Test du nouveau Look 795 Blade RS Disc

Présenté fin 2018, le modèle phare de la marque française Look bénéficie pour le millésime 2021 d’un nouveau procédé de fabrication et d’une nouvelle combinaison de fibres de carbone, même s’il conserve une allure générale identique à celle de la version précédente. Le 795 Blade RS Disc gagne près de 300 g dans l’affaire. Suffisant pour le rendre plus polyvalent ?

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr

Le Look 795 Blade RS est un vélo conçu pour rouler vite.

Depuis le milieu des années 80 – quelques mois seulement après avoir inventé la pédale automatique – l’entreprise française Look est dans le peloton de tête des marques de vélo innovantes, surtout dans le domaine du carbone. La marque s’est fréquemment distinguée en proposant des modèles iconiques, appréciés aussi bien par les coureurs pros que par les amateurs. Avec des solutions techniques et un design très audacieux ces dernières années, on peut même penser que Look est parfois allé un peu trop loin, surtout depuis l’apparition du 795 Aerolight en 2014. Heureusement pour certains puristes et adeptes d’un esthétisme plus consensuel, il reste les 785 Huez et 765 Optimum+ à la gamme, pour les grimpeurs ou les cyclistes au long cours, en plus de ce 795 Blade RS Disc, un vélo pour les rouleurs ou les triathlètes et qui profite de tout le savoir-faire de l’entreprise nivernaise. Même s’il est à noter que depuis peu, tous les cadres Look sont désormais fabriqués à Taïwan, sur une chaîne de fabrication certes spécifique à Look, mais plus dans l’usine de la marque en Tunisie.

Le 795 Blade RS est un vélo haut de gamme, équipé avec des composants de très bonne facture.

Avec un cadre proche d’un kilo, le nouveau Look 795 Blade RS Disc s’approche de la concurrence parmi les vélos aux formes aérodynamiques, même si certains modèles atteignent aujourd’hui moins de 800 g. Nous avons pesé cette version très haut de gamme équipée en Sram Red eTap AXS et roues Corima 47 WS DX Disc à 8 kg (complet et prêt à rouler, avec pédales et porte-bidons). Look revendique donc un cadre 300 g plus léger que le premier Blade RS Disc sorti fin 2018, mais cela reste objectivement trop lourd pour un vélo vendu 10499 €. Même si on ne peut réduire son comportement à ce léger embonpoint, comme nous avons pu le constater au cours de ce test.

Une gamme complète avec freinage à disque

Comme de nombreuses marques, Look prend résolument le virage du freinage à disque, en proposant le 795 Blade RS uniquement avec cette technologie, en dehors d’un kit cadre, lui aussi disponible pour freins à patins (à 3299 €). La gamme débute avec un modèle en Shimano Ultegra à 5999 €, puis on trouve un modèle en Ultegra Di2 à 7899 €, un modèle en Dura-Ace Di2 à 9499 €, et enfin cette version haut de gamme en Sram Red AXS 12 vitesses à 10499 €, proposée dans ce magnifique coloris Chameleon Mat Glossy, avec des reflets différents selon l’angle sous lequel on le regarde. Une peinture associée au dessin global du cadre, loin de laisser indifférente la plupart des cyclistes croisés sur le route. La gamme des Blade (non RS) s’étend quant à elle de 3549 à 6949 €, avec le même design mais un cadre plus lourd.

Tous les vélos complets de la gamme sont proposés uniquement avec un freinage à disque.

Pour gagner du poids sur le cadre du Blade RS sans modifier le comportement de son prédécesseur, Look a augmenté la proportion de fibres de carbone de haut module (de 32 à 63 %) et intégré des fibres à très haut module (4 %), de manière à diminuer le nombre de couches de carbone et donc l’épaisseur des tubes pour une rigidité et une résistance équivalentes. Une nouvelle technologie de moulage EPS plus précise enveloppe les plis de carbone individuellement sous forme de polystyrène dur avant d’être placés dans le moule principal, et diminue également la quantité de matière.

Des fibres de carbone de plus haut module permettent d’abaisser le poids du cadre.

