Test des roues Mavic Cosmic SLR 32 Disc

Les nouvelles roues Mavic carbone de haut de gamme (Cosmic SLR) sont déclinées en trois hauteurs de jantes. La version avec des jantes de 32 mm est légère, réactive, confortable, et destinée à la montagne et aux forts pourcentages. Verdict après quelques centaines de kilomètres sur les routes de la vallée de Chevreuse.

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr

Pour 2021, Mavic simplifie la dénomination de sa gamme, tout en réajustant les tarifs de ses produits. Cosmic, c’est le nom de toutes les roues avec des jantes tout carbone, avec un profil de 32, 40, 45 ou 65 mm, pour freins à disque ou à patins, selon le modèle. Les Ksyrium restent les roues à profil bas en aluminium, disponibles là aussi pour les deux types de freinage. Enfin, le niveau de gamme est indiqué par les dénominations S, SL, SLR ou Ultimate (ces dernières seulement disponibles pour boyaux). 

Les Cosmic SLR 32 Disc sont les roues les plus haut de gamme chez Mavic avec ce type de profil.

Les Cosmic SLR 32 Disc sont donc des roues avec des jantes en carbone de haut de gamme, et sont vendues au tarif concurrentiel de 1850 €, pour un poids vérifié de 1423 g la paire. Elles utilisent des jantes avec un profil NACA de 32 mm, une largeur externe de 28 mm (21 mm interne) optimisées pour le freinage à disque et l’utilisation de pneus plus gros. Grâce au concept UST et la forme du lit de jante, elles sont bien sûr compatibles avec des pneus et des chambres à air, ou avec des pneus tubeless. 

La forme interne de la jante est conçue pour facilité le montage des pneus, et ne nécessite pas de fond de jante.

Elles se distinguent des Cosmic SL (1190 €) par leur rayons elliptiques (à la place de rayons plats) et par l’utilisation du concept Fore Carbon, qui intègre des rayons qui se fixent directement dans des inserts métalliques moulés, ceci afin d’éviter de percer le pont de jante supérieur. La jante est au final un peu plus légère, et surtout elle ne nécessite plus de fond de jante, ce qui permet d’économiser une trentaine de grammes supplémentaires par roue.

La forme des rayons est plus travaillée que celle des Cosmic SL.

Notons que l’ensemble des roues carbone de la marque bénéficie désormais d’une garantie à vie, et que Mavic propose également un programme de Crash Replacement, pour racheter des roues en cas d’accident, avec une réduction de 50 % si les roues ont moins de deux ans, 40 % si les roues ont entre 2 et 5 ans, et 30 % si les roues ont entre 5 et 10 ans. Un bon moyen de fidéliser les clients.

Des moyeux simplifiés

Toute la gamme de roues Mavic est désormais équipée des moyeux Infinity, qui bénéficient d’un ajustement automatique du réglage des roulements et d’un nouveau corps de roue libre ID360 avec un engagement rapide de 9°. L’axe de 17 mm de diamètre (extérieur) offre une rigidité élevée, avec des roulements plus gros et plus fiables que la plupart des axes du marché. Ces moyeux ont une nouvelle conception de trous de rayons, ce qui permet d’optimiser le rayonnage.

Des moyeux efficaces et simplifiés dans leur conception, communs à toute la gamme de roues Mavic.

Le corps de cassette peut se démonter simplement, en effectuant une simple traction sans outil, ce qui améliore la compatibilité des roues. En plus du corps traditionnel HG (Shimano 9 à 12 vitesses, Sram 10 et 11 vitesses), les corps de cassette Sram XRD (Sram 12 vitesses) et Campagnolo sont bien sûr disponibles en option. Notons également que les axes sont compatibles avec des blocages rapides, en plus du serrage désormais habituel avec une tige traversante, en 12×100, 12×142 ou en 12×135.

Comme les autres roues de la gamme pour freins à disque, les Cosmic SLR 32 Disc ont des rayons identiques à l’avant ou à l’arrière, ce qui procure une tension plus homogène. Pour éviter les bruits et les risques d’usure, les rayons croisés par deux ne se touchent plus.

Une technologie tubeless optimisée

Sur ces nouvelles Cosmic, Mavic a légèrement modifié la forme du lit de jante pour faciliter le montage des pneus tubeless. Une technologie en plein essor et à laquelle la marque française croit depuis plusieurs années, même si elle ne fournit plus de pneus avec ses roues sur la gamme 2021.

Les jantes larges apportent confort et stabilité. La finition est excellente.

Une fois monté, le tubeless procure en théorie de nombreux avantages, en termes de rendement et de confort notamment, avec moins de friction grâce à l’absence de chambre à air à l’intérieur du pneu. Reste que le système ne fait pas systématiquement l’unanimité parmi les pratiquants du fait d’un montage parfois délicat, d’un tarif élevé, et de difficultés possibles en cas de crevaison avec une coupure sur le pneu trop importante pour se réparer avec le liquide préventif.

