Test des chaussures fi’zi:k Vento Stabilita Carbon

Situées tout au sommet de la gamme fi’zi:k, les nouvelles chaussures Vento Stabilita Carbon bénéficient d’une sangle de soutien de la voûte plantaire originale dans le but d’assurer un pédalage plus efficace. Pari tenu ?

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr

Avec les Vento Stabilita Carbon, fi’zi:k propose un système de maintien évolué et original (Dynamic Arch Support 2.0), avec une sangle de soutien de la voûte plantaire qui s’ajoute à un système de serrage désormais bien connu avec deux molettes Boa Li2. Il s’agit d’une large sangle réglable fixée à la semelle et qui s’enroule sur la face intérieure du milieu du pied. Un ajustement qui se veut encore plus personnalisable selon la marque italienne grâce à une empeigne enveloppante en deux parties, qui permet de différencier le serrage entre le cou-de-pied et l’avant-pied, pour répondre aux besoins d’un maximum de formes de pieds.

Le système de serrage permet de stabiliser la voûte plantaire.

Ce système est conçu, selon la marque, pour s’adapter à l’anatomie du pied et donner la priorité à sa stabilité, dans le but de ne pas gaspiller de puissance avec des mouvements inutiles lors des phases de pédalage intenses.

Ce modèle très haut de gamme repose sur une semelle carbone avec un indice de rigidité de 10/10 selon les normes de la marque, une semelle presque identique au niveau de la structure que sur les Vento Infinito Carbon 2. La différence principale avec ce dernier modèle concerne l’absence d’un canal de sortie pour les flux d’air sur les Vento Stabilita. La marque indique également avoir légèrement reculé l’emplacement des trous de fixation des cales par rapport à ses autres modèles, de manière à répondre aux exigences des pratiquants de haut niveau. Comme habituellement chez fi’zi:k, la cambrure de la semelle est assez peu marquée, favorisant ainsi un pédalage “à plat”.

=> VOIR AUSSI : Test des fi’zi:k Vento Infinito Knit Carbon 2

Les semelles en carbone unidirectionnel sont rigides et assez peu cambrées.

Pour l’empeigne, fi’zi:k a choisi ici une combinaison de polyuréthane laminé et de mesh, afin d’assurer un bon maintien de la tige et une bonne respirabilité tout en évitant les superpositions gênantes et les plis au moment du serrage. Le talon remonte assez haut et se montre enveloppant, sans être trop rigide au premier abord. Des petits inserts en silicone évitent au pied de glisser pendant l’effort et assurent un bon maintien.

Les molettes Boa Li2 offrent un serrage très puissant malgré leur petite taille.
Des inserts en silicone à l’intérieur du talon participent à l’excellent maintien du pied.

Comme pour les Vento Infinito, les semelles intérieures sont de bonne facture, avec un léger rembourrage sous l’appui des métatarses, mais sans la sophistication de modèles sur mesure. 

Au niveau du chaussant enfin, les fi’zi:k taillent juste, avec une pointure qui correspond à celle des chaussures de ville. Inutile donc de prévoir une taille au-dessus, comme c’est parfois le cas avec des modèles concurrents. Même si elles ne sont pas prévues initialement pour les pieds larges, les Vento Stabilita Carbon s’adaptent assez bien aux différences de volume, grâce à leur système d’ajustement. Le serrage avec les molettes Boa est très précis et puissant, que ce soit dans un sens ou dans l’autre, et le cheminement des câbles limite les risques de points de pression sur le dessus du pied.

Les Vento Stabilita Carbon ne sont proposées qu’en une seule couleur.

Un maintien très efficace

La partie supérieure du serrage avec la sangle qui part de la semelle apporte d’emblée un serrage ferme et assez rigide. Le pied est parfaitement maintenu et semble faire lien directement avec la pédale et surtout de manière très stable. C’est particulièrement sensible lors des ascensions en danseuse ou en sprintant. Reste que la partie supérieure de l’empeigne, au dessus de la languette et sur le cou-de-pied se montre particulièrement rigide, ce qui peut être plus ou moins confortable selon le type de pratique. Les cyclistes les plus engagés dans l’effort apprécieront en tout cas cette sensation de fermeté sur le dessus du pied. Notons toutefois que ce contact viril avec l’empeigne ne procure pas spécialement de douleurs au fil des kilomètres, et que les couches de matières se superposent sans plis ce qui permet d’éviter les sensations de coupure de la circulation sanguine et les fourmillements associés.

L’ensemble des appuis du pied dans la chaussure favorise une excellente transmission de la puissance de pédalage, sans la moindre déperdition d’énergie. Le talon qui remonte assez haut emprisonne de manière efficace le pied, et on ne ressent ni affaissement ni glissement à ce niveau-là. Les Vento Stabilita Carbon sont bien les chaussures les plus rigides de la gamme fi’zi:k. 

La promesse est tenue concernant le serrage et la stabilité supérieure du pied.

Si le matériau de l’empeigne brille par sa facilité d’entretien et par un look qui reste conforme à celui du premier jour, la partie avant parait s’être un peu relâchée après presque trois mois d’utilisation intensive. Avec un pied pas spécialement fort à cet endroit, les chaussures demandent à être plus serrées pour obtenir un maintien équivalent au premier jour.

Leur prix très élevé place les Vento Stabilita Carbon directement en concurrence avec d’autres chaussures très haut de gamme comme les Specialized S-Works Ares, qui proposent elles aussi un système de maintien du talon et du cou-de-pied particulièrement novateur. À ce niveau, le choix s’orientera avant tout vers le modèle qui conviendra le mieux à la forme du pied et aux premières sensations au moment de l’essayage.

=> VOIR AUSSI : Test des chaussures Specialized S-Works Ares

LES FI’ZI:K VENTO STABILITA CARBON EN BREF…

NOTE : *****

Les + : Maintien du système de sangle, rigidité du serrage
Les – : Confort “viril” sur le dessus du pied, partie avant de l’empeigne qui se détend un peu, prix

Empeigne : polyuréthane et mesh – Serrage : double Boa Li2, système Dynamic Arch Support 2.0 – Semelles extérieures : carbone R1, indice de rigidité 10/10 – Pointures : 36-48 (37 à 47 également en demi-pointures) – Poids : 302 g l’unité en pointure 46Prix : 400 €Contact : fizik.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.