Test du nouveau casque Lazer Vento, avec la technologie révolutionnaire KinetiCore pour la protection face aux impacts rotationnels

Lazer lance une toute nouvelle technologie pour ses casques, qui apporte une protection face aux impacts rotationnels : le système KinetiCore. Un système plus léger, plus aéré et plus éco-responsable que le fameux MIPS utilisé par beaucoup de marques concurrentes. Nous avons testé le Lazer Vento, un modèle haut de gamme aérodynamique pour la route, qui bénéficie totalement de tous ces avantages.

Par Guillaume Judas – Photos : ©3bikes.fr / DR

Le Lazer Vento est un casque aérodynamique qui cache une nouvelle technologie de protection en cas de chute.

Le Vento est le nouveau casque polyvalent pour la route de la marque Lazer, un modèle aérodynamique et relativement léger qui se distingue par un look moderne, un confort très appréciable et une finition de très haut niveau. Mais puisqu’un casque est avant tout dédié à la protection, il bénéficie surtout de la toute nouvelle technologie KinetiCore de Lazer.

Le logo de KinetiCore, une nouvelle technologie développée par Lazer.

Les casques Lazer dotés de la technologie KinetiCore sont les premiers à inclure une protection totalement intégrée contre les impacts rotationnels. Cela ne vous dit rien ? Pourtant, de nombreux casques du marché (y compris certains de la marque Lazer) offrent déjà ce type de protection, en utilisant le système d’origine suédoise MIPS (Multi directional Impact Protection System), qui se compose d’une cage interne légèrement mobile destinée à absorber l’énergie de l’impact en cas de chute dans le but d’amortir les forces rotationnelles et d’épargner le cerveau, pour qu’il n’entre pas en collision avec la boîte crânienne. Un gros avantage en termes de sécurité.

C’est en examinant la structure interne du casque que l’on aperçoit la technologie KinetiCore.

La nouvelle technologie KinetiCore inventée par la marque belge Lazer poursuit le même objectif, mais avec un système entièrement intégré dans la structure du casque, ce qui permet de gagner du poids et de la ventilation (environ 5 % de gain selon les modèles), tout en diminuant la production de plastique (- 90 g par rapport au MIPS, ce qui est bon pour la planète). Lazer a travaillé pendant plus d’une décennie pour créer un système qui change complètement la façon d’appréhender la protection du cerveau.

L’histoire de KinetiCore

Lazer conçoit des équipements de protection depuis 1919 (vestes, gants, casques moto puis vélo). Il y une dizaine d’années, le monde du vélo a commencé à prendre conscience des blessures causées par les impacts rotationnels lors des chutes les plus sévères et du manque de solutions apportées par les casques proposés alors sur le marché. Pendant que d’autres technologies se développaient, Lazer a commencé à penser à son propre système innovant, qui devait être intégré au casque et non ajouté. Mais il fallait pour cela revoir totalement la conception. Lazer a d’abord évalué les différents types d’impact lors des chutes avec différents types de simulation, avant de concevoir des centaines de prototypes. Jusqu’à opter pour la conception de zones de déformation en forme de cône à l’intérieur du casque, prévues pour se briser en cas d’impact et dissiper l’énergie à distance du crâne du cycliste.

Les petits “pavés” à l’intérieur du casque sont destinés à s’écraser ou à se briser indépendamment les uns des autres en cas d’impact.

Le système KinetiCore est au final constitué de blocs de mousse EPS directement placés à l’intérieur de la coque interne du casque, ce qui permet de diminuer significativement le poids par rapport à une cage MIPS ajoutée à la conception (- 50 g). Il favorise également une meilleure ventilation en évitant cette fameuse couche supplémentaire et en favorisant donc la circulation de l’air. Et puisque la sécurité reste au coeur des préoccupations de la marque belge, il faut souligner que les premiers casques Lazer équipés du KinetiCore ont obtenu cinq étoiles sur cinq auprès du laboratoire indépendant Virginia Tech, reconnu comme la principale référence en matière de technologie de protection cérébrale des cyclistes.

L’absence de cage interne rajoutée favorise la circulation de l’air.

Le système KinetiCore est d’ores et déjà disponible sur six modèles de casques Lazer, pour la route, le VTT, la ville et même les enfants. Les prix s’étendent de 44,99 à 259,99 € (pour le Vento ici à l’essai), mais pour une pratique régulière sur route on trouve déjà le Strada à 99,99 € pour profiter pleinement de cette révolution. La marque prévoit bien entendu d’étendre cette technologie à d’autres modèles, et n’écarte pas l’idée de la proposer à d’autres marques.

Le Lazer Vento est désormais le casque route le plus haut de gamme de la marque.

