Test d’une tenue été Ozio

La marque Ozio, comme son nom ne l’indique pas forcément, est une entité bien française, menée par le dynamique Christian Dauvergne. Dans ce marché concurrentiel du textile, son but est de promouvoir un rapport qualité/prix au-dessus de tout soupçon. Et au moment où les premières chaleurs sont arrivées, c’est une tenue d’été qui a été testée, de l’Espagne au Mont Ventoux par un mercure approchant parfois les 35°C.

Texte : Olivier Dulaurent – Photos : ©3bikes.fr

Une tenue classe, dans l’air du temps

Ici, c’est l’ensemble maillot Locman et cuissard Team qui a accumulé les kilomètres. Pour tuer tout « suspens », signalons d’entrée qu’à 135 € le cuissard et 85 € le maillot, l’objectif prix est atteint. En prenant les deux pièces avec cette offre, vous bénéficiez même de 20% de remise, ce qui porte la tenue complète à 176 €. Certes, il s’agit toujours d’une belle somme mais il faut replacer le débat à l’échelle du haut de gamme et certains concurrents aux noms plus « ronflants » affichent leur tenue complète au double du prix voire plus !

Un cuissard qui vise le confort

Le cuissard a été testé dans un tout nouveau coloris, bleu marine, s’accordant ainsi parfaitement au maillot. Comme pour l’immense majorité des cuissards, la couleur est uniforme mais l’esthétique est réussie, mêlant une certaine classe à une excellente finition. D’entrée, la découpe au laser (sans bande de silicone) se remarque. Cet aspect se confirme à l’essayage statique, durant lequel le toucher agréable du tissu et l’absence d’effet « garrot » au bas du tissu laisse augurer un excellent confort au niveau des jambes. A cela s’ajoute une compression uniforme qui semble idéale une fois la bonne taille choisie (ici en Medium) : ni trop, ni trop peu. De même, la longueur du cuissard est un bon compromis entre les adeptes du « long » et ceux du « court ».

La longueur du cuissard est un bon compromis entre les adeptes du « long » et ceux du « court »

Pour ce cuissard, Ozio a choisi une peau de chamois issue du fabricant Elastic Interface, qui équipe tous les grands noms du textile. C’est donc le fond de cuissard Combi Men qui propose des épaisseurs différenciées jusqu’à 14 mm pour 120 kg/m3. Dans le cas présent, cette épaisseur se répartit sur une des zones les plus larges proposées par Elastic Interface. Ainsi, nous avons affaire à une peau de la gamme « longue distance » de la marque, c’est à dire pouvant dépasser les 7 h de roulage. Mais « qui peut le plus peut le moins » et les sorties de 2 h n’ont ainsi pas laissé de sensation d’irritation ni même d’engourdissement.

La découpe du tissu rend ce cuissard agréable au contact de la peau

Ainsi, quelle que soit la durée de la sortie, le cuissard Team se caractérise par son confort exceptionnel. Ce qui est confirmé par différents témoignages de cyclistes rencontrés ça et là, aux morphologies et aux pratiques cyclistes variées. La peau de chamois reste parfaitement en place et son confort est idéal, tant au niveau du périnée que sur les ischions. Les fortes chaleurs n’appellent pas de commentaires particuliers par rapport à des sorties effectuées dans des conditions de températures plus favorables. Ici encore, c’est un atout supplémentaire par rapport à des modèles qui provoquent une sudation excessive et donc une diminution du confort général.

La peau Combi Men provient de Elastic Interface

Un maillot qui vise efficacité et classe

Le maillot se remarque avant tout par son esthétique « marinière », reprenant là des origines françaises en général et bretonnes en particulier nées au 19ème siècle. Dans le domaine du textile cycliste, ce look a déjà été vu par ailleurs si bien que l’effet nouveauté est peu présent. Pour autant, les commentaires des cyclistes rencontrés sur la route sont élogieux. Ce maillot plait, c’est une certitude.

Le maillot Locman

La coupe est proche du corps mais sans excès, la taille du maillot testé étant Medium. Seuls les forts en biceps pourront trouver que le tissu en mesh utilisé sur les manches manquent d’élasticité. Pour les autres, ce sera au contraire un point fort dans la mesure où l’absence de plis liée au toucher du matériau est très agréable. A signaler par ailleurs, que ces manches « courtes mais longues », sont bien dans l’air du temps à la manière des modèles employés par le monde professionnel. Si le bronzage en souffre quelque peu – mais après tout cela ne décale la marque que de quelques centimètres – il faut noter que l’usage est très confortable.

Des manches “courtes mais longues” bien ajustées

Au niveau du buste, le tissu perforé est particulièrement agréable par temps chaud voire très chaud (supérieur à 30°C). Quant au col, il se montre lui aussi agréable en cas de grosse chaleur du fait de l’absence de remontée au niveau du cou mais le rabat à l’arrière du zip qui protège bien la peau, a tendance à se coincer à la fermeture. Une parade existe et consiste à tenir d’une main le curseur et de l’autre de repousser le rabat mais dans le feu de l’action, la manœuvre demande un minimum d’application.

La manipulation du zip au niveau du col demande quelques précautions

Un mot également au niveau des poches arrière : suffisamment spacieuses pour emporter tout le nécessaire même en cas de sortie longue, elles présentent le gros avantage de ne pas s’affaisser lorsqu’elles sont largement chargées.

Des poches généreusement dimensionnées et suffisamment rigides pour être largement remplies

Le bilan de cet essai de la tenue Ozio est très largement positif. En effet, si le positionnement prix se situe dans une gamme intermédiaire, les prestations quant à elles sont au niveau des tout meilleurs. La tenue complète est esthétiquement réussie – ce qui constitue souvent le premier motif d’achat – mais surtout, elle est très agréable à porter dès que le thermomètre se montre généreux. Le confort général notamment constitue un point fort de l’ensemble.

La tenue Ozio a recueilli de bons retours par où elle est passée

La tenue Ozio en bref…

Note : *****

Les + : excellent confort du cuissard, coupe des deux éléments, gestion des fortes chaleurs, esthétique générale, prix bien placé
Les – : rabat du maillot qui a tendance à se coincer

Cuissard : Fabrication en Italie – Peau spéciale longues distances Combi Men de chez Elastic Interface – Coupe laser sur les cuisses, sans bande silicone – Logos réfléchissants sur la cuisse gauche et à l’arrière du cuissard – Prix : 135 €

Maillot : Fabrication en Italie – Tissus légers et respirants – Coupe près du corpsCol bas en V – Protection du zip en bas et en haut de maillot – Zip YKK avec système Camlock – Quatre poches à l’arrière dont une zippée – Prix : 85 €

Contact : OZIO

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matériel

Olivier Dulaurent

  - 46 ans. – Pigiste presse écrite et Internet depuis 2004, auteur de Le Guide du Vélo Ecolo (Editions Leduc, novembre 2020), Moniteur Brevet d’Etat Cyclisme, encadrant de stages cyclistes depuis 2005 et coach cycliste - Pratiques sportives actuelles : cyclisme route et VTT (occasionnelle : course à pied) - Strava : Olivier Dulaurent

Vous aimerez peut-être aussi

2 commentaires sur “Test d’une tenue été Ozio

    1. La taille de la tenue est dans l’article : medium pour le cuissard et le maillot.
      Je fais 1m90 pour 72 kg mais le tour de poitrine est plus significatif pour choisir la bonne taille : 95 cm.
      Cette mesure est surtout valable pour le maillot mais c’est aussi une bonne base pour le choix de la taille du cuissard.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.