Haute Route Dolomites 2021 – Compte rendu de la troisième étape

L’étape 3 de la Haute Route Dolomites relie Trento à Bormio, via le Passo Tonale et le Gavia. Une étape difficile que nous fait revivre notre ambassadeur David Polveroni.

Par David Polveroni – Photos : DR

C’est à 7h30 que nous nous élançons de Trento, capitale du Trentin, pour une étape dans doute décisive pour ceux qui jouent le classement sur cette Haute Route Dolomites 2021. Après une quinzaine de kilomètres neutralisés, c’est un départ plutôt rapide.

J’avais dans la tête de garder des forces sur cette étape, et d’en faire le minimum, mais mon instinct refait surface et je laisse plusieurs cartouches pour essayer de sortir avec Rashid – qui a fait la Haute Route Alpes également – mais derrière le leader imprime le rythme dans la bosse et l’on monte groupé ces premières petites ascensions.

J’ai trop peu analysé le parcours, et je suis surpris de ces premières bosses, qui finalement vont faire mal aux jambes pour la suite, me concernant. À la fin d’une seconde remontée après un stop chrono, j’attaque à nouveau avec Rashid, et c’est à ce moment que Loïc décide aussi d’attaquer. Le groupe se scinde en deux, et je comprends vite que ce sera très compliqué de revenir. Les relais sont poussifs. J’essaie de rester calme, mais ça m’agace un peu… Je me fais remonter les bretelles en italien en plus quand je passe soit disant trop fort …

Je laisse un peu du jus mental et physique. Cette vallée me paraît interminable… On aborde le Passo Tonale avec trois minutes de retard minimum sur la tête. Paolo et un italien impriment un bon tempo sur le pied, et je lâche prise à mi-pente. Je sens que le mental et le physique sont en train de me lâcher pour cette étape… Petit à petit, je n’arrive plus à appuyer. Je m’accroche au reste du groupe avec cette sensation étrange d’appuyer sans le faire, et que pas grand chose ne se dégage. 

Au sommet Loïc est parti avec un autre concurrent – je crois car c’est toujours compliqué de lire la course avec les neutralisations – et nous reformons un gros groupe. Je n’arrive plus du tout à comprendre quoi que ce soit de la course et des positions, je sais juste qu’il faut vite que cette étape se termine pour moi.

Nous arrivons à Ponte di Legno – beaucoup de trafic, on peut comprendre la neutralisation – un peu moins celle des 3/4 premiers kilomètres du Gavia où il y aura un ravito juste avant la reprise du chrono. 

Dans la condition où je suis, ces arrêts ne m’avantagent pas… Mais on fait avec… Certains en profitent pour s’arrêter de longues minutes. Je repars et essaie de tenir un rythme. Rapidement, il m’est impossible de tenir le moindre effort, je me résigne à admirer les paysages, car ce n’est pas tous les jours qu’on grimpe au Gavia ! Je m’en souviendrai de ce Gavia… Crevaison en 2015, la pluie glaciale en 2018 et en 2021 des jambes restées à l’hôtel…

Je suis 16eme de l’étape et passe à la 9eme place au général. Devant Loïc Ruffaut récupère le maillot de leader avec presque 3’ d’avance. Chez les femmes, Mathilde Terrasson conforte sa position de leader et compte désormais plus de 40′ d’avance sur Mathilde Flandinet.

Ce que je retiens de cette étape : même si les jambes et le physique étaient aux abonnés absents ce jour, le parcours était relativement sublime avec ce Gavia toujours aussi grandiose… C’est très dur pour moi de le départager avec la Bonette, le Galibier, l’Iseran, ou encore demain le Stelvio…. Mais il a un petit cachet, style rétro, avec une route étroite, peu entretenue et pas très belle, de vieilles barres en fer, des lacs, le tout dans une ambiance de haute montagne. Sublime.

Demain, une étape courte et difficile avec pour faire simple :  deux montées chronométrées du Stelvio, depuis Bormio jusque l’Umbrail, puis depuis Trafoi.

On va se battre …

À demain ! 

Classements : ICI

Lien Strava de l’étape : https://www.strava.com/activities/5892535557

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles MAG

Author:

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.