Vu de l’extérieur, le nouveau Blade RS est identique au précédent, avec des tubes massifs, des haubans 3S Design à l’arrière destinés à amortir les vibrations et améliorer la motricité, un serrage de tige de selle Look Aeropost 3 dissimulé dans le tube du cadre, une intégration partielle des durites dans le tube de direction le long d’une potence Look ADS et sous le cintre Look ADH, ainsi qu’un tube supérieur qui vient prendre naissance au-dessus du sommet de la douille de direction. Notons également que le Blade RS Disc est compatible avec des pneus jusqu’à 30 mm de section, ce qui va de pair avec l’utilisation de jantes aérodynamiques larges et du freinage à disque.

Le vélo reprend le même design que le premier 795 Blade, présenté fin 2018.

Équipement de pro

Le 795 Blade RS Disc est ici équipé avec des composants très haut de gamme, du groupe jusqu’aux périphériques. Il s’agit de l’un des seuls vélos de série à être proposé avec le couple de plateaux 50-37 du groupe Sram Red eTap AXS, associé à une cassette 10-33, soit un développement maximum équivalent à un 55/11 ! Petits mollets s’abstenir, surtout que le rendement mécanique du petit pignon de 10 dents n’est pas le meilleur, comme on peut facilement s’en rendre compte en roulant, avec une impression de “frottement” permanente. Au niveau de la prise en main des poignées, ce groupe souffre également selon nous d’une finition perfectible, avec des parties contendantes au niveau du placement de l’index.

12 pignons, mais un départ 10 dents, qui n’offre pas un excellent rendement.
Avec un pédalier de 50 et 37 dents, le groupe est ici proposé dans sa version la plus “musclée”.

Reste que le fonctionnement des dérailleurs est sans reproche, et que le freinage se montre très progressif et efficace, et surtout sans bruit, sans frottement au cours des relances ni couinement sous la pluie. De plus, la course des leviers de frein peut être personnalisé, ce qui améliore le contrôle et le sentiment de sécurité.

Les manettes sont personnalisables, pour un meilleur contrôle du vélo.
La partie contendante sous les leviers n’est pas très confortable.

=> VOIR AUSSI : Test du groupe Sram Red eTap AXS

Au niveau des roues, Look a opté pour des Corima 47 mm WS DX, avec une jante de 27 mm de large. Des roues françaises, pas spécialement légères, mais efficaces et particulièrement stables sous les rafales de vent, malgré une hauteur de jante de 47 mm. Elles sont montées de pneus Vittoria Corsa Graphène d’une section de 28 mm, qui apportent adhérence et confort.

Les pneus Vittoria Corsa en 28 apportent confort et adhérence.
Les jantes larges procurent une bonne stabilité.

Pour le poste de pilotage, on trouve un ensemble formé par une potence Look ADS et un cintre Look ADH 1.2 Carbon, avec une intégration partielle. Avec ce système, Look conserve un peu plus de simplicité que sur des modèles aérodynamiques de la concurrence, et le cintre garde l’avantage d’être réglable.

L’intégration des durites n’est que partielle au niveau du poste de pilotage.
Le cintre Look offre une bonne ergonomie.

En termes d’ergonomie, le cintre est très agréable, mais il faut noter qu’il interdit le montage ultérieur d’un prolongateur. La potence reste heureusement compatible avec tous les cintres du marché.

La tige de selle Aeropost 3 spécifique est surmontée ici d’une selle Selle Italia SLR Boost Superflow très légère et à l’allure résolument haut de gamme. L’inclinaison de la selle est très facile à régler avec un système de serrage et une molette très bien conçus.

La selle légère démontre la volonté de Look de proposer un vélo soigné dans les moindres détails.

Notons enfin que la firme nivernaise a opté pour une large compatibilité de pédaliers, avec un boîtier Press Fit BB386 qui convient aussi bien aux axes de 24 mm qu’aux axes de 30 mm, grâce à un insert en aluminium. Le système proposé se montre particulièrement fluide.

Confort et efficacité

Dès les premières relances, le Look 795 Blade RS rappelle son poids un peu au-dessus de la moyenne pour une machine de ce tarif, et semble un peu pataud sur de faibles vitesses de déplacement. Une sensation qui s’estompe heureusement rapidement dès que l’allure augmente, avec une vitesse de train aisée à maintenir sur le plat et dans les faux plats.

