Test du home-trainer Xplova Nova S

Le smart-trainer Xplova Nova S est un home-trainer connecté de milieu de gamme qui permet de rouler sur Zwift et diverses autres applications, et qui se distingue par sa stabilité, son silence de fonctionnement et les sensations réalistes qu’il procure. La mesure de la puissance n’est toutefois pas aussi précise que certains modèles concurrents.

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr / Xplova / DR

Le Xplova Nova S peut se connecter aux applications les plus populaires, pour un entrainement indoor sans ennui.

Xplova est une marque taïwanaise qui appartient au géant de l’informatique Acer, et le Nova S est le seul home-trainer d’une gamme complétée par plusieurs compteurs GPS. Il se présente sur un support facile à monter et qui respire la solidité une fois sorti du carton, avec des adaptateurs pour serrage rapide ou axe traversant, et une compatibilité avec les roues de 700 ou 650 pour les vélos de route, ou de 24 à 29 pouces pour les VTT. Le Nova S se connecte facilement à des applications comme Zwift ou Xplova Workout grâce à sa compatibilité avec les systèmes de communication ANT+, ANT+ FE-C et Bluetooth Smart.

Le Xplova Nova S est livré sans cassette, et avec un corps Shimano/Sram HG (8 à 11 vitesses, et maintenant 12 vitesses Shimano), et il n’y a pas pour l’instant d’option pour un montage avec une cassette Campagnolo, Sram XD ou Shimano Micro Spline. Complet, le Nova S pèse 17 kg, et il n’est pas repliable. De plus, il ne possède pas de poignée, ce qui ne facilite pas non plus sa manipulation. Enfin, l’adaptateur gauche pour le montage du vélo avec un axe traversant a tendance à tomber facilement lors du déplacement de l’appareil sans le vélo. Il faut donc prendre soin de ne pas le perdre.

Le Nova S est très complet, et se monte en quelques minutes.

Reste que le Nova S n’est pas dénué de qualités, avec une stabilité à toute épreuve, des pentes simulées jusqu’à 18 % (la pente maximale que l’on peut trouver sur Zwift est de 17 %) et une résistance maximale à la puissance de 2500 watts, soit largement plus que ce que la plupart des pratiquants est capable de développer. Les pieds disposent d’un revêtement en caoutchouc qui réduit fortement les vibrations. De plus, son silence de fonctionnement est très appréciable, avec 58dB seulement à 30 km/h. Autrement dit, le bruit de la transmission ou celui du ventilateur sont plus importants que celui de l’appareil.

L’adaptateur pour axe traversant peut se détacher facilement du home-trainer.

Mais surtout, avec un volant d’inertie de 20,5 cm de diamètre et d’un poids de 5,9 kg, le Xplova Nova S offre des sensations très réalistes lors des changements de pente virtuels, dans un sens ou dans l’autre, ce qui le rend très agréable à utiliser, quelle que soit la durée de l’entrainement indoor.

La connectivité du Xplova Nova S

L’application Xplova Workout (disponible pour iOS et Android) permet de mettre à jour le micrologiciel et d’effectuer l’étalonnage de l’appareil. Nous avons trouvé la connexion entre le smartphone et le Nova S parfois un peu fastidieuse, et il a fallu débrancher/rebrancher le home-trainer et surtout couper toutes les autres applications susceptibles d’utiliser le Bluetooth pour parvenir à nos fins. Une fois l’application connectée, l’étalonnage est assez simple à réaliser.

L’application Xplova Workout offre plusieurs fonctionnalités et peut suffire pour piloter la résistance du home-trainer.

La connexion avec Zwift sur l’ordinateur n’a en revanche posé aucun souci, même si on s’étonne de ne pas trouver de procédure d’étalonnage de cet appareil directement sur Zwift, comme c’est le cas avec les home-trainers de la marque Elite par exemple. Rappelons que cette étape est essentielle si l’on cherche à établir des performances réalistes sur l’application, qui dépendent directement de la puissance mesurée par le home-trainer. De même, une mesure juste offre l’assurance de pouvoir respecter correctement un plan d’entrainement, et de ne pas risquer le surentrainement, ou au contraire le sous-entrainement.

La stabilité est l’un des points forts de l’appareil.

Xplova revendique une précision de +/- 2,5 % pour le capteur de puissance de son Nova S, une valeur qui dépend surtout de l’intensité de l’effort d’après nos propres tests. Ajoutons que l’appareil n’a pas de capteur de cadence intégré, mais qu’il est toujours possible d’en connecter un sur Zwift, s’il est monté sur le vélo.

