Test du casque Kask Mojito 3

Le Kask Mojito, proposé ici dans sa troisième génération, se révèle confortable, léger et aéré. Le prix de 134 € en fait l’un des modèles les plus séduisants du marché, comme nous avons pu le constater lors de notre test sur plusieurs semaines.

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr, Kask / DR

Le Mojito 3 est le modèle iconique de Kask. Il s’agit ici de la troisième génération.

Le Mojito a été le modèle qui a permis à Kask de s’installer parmi les marques emblématiques dans le domaine, il y a déjà plus d’une dizaine d’années. Et aujourd’hui encore, le modèle qui s’avance ici dans sa troisième génération demeure le casque iconique de la marque italienne, même s’il n’est pas le plus haut de gamme. À 134 € dans sa version classique (144 € en finition mate), il bénéficie d’un excellent rapport qualité-prix, en tout cas si l’on s’intéresse avant tout au confort et à la ventilation. En termes de protection, il dépasserait selon la marque les normes de sécurité européennes de 48 %, avec une amélioration significative de résistance face aux impacts de 32 % sur la partie arrière, de 25 % sur la partie avant et de 12 % sur la partie supérieure par rapport à la précédente génération.

Le Mojito 3 est très efficace en termes de ventilation.

Ventilation optimisée

La disposition des évents facilite la circulation de l’air au-dessus de la tête, à un niveau assez rare dans cette gamme de prix. Le rembourrage Blue Tech à l’intérieur du casque apporte confort, ajustement et absorption de la transpiration. Associé à un design légèrement relevé de la partie avant qui dégage le champ de vision en position de recherche de vitesse, les mousses apportent une différence très sensible au niveau de la sueur susceptible de couler dans les lunettes. 

Le système de rembourrage est confortable et absorbe très bien la sueur.

Au niveau du système de rétention, l’Octo Fit exclusif à Kask procure un maintien idéal, bien ajusté, et sans points de pression. Quant aux sangles de serrage, elles sont comparables aux modèles plus haut de gamme comme le Protone, avec une excellente finition marquée par une partie inférieure en cuir synthétique particulièrement réussie. 

Le réglage de l’ajustement (par une molette crantée) est fiable et précis.
Les sangles plates sont parfaitement finies.
Au niveau du menton, la sangle est en cuir synthétique, doux pour la peau et durable.

Proposé en six couleurs, le Mojito 3 conserve les lignes qui ont fait son succès, avec une partie frontale surélevée, une partie inférieure de la coque arrondie et une queue relevée et de forme agressive qui le caractérisent.

Sur la route

En termes de confort, on ne peut noter aucune différence avec le Protone, pourtant vendu 120 € plus cher. Une fois sur la tête, le Mojito 3 se fait totalement oublier, que ce soit avec une casquette en dessous lors des journées fraîches, ou tête nue lors des premières chaleurs. Le front dégagé est un vrai plus avec une casquette, et se révèle aussi doublement efficace avec des lunettes.

La partie dégagée sur le front permet de mettre facilement une casquette sous le casque.

Le seul bémol est à mettre au débit des entrées d’air, non prévues pour le placement des branches de lunettes, au cas où l’on voudrait les placer sur le casque (si elles gênent sous la pluie ou dans une grosse ascension de col par exemple), alors que c’est une opération beaucoup plus simple à réaliser avec le Protone. Évidemment, on peut toujours les placer sur le casque, mais même avec des lunettes de la marque soeur Koo, l’orientation des évents empêche un bon maintien, et on risque de les perdre au moindre soubresaut du bitume. Il reste possible de placer les lunettes sur l’arrière du casque, mais c’est très peu pratique à réaliser en roulant.

Quel que soit le sens, les branches des lunettes tiennent difficilement dans les trous d’aération, et on peut facilement les perdre.
Les lunettes tiennent mieux à l’arrière du casque, mais cette installation est peu pratique en roulant.

Kask affirme que le Mojito 3 est moins aérodynamique que le Protone, mais c’est une donnée que nous ne pouvons pas vérifier sur la route, même en roulant à 40 km/h. 

Cette troisième génération de Mojito s’inscrit donc une nouvelle fois parmi les offres les plus intéressantes du marché, compte tenu de son prix de vente, de la finition apportée au produit, et du confort général.

Le Mojito 3 bénéficie d’un excellent rapport qualité-prix.

Le KASK MOJITO 3 en bref…

Note : *****

Les + : confort, finition, ventilation, rapport qualité-prix

Les – : branches des lunettes qui ne tiennent pas sur le casque 

Système d’ajustement : Octo Fit – Construction : In-Mold – Ventilation : 17 ouvertures – Rembourrage : Blue Tech – Certification : CE-CPSC-AS – Tailles : S / M / L – Couleurs : Noir, Gris, Orange fluo, Jaune fluo, Blanc, Noir mat – Poids : 218 g (en taille S) – Prix : 134 € (ou 144 € pour la version Noir mat)

Contact : kask.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.