Triathlon de Gérardmer les 4 et 5 septembre 2021 : le rendez-vous à ne pas manquer !

La 33e édition du triathlon de Gérardmer se disputera comme prévu les 4 et 5 septembre. Réputé pour son ambiance unique, l’épreuve vosgienne accueillera une fois encore, parmi les 4600 triathlètes présents sur ses différentes épreuves, un plateau de grande qualité avec plusieurs têtes d’affiche habituées à briller sur les plus grandes courses au monde. La promesse de grand sport et d’intenses émotions.

Source : CP

La date est cochée depuis longtemps par les passionnés de triathlon. Privés de leur rendez-vous en 2020 en raison de la crise sanitaire, les triathlètes retrouveront les 4 et 5 septembre la ferveur unique du Triathlon de Gérardmer. Deux jours de compétition avec 4600 triathlètes (25 nationalités) engagés sur les 6 courses du programme et plus de 20 000 spectateurs sur le bord des routes, rassemblés sur les passages les plus ardus comme les côtes de la Rayée (2 km à 8,8% de moyenne) et du Poli (2 km à 6% de moyenne), ou encore posés tout autour du lac pour encourager les champions bien évidemment, mais aussi (et surtout) tous les participants, quel que soit leur niveau ou leur approche de la discipline. Une ambiance unique qui a fait du Triathlon de Gérardmer un événement majeur de la saison.

Samedi 4 septembre, à 8h45, le Triathlon XL Je vois la Vie en Vosges, format le plus long du week-end avec ses 1,9 km de natation, ses 90 km de cyclisme et ses 21 km de course à pied, offrira le premier temps fort du rendez-vous. Une fois encore, plusieurs champions internationaux de premier plan se sont donné rendez-vous dans les Vosges. Vainqueur à Gérardmer en 2019, le jeune Australien (26 ans) Max Neumann est une des nouvelles stars mondiales des épreuves longues distances. Vainqueur de l’Ironman Cairn (Australie) en 2020 puis cette année avec à la clé un chrono sous les 8 heures (7h57’01’’), il peut compter sur sa puissance à vélo pour faire la différence. Un vrai choc des générations avec Reinaldo Colucci, 35 ans, une des grandes figures du triathlon longue depuis de nombreuses années. Ses deux victoires sur le Triathlon XL de Gérardmer en 2005 et 2006 alors qu’il n’avait alors que 20 ans, l’ont révélé au grand public. Vainqueur de multiples épreuves depuis, le Brésilien est de retour dans les Vosges. Du côté des étrangers, attention aussi à l’Anglais James Teagle et à l’Allemand Malte Plappert.

La France pourra compter sur Clément Mignon, champion de France Longue Distance 2021, vainqueur de l’Ironman 70.3 Andorre et du Triathlon de l’Alpe d’Huez 2021. Pour sa première apparition à Gérardmer, le tricolore de 28 ans, nageur de formation, entend bien s’illustrer. Deuxième le 15 août du très difficile EmbrunMan, Etienne Diemunsh, vainqueur à deux reprises de la Distance olympique de Gérardmer (2014 et 2018) aura lui aussi son mot à dire.

La course féminine devrait être animée par la Belge Alexandra Tondeur. Victime d’une chute lors des Championnats de Belgique longue distance le 22 août qui l’a contrainte à l’abandon, la championne du monde Longue distance 2019, habituée du Triathlon de Gérardmer (victoire sur la distance olympique en 2008) aura à cœur d’inscrire pour la première fois son nom au palmarès du format XL. La Canadienne Sarah Bonner tentera de rivaliser.

Spectacle garanti sur le SuperG 

En plus des rendez-vous traditionnels, le programme 2021 s’est enrichi d’une épreuve particulièrement explosive. Samedi, en fin d’après-midi (17h30 course femmes, 18h45 course hommes), des triathlètes « élites » s’affronteront dans la première édition du SuperG presented by Herbalife et Petit Meunier. Sur un format super sprint très spectaculaire, ils enchaineront à trois reprises un parcours de 0,3 km de natation, 4 km de vélo (sur une boucle de 1 km) et 1,4 km de course à pied (boucle de 0,7 km). Parmi les favoris, Boris Pierre (4e des Championnats du monde junior 2019) et l’Alsacien Paul Georgenthum (5e des Championnats du monde junior2019), toujours fidèle à Gérardmer où il a remporté par le passé des épreuves Mini-TriKids et TriKids, devraient animer la course. Chez les femmes, l’Australienne Emma Jackson, une des meilleures triathlètes mondiales avec notamment une victoire sur la Série mondiale (Edmonton 2019) partira avec l’étiquette de favorite. Mais la Messine Jeanne Lehair (championne du monde de relais mixte 2015), 15e de sa première série mondiale WTCS le 14 août à Montréal sur un format proche de celui de ce SuperG presented by Herbalife et Petit Meunier, pourrait bien venir déjouer les pronostics.

Enfin, en conclusion du week-end, l’épreuve Distance Olympique Aptonia, dimanche à 13h30, permettra à certains triathlètes déjà présents la veille sur le SuperG presented by Herbalife et Petit Meunier, de prolonger leur séjour dans le Massif des Vosges. Boris Pierre, Emma Jackson, Jeanne Lehair replongeront ainsi dans les eaux du lac. Dans la course masculine, de nombreux Français habitués aux épreuves nationales seront présents comme Brice Daubord, Antoine Müller, Jérémy Quindos, Aurélien Jem, Cédric Osterholt ou Amaury Dietrich. Beau plateau également dans la course féminine avec Alexia Bailly, les Britanniques Lucy et Erica ByramJustine Guerard, la Réunionnaise licenciée à Liévin Marjolaine Pierré (championne de France longue distance de la catégorie 20-24 ans), la Néerlandaise Quinty Schoens, présente aux récents Championnats du monde U23 à Edmonton), Lucie Jolivet, la Vosgienne Ségolène Valance (4e en 2019) etc.

L’organisation du Triathlon de Gérardmer a mis en œuvre toutes les mesures nécessaires pour permettre aux acteurs et spectateurs de l’événement de partager un moment de fête dans les conditions de sécurité optimales. Toutes les mesures sanitaires (pass-sanitaire, port du masque, tests etc.) sont à retrouver sur le site de l’événement.

Author:

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.