TRIATHLON – GP de Dunkerque : le Tri Val de Gray et le Triathlon club de Liéven surprennent Poissy

Les dirigeants du Tri Val de Gray et du Triathlon Club de Liévin, lauréats respectivement chez les femmes et chez les hommes, arboraient un sourire radieux à l’arrivée de la 2e étape du Grand Prix Triathlon qui s’est déroulée cet après-midi à Dunkerque Nord. Ils étaient fiers d’avoir battu, l’un comme l’autre, l’ogre Poissy Triathlon. Ce type de performance n’arrive pas tous les jours tant la domination du club francilien est grande sur le circuit phare de la Fédération Française de Triathlon. Après l’orage de la nuit qui avait fait craindre une annulation, l’épreuve s’est déroulée par une météo plus clémente même si la baisse sensible des températures en a perturbé plus d’un. Elle était organisée par le Triathlon Littoral 59 qui fêtait sa 35e édition.

Source : CP

D1 Femmes

Le départ de la course féminine a été donné à 13h30. La natation, longue de 750 m, va avoir un impact considérable sur le résultat de l’épreuve. Elle permet, en effet, à cinq concurrentes de s’échapper. Le club du Tri Val de Gray réussit d’entrée une bonne opération en plaçant trois de ses représentantes dans le quintet de tête : Mathilde Gautier, Léa Marchal et Jessica Fullagar. Celles-ci sont accompagnées d’Emma Lombardi (Vals du Dauphiné Olympic) et de la Hongroise Zsanett Bragmayer (Metz Triathlon). Les fuyardes font fructifier leur avance au fil des kilomètres, la portant à près de deux minutes aux termes des 20 km.

Dès le début de la course à pied, Emma Lombardi lâche ses rivales, filant vers une victoire ridicule de facilité. La championne du monde U23, qui ne cesse de progresser de course en course, rallie la ligne d’arrivée avec 41 secondes d’avance sur Zsanett Bragmayer. 

Les trois concurrentes qui suivent sont du même club, le Tri Val de Gray : Mathilde Gautier, Jessica Fullagar et Mathilde Offord. La cause est de suite entendue : la victoire par équipes revient au club de Haute-Saône.

Grâce à la présence de trois de ses représentantes dans le Top 10, Poissy Triathlon fait mieux que limiter la casse en terminant 2e malgré les nombreuses absences de marque (Périault, Beaugrand, Dodet). Le podium est complété par Metz Triathlon.

Au classement général, Poissy Triathlon conserve la tête avec quatre points d’avance sur Metz Triathlon et sept sur le Tri Val de Gray. Le Top 5 est complété par Issy Triathlon et le Stade Poitevin Triathlon, qui comptent le même nombre de points.

D1 Hommes

Les hommes ont pris le relais à 17h30. Le plateau est de qualité avec la présence notamment du médaillé de bronze olympique de Tokyo, le Néo-Zélandais Hayden Wilde. Côté Français, Pierre Le Corre (excellent 5e de la WTCS de Yokohama) semble constituer la meilleure chance de victoire.

A l’issue de la natation, les fortunes des deux favorites sont diverses. Tandis que Pierre Le Corre s’acquitte parfaitement de sa tâche en sortant en 4e position de l’eau tout près de Matthew Hauser (Triathlon Club de Liévin), Valentin Morlec (Metz Triathlon) et Nathan Lessmann, Hayden Wilde est pointé en 28e position à 25 secondes de la tête. Cette performance l’empêche d’intégrer le groupe de 12 échappés qui se constitue dès les premiers kilomètres à vélo. Outre Hauser, Morlec et Lessmann, figurent parmi les fuyards Baptiste Passemard (Tri Val de Gray), Paul Lebois (Saint-Jean-de-Monts Vendée Triathlon), Casimir Moine (Metz Triathlon), Jawad Abdelmoula et Antoine Duval (Poissy Triathlon), Jérémy Quindos (Montpellier Triathlon), Brandon Copeland et Hugo Winock (Triathlon Club Liévin).

Malgré tous leurs efforts, les échappées ne parviennent pas à prendre du champ sur un peloton de chasse par un Hayden Wilde déchaîné. Il ne leur reste qu’une dizaine de secondes d’avance à leur retour dans le parc à vélos. Le plus prompt à la transition est Valentin Morlec, suivi par Baptiste Passemard. Mais très vite, ils doivent céder les rênes de la course d’abord à Brandon Copeland puis à Matthew Hauser. Malgré un retour tonitruant de son coéquipier Hayden Wilde, l’Australien s’impose sans coup férir. La lutte pour la 3e place vaut aux spectateurs un superbe sprint entre Brandon Copeland et Pierre Le Corre. Le dernier mot revient à l’Australien qui permet au Triathlon Club Liévin de truster toutes les places du podium. Le Top 5 individuel est complété par le Hongrois Bence Bicsak (Triathlon Toulouse Métropole).

Par équipes, derrière l’intouchable Triathlon Club de Liévin, les 2e places reviennent respectivement à Metz Triathlon et Poissy Triathlon. Cela s’est joué à un petit point.

Seulement 5e de l’étape, les Sables Vendée Triathlon perdent leur place sur le podium provisoire.

Les bonnes affaires du jour sont pour le Triathlon Toulouse Métropole et le Saint-Geneviève Triathlon qui gagnent respectivement trois et cinq places au classement général. Ils se retrouvent désormais 7e et 9e. Prochaine étape : Metz

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Triathlon

Guillaume Judas

  - 51 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.