Le nouvel Orbea Orca Aero toujours plus rapide

Orbea présente officiellement son nouvel Orca Aero, un vélo déjà aperçu avec les coureurs de l’équipe Euskaltel-Euskadi sur la dernière Vuelta, et soigné dans les moindres détails pour économiser des watts face au vent et à la vitesse, mais aussi pour apporter le meilleur équilibre entre rigidité et prise en main pour l’efficacité et la polyvalence. Six versions de vélos complets sont déjà proposées.

Dans la lignée des vélos de course de la gamme Orca, Orbea présente une nouvelle machine dédiée à la performance avec le nouvel Orca Aero, qui remplace le modèle présenté en 2017. Au programme, l’utilisation du carbone OMX – qui est le plus haut niveau de fabrication chez Orbea -, des lignes fortement inspirées du vélo de triathlon/CLM Ordu et qui ont déjà fait leurs preuves en termes d’aérodynamisme, l’intégration d’une boîte de transport et de bidons aérodynamiques, une géométrie légèrement modifiée pour favoriser la maniabilité, et des périphériques favorisant les réglages ergonomiques.

La version haut de gamme du nouvel Orbea Orca en Shimano Dura-Ace Di2 12 vitesses roues Shimano C50 est annoncée avec un poids de 7,6 kg et un prix de 9599 €. La gamme comporte six modèles de vélos complets, dont un modèle d’accès en Shimano Ultegra 11 vitesses proposé à 3999 €. Comme d’habitude chez Orbea, le nouvel Orca est proposé en plusieurs coloris, et il est surtout personnalisable en passant par le programme MyO. Il est également possible de modifier certains composants du vélo à la commande, comme les roues, la cassette, la selle, la cassette, le pédalier (avec ou sans capteur de puissance) et bien sûr les éléments de position, le tout via des options gratuites, minorantes ou majorantes. Bref, de quoi se concocter un vélo vraiment unique.

À la recherche du parfait équilibre

Avec ce nouvel Orca Aero, Orbea a recherché le parfait équilibre entre aérodynamisme, rigidité et poids, trois caractéristiques difficilement conciliables. Des gains importants obtenus dans l’un de ces trois domaines impliquent souvent des compromis par ailleurs. La marque assure donc avoir étudié avec soin chaque paramètre de manière à proposer un vélo hyper efficace dans le vent, de manière à économiser des watts, mais tout en restant rigide et dynamique pour bien se comporter dans les ascensions. 

Les simulations par ordinateur et les tests en soufflerie font partie intégrante du développement, en permettant de tester de multiples solutions pour réduire la traînée aérodynamique et les turbulences. Des milliers d’heures de modélisation et de séances en soufflerie ont été consacrées à l’étude de chaque composant, à la recherche du meilleur équilibre. Ces études ont conduit à des améliorations aérodynamiques dans certaines zones clés :

  • Le tube horizontal et les bases améliorent le flux d’air
  • Les profils des tubes diagonal et du tube de selle ont été optimisés pour une performance aérodynamique maximale avec des pneus de 25 à 28 mm
  • Les transitions à profil unique entre le tube de direction et le tube diagonal, ainsi qu’entre le tube de selle et les haubans, réduisent les turbulences dans ces zones
  • La traînée autour de la roue arrière a été réduite grâce à l’alignement de la jonction supérieure du tube de selle avec le flux d’air
  • Le nouveau design de la fourche est optimisé pour les jantes hautes
  • Le nouveau cintre, la nouvelle potence et la nouvelle tige de selle aérodynamiques réduisent la traînée de 2 %

Orbea annonce avoir accumulé des centaines d’heures de tests terrain afin de tester les gains aérodynamiques de l’ensemble formé par le vélo et cycliste à haute vitesse sur un vélodrome, de manière à mesurer les effets du vent dans des conditions réelles. La marque annonce ainsi une économie de 15 watts à 40 km/h avec le nouvel Orca Aero par rapport à un Orca, et même de 28 watts à 50 km/h.

