Evolution Gravel Race Tanzanie : la course gravel la plus intense d’Afrique

Cinq jours, 850 kilomètres et 10 000 mètres de dénivelé dans des régions sauvages d’Afrique. L’Evolution Gravel Race promet d’être l’un des défis les plus difficiles de l’année. Du 26 au 30 juin 2022, cette course à étapes 100 % gravel traversera toute la Tanzanie. Après un départ au cratère de Ngorongoro, les coureurs passeront près du Kilimandjaro sacré, avant de redescendre vers le Zanguebar, au bord de l’océan Indien.

Source : CP. Photos : © EGR – @saltlake_lian

© EGR – @saltlake_lian

Cette course comporte aussi bien des passages de gravel en pleine savane que des montées raides dans l’arrière-pays tanzanien. Les participants, qui viennent du monde entier, pourront compter sur un climat tropical chaud et humide, et vivront une expérience qui va bien au-delà de la compétition. À la fois rivaux et compagnons d’aventure, on y retrouvera les meilleurs athlètes d’Afrique de l’Est. En bref : une épreuve d’endurance pour les cyclistes en forme et avides de découvertes.

© EGR – @saltlake_lian

L’Evolution Gravel Race est bien plus qu’une course cycliste difficile en hors-piste. C’est la deuxième partie des aventures AMANI, après le Migration Gravel Race (MGR, du 18 au 22 juin 2022) qui a eu lieu pour la première fois l’an dernier au Kenya. Cette course représente le premier investissement majeur de l’AMANI Project en Tanzanie.

Une évolution en faveur de l’inclusion

L’AMANI Project, un groupe de passionnés de cyclisme cherchant à développer l’intérêt pour leur sport en le rendant plus inclusif, a pour objectif principal de créer des opportunités de courses pour les athlètes des pays d’Afrique de l’Est, autant au niveau local que mondial, afin de montrer leur compétences sur la scène internationale. Par exemple en 2020, lorsqu’il était impossible de voyager, ils ont lancé l’initiative « Ride Online ». À cette occasion, AMANI a fait livrer des home trainers en Afrique, pour que les cyclistes puissent s’entraîner de manière virtuelle avec la communauté internationale.

Comme cela a été le cas après le MGR, cette initiative vise aussi à permettre à des cyclistes d’Afrique de l’Est d’aller en Europe pour participer à des courses cyclistes professionnelles. Des athlètes de premier ordre, comme par exemple Ide Schelling, ont soutenu ces démarches en s’entraînant avec les coureurs africains aux Pays-Bas. Fidèle à la devise « si la montagne ne vient pas à Mahomet », AMANI organise également des compétitions sur le sol africain. À ces occasions, les athlètes locaux ont l’opportunité de se confronter aux meilleurs athlètes de gravel du monde, développant ainsi leur réseau tout en montrant leurs compétences face aux sponsors, sans être soumis aux structures rigides des fédérations, aux complications liées aux visas ou aux contraintes en matière de voyage.

© EGR – @saltlake_lian

Comme tout ce qu’elle entreprend, les initiatives d’AMANI sont conçues et mises en œuvre en étroite collaboration avec les clubs de cyclisme locaux, et bénéficient de l’implication des populations locales dans l’organisation des courses. Ce sont les cyclistes et les clubs eux-mêmes qui ont en premier identifié le manque d’opportunités de courses internationales comme principale barrière à l’entrée des athlètes d’Afrique de l’Est dans le cyclisme professionnel. L’Evolution Gravel Race n’est qu’une nouvelle initiative visant à créer ces opportunités de course à domicile, en Afrique de l’Est.

© EGR – @saltlake_lian

La période d’inscription à l’Evolution Gravel Race 2022 est actuellement en cours. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.evolutiongravelrace.com et www.teamamani.com.

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Allroad

© EGR – @saltlake_lian
© EGR – @saltlake_lian

 

Pierre-Maxime Branche

  - 39 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.