Test des pneus Goodyear Eagle F1 Tubeless Complete

Nés de l’héritage de la compétition automobile, et appelés F1 en hommage aux nombreuses victoires de Goodyear en Formule 1, les pneus Eagle F1 Tubeless Complete sont parmi les plus légers de leur catégorie. Le composé spécifique Silica annonce adhérence, durabilité et protection contre les crevaisons pour ce modèle destiné à la compétition. Mais qu’en est-il réellement sur la route ?

Par Guillaume Judas – Photos : Baptiste Bleier / 3bikes.fr

Les Eagle F1 Tubeless Complete ont été testés sur des routes rigoureuses en début d’hiver.

Sur le papier, les pneus Goodyear Eagle F1 Tubeless Complete sont très haut de gamme, avec une carcasse souple en 120 TPI et un composé avec un mélange de caoutchouc naturel et synthétique enrichi en graphène et silice, pour offrir d’excellentes prestations en matière de rendement, d’adhérence et de durabilité. Le prix public de cette version Tubeless est comparable à celui de la plupart de ses concurrents, à 59,95 €. Ils sont proposés en 700×25 (la dimension choisie pour le test), en 700×28, 700×30 et 700×32, avec des flancs noirs ou beiges. Le poids vérifié en 700×25 est de 302 g, ce qui reste correct pour un pneu sans chambre à air, d’autant plus qu’ici le liquide préventif n’est pas indispensable en théorie pour le montage ou pour assurer l’étanchéité.

Les pneus sont disponibles en 25, 28, 30 et 32 mm de section, et en deux couleurs.

Les tringles Tubeless utilisent en effet la technologie Dual Angle Bead, dont le brevet est déposé par Goodyear, qui permet un montage aussi bien sur les jantes Tubeless à crochet que sans crochet (TSS). La conception Tubeless Complete permet d’optimiser le montage du pneu sans chambre, avec en plus une carcasse déjà étanche à l’air. Le liquide préventif n’a donc qu’un seul rôle, celui de protéger contre les crevaisons.

Le montage peut s’effectuer avec une pompe à pied.

Les Goodyear Eagle F1 Tubeless Complete se distinguent également par leur relative facilité de montage, même s’il a fallu utiliser des démonte-pneus. Ils peuvent être “claqués” avec une pompe à pied, sans nécessiter l’emploi impératif d’un compresseur, en tout cas de façon certaine quand ils sont neufs. C’est une véritable avancée quand on sait que ces problèmes de montage, ou de démontage, sont un frein à l’adoption de la technologie Tubeless, et chez nous les premiers d’ailleurs. Et effectivement, ce n’est pas qu’une promesse, puisque nous avons pu les monter relativement facilement sur des jantes Mavic UST, pourtant réputées pour respecter très scrupuleusement les normes ETRTO et être parfois compliquées à associer à certains modèles de pneus. Dans ce domaine, seuls les Pirelli PZero Race SL nous semblent plus faciles à installer, et là aussi sans démonte-pneus.

Le poids est à comparer à celui d’un pneu classique avec une chambre à air. Ici, il faut rajouter entre 30 et 40 g de liquide préventif pour assurer une protection contre les crevaisons.

Rendement et confort au rendez-vous

En termes de rendement, les Goodyear Eagle F1 Tubeless Complete ne sont pas en reste, et rivalisent avec les références du marché. L’absence de chambre à air permet une utilisation avec une pression en dessous de 6 bar (précisément 5,5 à l’avant et 5,8 à l’arrière pour notre testeur de 65 kg) ce qui assure un excellent confort mais sans que l’on sente les pneus s’écraser sous les coups de pédale puissants.

Sous la pluie, l’adhérence des Goodyear Eagle F1 Tubeless Complete est excellente.

Une pression contenue qui s’associe parfaitement avec le composé de la bande de roulement, pour offrir une adhérence diabolique sur le sec, et encore plus sur le mouillé. Même sur des chaussées dégradées, les pneus tiennent le pavé, ce qui est d’autant plus surprenant que nous parlons bien ici de pneus de compétition, et pas de modèles spécialement conçus pour les conditions hivernales. On sait par exemple que la gomme de certains pneus réagit plus ou moins bien selon la température du sol (que ce soit en termes de rendement, d’adhérence, ou de résistance à la perforation).

La bande de roulement a été mise à l’épreuve sur des routes souillées et pas toujours en bon état.

Sur la première centaine de kilomètres, les Goodyear font un petit bruit au niveau de leur contact avec le bitume, comme s’il s’agissait de rôder la gomme. Un bruit qui disparait ensuite sans altérer les sensations, alors même que les flancs beiges conservent eux aussi de leur superbe, même en roulant sur les routes humides et grasses de ce début d’hiver.

Grâce au liquide préventif, les crevaisons n’ont pas nécessité un arrêt pour réparer.

Des conditions pas très agréables, mais idéales pour démontrer la résistance à la crevaison des Eagle F1 Tubeless Complete. Sur les 1500 km de l’essai, le testeur a connu plusieurs coupures et crevaisons, mais qui ont toujours été parfaitement rebouchées par le liquide préventif, en mouchetant un peu au passage le tube de selle du vélo. La perte de pression est dans ce cas significative, mais l’obstruction très rapide du trou par le liquide préventif (ici du Juice Lub) permet de poursuivre la sortie sans le moindre problème.

Les Goodyear Eagle F1 Tubeless Complete confirment bien leur statut de pneus haut de gamme, avec un rendement très élevé, du confort et surtout une adhérence rassurante dans toutes les conditions. Ils résistent bien à la crevaison grâce au système Tubeless, mais restent tout de même sensibles aux coupures et à l’usure en raison de la tendresse de la gomme. Si nous pouvons estimer la durée de vie du pneu arrière à 2200 km environ en conditions hivernales, ces pneus doivent pouvoir atteindre sans problème les 3000 à 3500 km au printemps ou en été. Ils s’inscrivent donc parmi les nouvelles références dans le domaine du pneu Tubeless.

Les pneus Goodyeay Eagle F1 Tubeless Complete en bref…

Note : *****

Les + : montage, rendement, confort, adhérence
Les – : sensibilité aux coupures dans les conditions hivernales

Type : Tubeless Complete – Nappe de protection : Armor – Gomme : Dynamic:GSR – TPI : 120 – Tringles : souples – Couleurs : Noir, Tan – Dimensions disponibles : 700×25/28/30/32

Prix :  59,95 € (version non tubeless à 54,95 €)

Contact : goodyearbike.com, dagg.fr

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

  - 52 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Un commentaire sur “Test des pneus Goodyear Eagle F1 Tubeless Complete

  1. Je confirme concernant les comportements de ces pneux. J’en suis à 1 000 kms et une adhérence qui met en confiance. les prises d’angle passent sans difficulté. Seul bémol, le montage un peu difficile, sinon ils claquent parfaitement et surtout aucune perte de pression sur une semaine. Par contre aucune coupure sur la bande de roulement mais en ne roulant qu’au printemps. A voir dans le temps pas d’usure prématurée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.