Premier contact avec les chaussures Lake CX 403

Lake est une marque Hollandaise spécialisée dans le domaine de la chaussure. Elle propose un large panel de modèles dédiés à la pratique du cyclisme. Nous vous présentons ici le modèle CX 403 que nous avons en test longue durée.

Par David Polveroni – Photos : DR

Les Lake CX 403 sont des chaussures très haut de gamme.

Lake, contrairement à la majorité de ses concurrents, ne fait uniquement que des chaussures de vélo. La marque, née en 1983 en Amérique du Nord, na cessé de développer ses modèles avec pour seul objectif de satisfaire ses clients. Elle est désormais implantée aux Pays-Bas après avoir grandi sur le continent américain. De nombreux coureurs professionnels ont utilisé des chaussures Lake, à limage de Carlos Sastre (vainqueur du Tour de France en 2008), mais désormais la marque se fait de plus en plus rare par le jeux des sponsors.

On le sait tous, il est parfois compliqué de trouver chaussure à son pied. Des solutions custom (sur mesure) complètes existent chez certains artisans. Ici, sur la 403, on se rapproche dun semi-custom, même si comme nous allons le voir, on nest pas loin du tout custom « de série ».

Les semelles peuvent être personnalisées à la forme du pied.

Le confort rime avec performance

Attention, quand on dit confort cela ne veut pas dire mou, car au contraire, les Lake sont plutôt à classer dans la catégorie des chaussures rigides voire très rigides. On est ici sur une chaussure qui va se former à votre pied. Ne faire quun avec la chaussure signifie la performance.

Suivant certaines spécificités, on sorientera vers un modèle en particulier. À vous de vous laisser guider chez votre marchand de cycle revendeur de la marque ou bien de prendre contact directement avec AlternativSport, le distributeur officiel.

Jai sélectionné pour notre essai le modèle 403, le fleuron de la gamme à 469 €. Pourquoi un tel choix ? Tout simplement parce que jutilisais avant le modèle 402 et je souhaitais voir quels changements et/ou améliorations avaient été apportés à cette chaussure. Si la 402 me donnait pleine satisfaction, le seul bémol est que je me sentais un peu à l’étroit sur lavant du pied, surtout en hiver avec des chaussettes un peu plus épaisses. Donc au moment du choix, jai opté pour un modèle wide (large). Et ceci a été confirmé par les prises de mesures. Un modèle extra large est possible aussi tout comme un panache entre une droite large, et une gauche normale.

Une prise de mesure de la largeur des pieds permet d’affiner le choix de la taille.

VOIR ICI

En effet, comme cela est très bien expliqué sur leur site, Lake permet de choisir sa taille sans forcément passer par la case essai, même si cest toujours préférable.

Il y a une nette différence de largeur entre un modèle classique et un modèle large.

Guide des tailles Lake

Roulant avec des pédales Wahoo (Speedplay), j’ai choisi le modèle 3 trous pour avoir les chaussures plus rapidement. Je n’optimise pas la hauteur entre la plateforme de la pédale et le pied (puisqu’un adaptateur est nécessaire), mais celle-ci est déjà très basse. Pour comparaison, nous sommes au niveau des Shimano S-Phyre, déjà très proches de laxe pour garantir un pédalage plus fluide. Le modèle compatible avec la cale 4 trous demande environ trois mois de délais sans changer le tarif.

La tige en cuir de kangourou est très confortable.

Ces chaussures ont pour caractéristiques davoir une tige (la partie extérieure qui recouvre le pied) en cuir de kangourou. Une matière souple, qui s’adapte naturellement à la forme du pied. Comme sur la 402, j’ai pu remarquer que cela vieillit bien pour peu qu’on prenne soin de l’entretenir, comme tout textile naturel, avec une cire adaptée en vente chez Lake.

Cire d’entretien Lake

Le tarif passe à 529 € pour une personnalisation simple du coloris, puis à 649 € pour une personnalisation avancée, en choisissant des motifs ou coloris… Ces options sont gratuites pour des clubs par exemple, pour un achat de 20 paires.

Il est possible de personnaliser les couleurs de la tige.

Au niveau de la tige, certains panneaux en carbone (Carbitex CX6 venant des USA) ont été ajoutés par rapport à la 402, et les serrages qui sont désormais les derniers BOA Li2 Dial.

Les panneaux en carbone sur les côtés apportent un excellent maintien.

La paire de chaussure, en 41 Wide pèse 593 g avec les semelles internes d’origines, basiques, que je remplace par des semelles faites chez un podologue. Vous pouvez prendre aussi des semelles Lake puisqu’ils font aussi un modèle que l’on peut facilement mouler à son pied. Cest un choix préférable, mais les Lake sont tellement personnalisables quon pourrait se passer de la semelle custom.

Semelles internes thermoformables Lake

Les semelles fournies sont assez basiques, mais il est possible d’opter pour des semelles internes sur mesure.

Avec une semelle full carbon qui est plus quune semelle, puisqu’elle remonte sur les côtés pour vraiment englober le pied et ainsi faire plus corps avec la pédale, les Lake 403 sont très rigides. Cest dailleurs un point important pour ceux qui roulent comme moi en pédales wahoo, car la rigidité de la semelle fait quon a un peu moins limpression dappuyer sur des pastilles, par rapport à dautres marques de chaussures.

Les contours de la semelle extérieure peuvent être moulés à la forme du pied…

Cette semelle à une particularité : on peut la mouler. Oui, la première étape une fois les chaussures à la maison, cest une étape peu commune : le passage au four. Nul besoin d’être chef cuisinier : cinq minutes à 80°C, afin de pouvoir moduler le carbone. Noubliez pas denlever la semelle et les cales. Cela évitera quelques mauvaises surprises. Ensuite une fois la chaussure chauffée, il faut la mouler pour être bien dedans. Dans lidéal, mais ça cest plutôt avec lexpérience, il faut savoir quels points dappui vont être un peu plus proéminents ou gênants dans la chaussure. Mais vous le voyez assez vite en mettant votre pied dedans : là où il y a une pression, il faut écarter le carbone avec les mains (gantées). Il faut ensuite faire quelques sorties et voir où il est nécessaire (ou non) de venir retoucher au thermoformage. Vous pouvez répéter lopération autant de fois que nécessaire.

… Avec un passage au four afin d’assouplir le composite et le modeler pour éviter les points de pression.

Mais normalement une fois que vous avez trouvé le bon, vous êtes alors dans de petits chaussons… Ensuite, elles ne demandent plus qu’à rouler et à engranger les kilomètres. Rendez-vous dans quelques mois pour une analyse plus approfondie du rendement et du confort sur la route.

Contact : Alternativsport

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

David POLVERONI

  - 32 ans - Ambassadeur Factor et Castelli. Arpenteur de cols - Passionné de cyclisme - Plus de 30 victoires en Cyclosportives - Pigiste depuis 2018 - Pratique sportives actuelles : pur routier, gravel et dans le futur du VTTAE Strava : David Polveroni

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.