Par ailleurs, le poids, la rigidité et le transfert de puissance sont des éléments prépondérants dans les montées exigeantes. Orbea affirme que l’Orca Aero ne présente aucune perte d’efficacité, même dans les montées les plus difficiles. La marque met en avant ce qu’elle appelle la structure dynamique du cadre, avec le tube de direction, le tube diagonal et les bases conçues pour résister aux torsions et transmettre la puissance du coureur à la roue arrière. La conception de chacune des sections, la fibre de carbone OMX et le lay-up spécifique à chaque taille de cadre, optimisent le rapport poids/rigidité de l’Orca Aero. 

La marque espagnole a également optimisé la géométrie pour faciliter le pilotage du vélo, avec la recherche du meilleur équilibre entre réactivité et stabilité. Le nouvel Orca Aero bénéficie ainsi d’un empattement plus court et plus réactif, de bases raccourcies, d’un déport de fourche spécifique en fonction de la taille de cadre, d’un stack réduit et d’un BB drop augmenté pour une meilleure stabilité et plus d’aérodynamisme, et il est proposé en sept tailles. Avec un dégagement permettant le montage de pneus de 30 mm de section, le confort n’est pas oublié sur l’Orca Aero, même si ses performances aérodynamiques sont les meilleures avec des pneus de 25 à 28 mm.

Des composants ergonomiques

L’ergonomie est un élément clé de l’Orca Aero, pour favoriser le confort, l’aérodynamisme et le contrôle du vélo. Le nouveau poste de pilotage de l’Orca Aero a été pensé pour des réglages plus faciles, qu’il s’agisse de longueur de potence ou d’orientation de l’angle du cintre une ergonomie supérieure, avec un minimum de pertes aéro par rapport à un guidon tout intégré. La potence OC2 ICR est disponible en 7 longueurs (70 à 130 mm) et permet une intégration des câbles. Le capot et le support de compteur ont été redessinés, en ajoutant un réglage de l’inclinaison afin de pouvoir positionner idéalement l’écran. Le cintre OC3 Aero est évasé à 5º, et offre jusqu’à 15° d’inclinaison ainsi que de nombreuses options de largeurs et de portées. L’ensemble du poste de pilotage est annoncé comme très rigide. La nouvelle tige de selle aérodynamique permet un recul jusqu’à 25 mm et une inclinaison de +/- 10º. Large de 50 mm, elle est légère et compacte. 

À l’image de l’Ordu, le nouvel Orca Aero peut être monté avec une boîte de transport (toolbox) placée sous le tube diagonal et derrière la roue avant, afin de pouvoir supporter les outils essentiels, le kit de réparation ou tout autre accessoire indispensable. Un système qui améliore encore les qualités aérodynamiques du vélo, et parfaitement adapté à la pratique du triathlon. Comme le système n’est pas autorisé par le règlement UCI, il peut être facilement démonté pour les courses cyclistes traditionnelles.

Enfin, un porte-bidon et un bidon aérodynamiques ont été conçus spécialement pour l’Orca Aero, afin de ne pas entraver l’esthétique du cadre, mais également son efficacité. D’ailleurs, l’Orca Aero est annoncé comme étant plus efficace avec le bidon en place. Des supports pour bidon standard sont évidemment placés sur le tube diagonal et le tube de selle.

La gamme 

ORCA AERO M10iLTD – Shimano Dura-Ace Di2 12 vit., roues Shimano Dura-Ace C50, Vittoria Competition G2.0 TLR, 9599 €

ORCA AERO M11eLTD – Sram Red eTap AXS 12 vit., roues Vision 55 SC, Vittoria Competition G2.0 TLR, 8299 €

ORCA AERO M20iLTD – Shimano Ultegra Di2 12 vit. roues Vision 40 SC, Vittoria Rubino Pro IV G2.0 TLR, 5799 €

ORCA AERO M21eLTD – Sram Force eTap AXS 12 vit. roues Vision 40 SC, Vittoria Rubino Pro IV G2.0 TLR, 5799 €

ORCA AERO M31eLTD – Sram Rival eTap AXS 12 vit. roues Fulcrum Racing 400, Vittoria Rubino IV G2.0 TLR, 4799 €

ORCA AERO M20LTD – Shimano Ultegra 11 vit. roues Fulcrum Racing 400, Vittoria Rubino IV G2.0 TLR, 3999 €

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Nouveautés

Guillaume Judas

  - 51 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.