L’esprit Bike Shop Coffee chez Yadigo

Du café et des vélos dans un même endroit, le concept ne date pas d’hier. Des lieux similaires existent à San Francisco, à New York, à Shanghai et même en Europe à Barcelone, à Berlin, ou encore à Londres. En France, le concept est plus nouveau… Nous avons visité celui de Yadigo, dans le Val-d’Oise, à l’heure du café-vélo.

Par Jean-François Tatard – Photos : Jean-François Tatard/Yadigo/DR

Chez Yadigo, vous pouvez déguster un café tranquillement pendant qu’on s’occupe de votre machine… ou regarder une étape du Tour.

C’est à Londres qu’est apparu pour la première fois de type de lieu hybride. Là-bas, il est possible pour les cyclistes de déguster un savoureux café après un bike ride entre potes, de s’occuper de sa monture et même de faire un peu de shopping. Le tout dans une ambiance conviviale pour se détendre au maximum. Les différents endroits sont désormais bien connus des cyclistes qui sont toujours de plus en plus nombreux à y revenir. Le style s’est aussi installé au 8, Mail Joliot Curie à Saint-Ouen-l’Aumône. Ce concept store regroupe à la fois vélo, accessoires, et café. Un savoureux mélange réuni dans un décor minimaliste mais super agréable.

Yadigo a développé sa propre gamme de vélos.

Lorsque l’on parle avec Antoine Gaudillat du magasin qu’il a ouvert il y a déjà quelque temps, on comprend immédiatement le sens du nom qu’il lui a donné : « Yadigo ». Yadigo c’est le nom de son mag’ et le nom de ses vélos. Yadigo, c’est aussi en phonétique son nom avec les syllabes inversées. 

Un passé cycliste

Avant d’être un sympathique entrepreneur, Antoine Gaudillat est un champion cycliste. Son maillot bleu-blanc-rouge encadré au-dessus de la machine à café, nous rappelle qu’il a été champion de France de demi-fond, sur piste. Une discipline méconnue certes, mais avec « des sensations de folie ». Le coureur possède un Master en logistique et a travaillé pendant un an chez Renault, en tant qu’ingénieur. Il aurait dès lors pu se contenter d’une vie tranquille, derrière son PC et profiter de son temps libre pour aller pédaler. Mais ce n’est pas dans l’esprit du garçon. En 2013, il envoie tout valser pour aller apprendre la langue en Angleterre et en profite pour y arrondir son coup de pédale au milieu de cyclistes pros où il s’y fait une place. 

Antoine Gaudillat a été champion de France de demi-fond en 2015.

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’Antoine a été vacciné avec un rayon de vélo. Dans la famille tout le monde pédale, la maman et le papa. Qui a même été son entraîneur pour les courses de demi-fond. Antoine a commencé le vélo à Chécy dans la région Centre, à 14 ans, et pas seulement pour faire perdurer la tradition familiale. Sa discipline de prédilection c’est la piste. Et pourquoi la piste ? Peut-être parce que lorsqu’il était ado, il lui suffisait de traverser la rue pour aller faire des tours sur le vélodrome de Saint-Denis-de-L’Hôtel. 

Et il y a 6 ans, à l’âge de 27 ans, l’ancien ingénieur, apprenti coureur cycliste professionnel au pays de Bradley Wiggins, a ainsi monté ici en France, dans le val d’Oise a Saint-Ouen-l’Aumône, sa propre marque de vélo.

L’esprit Bike Shop Coffee

Tout a commencé en 2015, dans cette ville francilienne proche du Vexin où Antoine s’est installé avec humilité dans un petit atelier de 70 m2. Au départ, la marque Yadigo était surtout connue par les copains d’Antoine et les clubs dans lesquels il était passé : VS Chartres, l’AS Corbeil-Essonnes, le PAC 95 (où d’ailleurs, il est encore licencié). Mais petit à petit une clientèle de proximité est apparue également et progressivement. L’idée de créer un lieu pour l’accueillir s’est imposée.

Montage à la carte : l’esprit Yadigo.

Le concept Bike Shop Coffee est venu naturellement. Peut-être parce que c’est celui qui correspond le mieux à ce côté écoute que Antoine a su privilégier. 

La boutique a été pensée pour privilégier l’accueil. Déco industrielle, murs en briquettes, fauteuils Kennedy, table basse sur laquelle traîne de la lecture de « cyclard », écran télé pour venir regarder les étapes du Giro ou du Tour. Comme une cuisine ouverte sur le salon, l’atelier est en open space et Antoine y répare d’ailleurs les rivets sur le vieux cadre de Greg pendant que nous refaisons la course, allongés dans le sofa à déguster un café. On entre ici comme dans son salon avec ce bois chaleureux.

Le Bike Shop Coffee permet de sélectionner des accessoires…

Travailler à la carte

Les montages sont faits à la carte. Il a développé ses propres cadres. Une géométrie bien singulière. Une déco et des couleurs inspirées de chez Specialized. Antoine propose des produits d’excellence à ses clients. Pour des prix plus qu’attractifs. Pour 4000 €, vous pouvez repartir avec un modèle qui est exposé sur un support au milieu de la boutique. Équipé en 1X13 Groupset kit 2Inpower de chez Rotor avec une paire de roues carbone haut de gamme en 50 mm. Spécialisé dans le domaine de la route et de la piste, Antoine développe également du VTT et évidement le segment Gravel, dont il mesure tous les avantages. Antoine explique aussi qu’il compte développer des animations autour de cette nouvelle pratique qui fait tant d’émules depuis quelques temps.

Les cadres proposés sont dans l’air du temps.

L’évolution

Pour l’instant, la surface du magasin est modeste, mais avec toutes les idées qui trottent dans la tête d’Antoine, ce ne serait pas étonnant de voir le Bike Shop s’agrandir. Pour pouvoir proposer encore plus de services et – si la fréquentation est au rendez-vous – offrir plus d’accueil sitting afin de proposer une petite restauration pour les cyclistes mais également pour les non cyclistes. Manque juste le Weber ou mieux un petit foodtruck, il y a déjà les tables et les bancs dans le petit jardinet devant le magasin.

L’équipement vestimentaire proposé est de qualité.

En ce moment ,l’ambiance vélo est dans l’air du temps : c’est ce que l’on constate avec l’ouverture de tous ces nouveaux bike cafés qui sont maintenant nombreux en France. Un lieu à mi-chemin entre concept store et café. Ils ont chacun leur particularité, mais ils ont un très gros point commun : la convivialité.

Chez Antoine, le cadre est idéal pour se poser sur le banc avec une bière après une balade à vélo dans le Vexin ou une longue journée de travail. Et même seul, je m’y verrais bien venir y lire le dernier Vélo Magazine ou le dernier Cyclo Sport et faire mes petites emplettes puisqu’une partie du lieu est dédiée à la vente d’articles pour vélo : vêtements, accessoires, etc.

L’adresse :
8, Mail Joliot Curie 
95310 Saint-Ouen-l’Aumône 

Site internet : https://www.yadigocycling.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles MAG

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.