Mieux vaut qu’il casse maintenant qu’en pleine descente. Mais normalement, s’il est en bon état, votre force ne suffira pas à le casser. Pour la tige de selle, elle ne doit pas être fissurée ou abîmée. Par ailleurs, une fois le vélo réglé à votre taille il doit rester au moins 10 cm de tige de selle à l’intérieur du cadre. Sinon, celle-ci est trop courte. Quant à la selle, elle ne doit pas présenter de jeu, ni de déchirure, et regardez bien sous le chariot qu’il n’y ait pas de fissures et sur les rails aussi.

5. Vérifier l’état des roues

Sortez les roues du vélo. Faites tourner les roues en les tenant avec la main au niveau du moyeu. Vérifiez que les roulements ne craquent pas. Vérifiez à la main que tous les rayons soient suffisamment tendus. Les roues ne doivent pas être voilées. Une fois sur le vélo, vérifiez comment elles réagissent au freinage. Vous ne devez pas sentir de jeu. Enfin, vérifiez l’absence de fissure sur l’intégralité de la jante. Et vérifiez aussi la bande de freinage si vous êtes encore avec un freinage à patins. Ou que le disque n’est pas voilé s’il s’agit d’un freinage à disque. Prenez le temps.

6. Vérifier les pneus

Ce n’est pas le meilleur indicateur, car en règle général vous n’allez pas traîner à les changer. Mais au cas où, les pneus ne doivent pas être craquelés ou présenter des entailles. Si la surface est complètement plane c’est qu’ils sont en fin de vie.

7. Vérifier les freins

Contrôlez la réactivité des freins. Pour les disques, si vous sentez que c’est trop mou au niveau du levier de frein, c’est que certainement une purge est à prévoir. Vérifiez aussi que les disques ne soient pas voilés. Regardez bien à l’œil l’état des plaquettes aussi. Et à patins traditionnels, vérifiez les câbles et les gaines et l’usure des patins.

Le freinage est essentiel à la sécurité du vélo.

8. Vérifier la chaîne

Il existe un petit outil pour mesurer l’état d’usure de la chaîne. Faites-le vous prêter. En clair, si la chaîne s’est allongée c’est un signe qu’elle est usée. Moins la chaîne laisse apparaître les dents du plateau avec le petit outil : moins elle est usée. La chaîne se change finalement assez souvent et mieux vaut la changer plus régulièrement pour avoir moins souvent à changer la cassette, et/ou les plateaux.

9. Vérifier les plateaux

Pour connaître l’usure d’un plateau, le meilleur moyen est de regarder la forme des dents. Plus les dents sont pointues : plus l’usure des plateaux est avancée.

10. Vérifier les dérailleurs

Les dérailleurs avant et arrière sont probablement les éléments les plus techniques d’un vélo. Le meilleur conseil que nous puissions vous donner, c’est de les vérifier en condition réelle. Regardez aussi l’état des galets, l’état de la patte de dérailleur, l’indexation des vitesses si c’est du mécanique, le retour des ressorts de rappel. D’ailleurs, si vous optez pour l’électrique n’oubliez pas de demander les câbles de chargement de la batterie.

Pour conclure…

Pour éviter tout malentendu il est important de bien définir à l’avance les modalités de paiement. Mais avant de finaliser la transaction, surtout prenez votre temps. Vérifiez bien tous les éléments et tous les composants. Comparez également les prix et assurez-vous que tout soit en phase avec la réalité du marché. Et si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la démarche, faites-vous aider par un professionnel ou par un expert en qui vous avez confiance.

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matériel

Guillaume Judas

  - 51 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Un commentaire sur “Achat d’un vélo d’occasion : la liste des 10 éléments à vérifier absolument

  1. Pour les roues, fixées au cadre, les pincer au niveau des pneus, et effectuer un léger mouvement latéral, elles ne doivent pas bouger. Si c’est le cas ou s’il nous semble ressentir du jeu, les moyeux sont à minima a reprendre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.