Une question de précision

Dès nos premiers tests du Xplova Nova S sur Zwift, nous avons comparé ses données de puissance avec un capteur de puissance Shimano Dura-Ace FC-R9100-P, en prenant soin de calibrer les deux appareils selon la procédure établie par chacun des fabricants avant chaque séance. Nous avons tout de suite constaté une différence avec des chiffres inférieurs délivrés par le Nova S, sur des efforts d’intensité modérée à moyenne. Cependant, comme il est difficile de lire en live les données de deux capteurs de puissance simultanément sur deux écrans différents et surtout d’en tirer des conclusions définitives, nous avons préféré opter pour un test avec le mode ERG du home-trainer. L’ERG c’est le mode de pilotage de la résistance du home-trainer directement par le logiciel – ici Zwift – qui procure une contrainte stable en fonction de l’objectif de la séance, et au contraire du mode SIM, qui lui, offre une résistance en fonction du parcours et de la pente virtuelle. Ainsi, pour des efforts jusqu’à 250 watts environ, on constate une différence d’un peu plus de 3 % entre les deux capteurs, toujours en défaveur du Nova S. Notons toutefois que si Xplova revendique une précision de +/- 2,5 %, Shimano revendique une précision de +/- 2 % pour son capteur de puissance. Donc au final la différence entre les deux capteurs reste dans la fourchette “acceptable”, même si elle est ici en défaveur du Nova S.

Sur la même séance, avec le Nova S piloté en mode ERG, on peut noter une mesure de la puissance différente, entre ici le home-trainer…
… et ici le capteur de puissance Shimano.

Cependant, nous avons pu noter également que si tout se passait à peu près correctement sur les efforts d’intensité modérée à moyenne, il n’en est pas de même sur les pics de puissance, avec une série de sprints courts. Dans cette situation, on peut voir que le Xplova surestime la puissance parfois de près de 30 %. On sait là aussi que le capteur de puissance Shimano réagit parfois un peu lentement sur les efforts très brefs, mais cependant, dans ce cas précis, la différence reste très importante.

Il y a bien sûr un moyen de contourner le problème sur Zwift pour ceux qui cherchent à s’entrainer avec plus de précision : il est possible de connecter le capteur de puissance installé sur le vélo comme source de puissance (et de cadence), et de connecter le home-trainer pour ressentir les variations de pente, ce que le Xplova fait d’ailleurs très bien. Une solution toutefois coûteuse et qui devrait être inutile dans le cas d’un home-trainer avec un capteur de puissance intégré.

En termes de sensations, le Nova S offre une expérience vraiment intéressante grâce à son volant d’inertie imposant et très réactif aux changements de pente sur Zwift. La moindre variation de pourcentage sur les différents mondes virtuels est parfaitement ressentie, et impose même de fréquents changements de développement, comme dans le monde réel. Et sur un rapport bien choisi, par exemple avec le grand plateau et la chaîne au milieu de la cassette, le relatif silence de fonctionnement peut même inciter à pratiquer des séances tard le soir sans risquer de gêner les voisins.

Le Nova S est livré sans cassette.

Lors des sessions d’entrainement calibrées par Zwift ou toute autre application, le mode ERG se montre à la fois fluide et réactif. On ressent bien la différence de résistance, et celle-ci est délivrée de manière stable et en concordance avec la cadence de pédalage choisie.

Grâce à son silence de fonctionnement, le Nova S peut être utilisé en appartement.
Le Xplova Nova S est un home-trainer parfaitement recommandable pour ceux qui recherchent des sensations proches de la réalité, une stabilité à toute épreuve et un faible bruit en roulant. Avec une qualité de fabrication qui inspire la solidité et la fiabilité, il est seulement dommage que son capteur de puissance intégré manque un peu de précision, surtout sur les efforts intenses et brefs. Gageons néanmoins que la marque puisse y remédier prochainement avec une nouvelle version de son micrologiciel – de manière à mettre à jour le Nova S – car d’autres produits concurrents, vendus au même prix ou même très légèrement moins chers, font mieux à ce niveau-là.

Le XPLOVA NOVA S en bref…

Note : *****

Les + : stabilité, faible bruit, volant d’inertie, réalisme des sensations
Les – : manque de précision du capteur de puissance, pas de poignée de transport

Contrôle de la résistance et changement d’intensité – Précision revendiquée de ± 2,5 % – Technologie de compensation thermique – Frein électromagnétique six pôles et jauge de contrainte intégrés – Dimensions : 593,4 x 514,5 x 465,15 mm – Poids :17 kg – Poids du volant d’inertie : 5,9 kg – Niveau sonore : 58 dB (à 30 km/h) – Puissance maximale : 2500 W (à 58 km/h) – Inclinaison maximale simulée : 18 % (pour 70 kg) – Compatibilité : Route (650C, 700C), VTT : 24″, 26″, 27,5″, 29″, adaptateur pour blocage 130 et 135 mm, adaptateur pour axe traversant 12 x 142 et 12 x 148 – Connectivité : ANT+, ANT+ FE-C, Bluetooth Smart

Prix : 800 €

Contact : xplova.com, alternativsport.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

  - 51 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.