Rigidité et stabilité sont au rendez-vous, avec une machine qui permet “d’envoyer” sur de longs bouts droits, sans donner l’impression de s’écraser sous le braquet. Sur les sprints lancés, le 795 Blade RS fait preuve d’efficacité, et les watts ne paraissent pas se disperser sous la pédale, même avec un très gros développement.

Sur les parcours roulants, l’efficacité est au rendez-vous.

Dans les descentes, il est très sécurisant, avec une stabilité à toute épreuve, quel que soit le revêtement ou l’angle des virages. L’efficacité du freinage et l’adhérence des pneumatiques rassurent, que ce soit sur un bitume sec ou sous la pluie. Il s’agit bien d’un vélo pour rouler vite.

Le confort est largement supérieur à la plupart des machines de ce type.

Mais ce qui surprend le plus, c’est le confort du vélo, pour le coup largement supérieur à la plupart des machines de ce type. Les haubans bénéficient de l’absence de pont et d’une forme qui offre une légère flexion, ce qui a pour effet d’optimiser la filtration des vibrations et la motricité, avec une roue arrière qui reste constamment en contact avec le sol. Les pneus de 28 mm participent également largement à cette sensation de douceur, même si leur efficacité aérodynamique n’est pas forcément la meilleure. Et malheureusement, ils se révèlent plutôt fragiles, puisque nous avons été victimes de trois crevaisons sur 800 km environ avec ce vélo.

Les haubans offrent un confort étonnant pour un vélo de ce type.

Dans les côtes de la région parisienne, et avec une bonne condition physique, le 795 Blade RS se montre relativement à son aise. Mais les forts pourcentages ne sont pas forcément son terrain de prédilection, malgré une gamme de développement très étendue. On retrouve son côté pesant en dessous de 20 km/h, avec un manque de nervosité général et une direction qui semble un peu lourde lorsqu’on se dresse sur les pédales pour s’arracher à la pente. Bien qu’offrant un très bon rendement sur les parcours vallonnés, les roues n’aident pas le 795 Blade RS dans ces conditions, avec un poids là aussi un peu au-dessus de la moyenne (+ de 1700 g la paire), tout comme les pneus. Des roues plus légères (moins hautes ?) et des pneus plus fins apporteraient sans aucun doute un soupçon de dynamisme au vélo sur le montées abruptes. Mais le 795 Blade RS n’est de toute façon pas prévu pour cela.

Il s’agit avant tout d’une machine pour tenir de bonnes moyennes, pour rouler fort et surtout longtemps, grâce à son confort. Une caractéristique souvent oubliée sur ce type de vélo, et qui pourtant fait la différence à la fin d’un long parcours, ou sur la durée d’un triathlon de longue distance, car elle permet à l’utilisateur d’économiser de l’énergie.

Le 795 Blade RS était déjà une bête à rouler, et cette nouvelle version gagne un peu de poids grâce à un nouveau type de fabrication sans perdre d’efficacité. Mais pas encore suffisamment à notre goût pour en faire un vélo totalement à l’aise sur tous les terrains.

Le LOOK 795 BLADE RS en bref…

Note : *****

LES + : Confort, finition, coloris, rendement sur le plat
LES – : Poids, seulement 5 tailles

CADRE : 795 Blade RS 2021 – FOURCHE : 795 Blade RS – ROUES : Corima 47 mm WS black DX Disc – PNEUMATIQUES : Vittoria Corsa Fold G+ 700×28 mm – PÉDALIER : Sram Red AXS 50-37 – CASSETTE : Sram Red AXS 12v 10-33 – DÉRALLEURS : Sram Red eTap AXS – FREINS : Sram Red, disques 160/140 mm – LEVIERS : Sram Red eTap AXS – CINTRE : Look ADH 1.2 carbon – POTENCE : Look ADS – TIGE DE SELLE : Look Aeropost 3 – SELLE : Selle Italia SLR Boost Superflow Carbon Keramic- NOMBRE DE TAILLES : 5 – POIDS : 7,8 kg (sans pédales) – PRIX : 10499 € 

Contact : www.lookcycle.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.