Lazer Vento : un casque sans compromis

Le Vento est un casque haut de gamme destiné à la performance sur route, en apportant aérodynamisme, confort, et sécurité avec le système KinetiCore. Lazer revendique pour le Vento un avantage aérodynamique par rapport au Bullet 2.0, le casque polyvalent utilisé encore en début de saison par les coureurs de l’équipe Jumbo – Visma (Wout van Aert, Primoz Roglic, Christophe Laporte…). Il est également 90 g plus léger, et 5,4 % plus aéré selon la marque. Nous avons pu d’ailleurs vérifier son poids à 289 g en taille M (pour 290 g revendiqués).

Le Vento pèse 290 g en taille M…
… Contre un poids annoncé à 290 g.

Le serrage s’effectue par l’intermédiaire de lanières légères et confortables, et par un système d’arceau autour de la tête qui se règle avec une molette ScrollSys placée en haut du casque sur l’arrière. Un système bien intégré et qui offre un maintien uniforme, mais qui n’est pas si simple à utiliser sur la route, car il impose l’usage des deux mains pour être manipulé en manquant un peu de fluidité.

La molette ScrollSys est placée sur le haut du casque, ce qui évite la gêne parfois rencontrée avec d’autres systèmes de maintien occipital.
Assez raide, ce système se manipule plus facilement avec les deux mains.

Sur l’arrière, on trouve également un emplacement pour y clipser une lumière Led universelle (29,99 €) bien pratique pour être mieux vu sur la route.

Un emplacement est prévu à l’arrière pour clipser une petite lumière Led.

Au niveau de l’aération, même si nous n’avons pas pu tester le Vento dans des conditions extrêmes, on sent bien les flux d’air parcourir le sommet de la tête. Les ouïes latérales sont particulièrement bien conçues, en s’intégrant parfaitement avec le look aéro du casque.

Le système d’aération canalise bien les flux d’air au-dessus de la tête.
Les branches des lunettes doivent être placés sous les lanières.

Pour ce qui est du confort, la taille M du Vento semble mieux coupée que les anciens modèles Lazer, avec un tour de tête un peu plus petit et plus cohérent avec les valeurs indiquées dans le tableau des tailles. Les lunettes passent parfaitement et n’entrent pas en conflit avec des éléments du casque. Les lanières sont assez écartées, et il est donc nécessaire de placer les branches en dessous. Notons cependant qu’il n’y a pas de trous pour les placer sur le casque, et que s’il est nécessaire de les enlever en roulant, il faut placer les branches en appui le long des ouïes latérales, en profitant du matériau alvéolés et légèrement adhérent à cet endroit.

Les branches des lunettes peuvent être placées sur la partie alvéolée en cas de retrait.
Pour pouvoir placer les lunettes, il ne faut pas qu’elles soient trop étroites.

En roulant, le Lazer Vento répond à nos attentes, en se montrant agréable à porter, sans créer de point de pression et sans gêner le champ de vision sur le devant. Une fois les bons réglages de maintien trouvés, il ne bouge pas sur la tête et semble particulièrement bien aéré pour ce type de produit destiné à fendre le vent. L’adoption de la technologie KinetiCore est ici totalement transparente, et ne modifie en rien la pratique. Évidemment, nous n’avons pas poussé le test jusqu’à chuter sur la tête pour démontrer le bien-fondé de ce nouveau système de protection face aux impacts rotationnels. Il faut savoir cependant qu’en cas d’accident, il est fort probable que certains blocs internes soient endommagés compte tenu de leur densité inférieure à celle de la coque du casque, ce qui signifie que c’est le moment de changer de casque, au risque qu’il n’assure plus la protection. Lazer propose d’ailleurs un service de crash replacement, qui permet d’acquérir un nouveau casque à prix réduit après une chute.

On peut constater que les petits “pavés” du KinetiCore sont moins denses que le reste de la coque. ce sont eux qui assurent une certaine forme d’amorti en cas d’impact rotationnel.

Indépendamment du KinetiCore, qui est une véritable révolution, et des performances aérodynamiques qu’il nous est impossible de vérifier, le Lazer Vento est une réussite, aussi bien en termes de look que de confort. Seul son système de serrage n’est pas des plus pratiques à utiliser en roulant, mais il est rare de devoir le réajuster une fois parti. Le prix est certes en rapport avec le niveau de gamme du produit, mais il reste acceptable compte tenu des tarifs appliqués par la concurrence.

Le casque LAZER VENTO KINETICORE en bref…

Note : *****

Système de protection contre les impacts rotationnels : KinetiCore – Système de serrage : ScrollSys – Compatibilité : lumière Led Universelle Lazer – Certifications : CE/CPSC/AS – Coloris : Noir mat/noir brillant, noir/blanc – Tailles : S (52-56), M (55-59), L (58-61) – Poids : 289 g en taille M – Prix : 259,99 €

Contact : lazersport.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

  - 52 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.