=> VOIR AUSSI : Vidéos : le montage des pneus Tubeless

Mais bien sûr, les Cosmic SLR 32 Disc sont aussi compatibles avec des pneus traditionnels avec chambre à air, une option que nous avons privilégiée pour le test des roues, avec d’autant plus d’enthousiasme qu’il n’y a pas besoin ici de fond de jante. Comme précisé plus haut, cela permet une économie de poids en périphérie de la roue, qu’il faut mettre dans la balance par rapport à la concurrence

Le montage des pneus Continental GP 5000 en 700×25 est viril mais accessible, grâce à la forme interne de la jante et à sa largeur. Montés avec des chambres à air légères en butyl (autour de 70 g), ces pneus permettent de bénéficier d’un ensemble léger et performant – moins lourd qu’un montage tubeless – et facilement réparable sur le bord de la route en cas de crevaison.

Les pneus de 25 mesurent ici en réalité 28 mm.

La largeur interne de la jante (21 mm) offre une compatibilité parfaite avec les pneus de 25 ou 28 mm, et autorise même de rouler avec des pressions de gonflage un peu moins élevées qu’une jante plus fine. Grâce à la forme bien ouverte du pneu dans cette configuration et des flancs dans la continuité de la section de la jante, le pilotage reste précis, sans sensation de flottement lors des prises d’angle. Les pneus de 25 sont mesurés ici à un bon 28 mm réel.

Aériennes et dynamiques

Sur la route, les Mavic Cosmic SLR 32 Disc se distinguent d’emblée par leur dynamisme dans les relances et les changements de direction. Le pilotage du vélo semble plus direct qu’avec ses roues d’origine. Le gain en confort par rapport à des jantes de 19 mm est perceptible également, en donnant l’impression de rouler sur un tapis feutré là où le bitume parait habituellement un peu plus rugueux.

Maniables et bien posées au sol avec le montage pneumatique adéquat, les Cosmic SLR 32 bénéficient pleinement du freinage à disque pour apporter confiance et sécurité. Et leur faible hauteur les rend assez peu sensibles au vent latéral, même s’il ne faut pas totalement négliger l’influence des rayons et leur relative épaisseur.

Les Mavic Cosmic SLR 32 Disc transforment un vélo polyvalent en machine à grimper.

Dans les côtes raides, elles apportent là aussi de la réactivité au vélo, que ce soit en force avec du braquet ou en adoptant un développement plus souple. Elles rendent les variations de rythme moins coûteuses sur le plan énergétique que certaines roues plus lourdes, et le vélo parait également plus “docile” à basse vitesse, plus vif et plus prompt à accepter les larges mouvements de la roue avant pour relancer dans les forts pourcentages. Même si nous n’avons pas eu l’occasion de rouler en montagne avec les Cosmic SLR 32, il ne fait aucun doute que grâce à leur poids léger, leur confort et leur maniabilité, elles se révèleraient idéales dans ces conditions.

Les Mavic Cosmic SLR 32 Disc rendent les variations de rythme moins coûteuses sur le plan énergétique que certaines roues plus lourdes

Sur le plat, nous sommes évidemment plus nuancés, même s’il nous est plus difficile de déterminer avec précision la différence aérodynamique avec des roues plus hautes. Elles font preuve de stabilité et rassurent en cas de fortes rafales de vent, mais elles manquent un peu d’inertie pour entretenir une bonne vitesse de train. La différence est en tout cas sensible au dessus de 35 km/h avec des roues de 40 ou 45 mm de profil.

Au final, les Mavic Cosmic SLR 32 Disc sont des roues légères et parfaitement finies, stables et sécurisantes, et dont les moyeux ne devraient pas poser de problème malgré une utilisation intensive. Leur poids léger et leur réactivité sont parfaits pour affronter les dénivelés, et elles trouvent seulement leurs limites sur les longues séances de train en plaine. Ce qui ne devrait pas être le cas évidemment des autres versions des Cosmic SLR Disc, en 45 ou en 65 mm de profil, proposées au même tarif, et qui sont à choisir en fonction de l’utilisation.

Les Mavic Cosmic SLR 32 Disc en bref…

Note : *****

Les + : poids, finition, ne nécessitent pas de fond de jante, nouveau moyeu, montage des pneus facilité par la forme interne 
Les – : manque d’inertie sur le plat dans cette version 32 mm

Hauteur de jante : 32 mm – Largeur de jante : 21 mm (interne), 28 mm (externe) – Technologie de perçage Fore Carbon – Moyeux : Infinity – Compatibilité : 12×100 (avant), 12×135 et 12×145 arrière, ou blocage rapide – Corps de roue libre : Instant Drive 360 – Rayons : 24 avant et arrière, croisés par deux – Fixation des disques : Center Lock – Corps de cassette : Shimano/Sram, XD-Road, Campagnolo. Roues conçues, fabriquées et brevetées par Mavic, à Annecy, et entièrement fabriquées à la main sur le site européen – Garanties à vie – Programme de Crash ReplacementPoids : 1423 g la paire. Prix : 1850 €

Contact : mavic.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Un commentaire sur “Test des roues Mavic Cosmic SLR 32 Disc

  1. Facile à réparer en TT, je serais plus mesuré en ce qui concerne l’utilisation de GP5000. Ces pneus sont presque impossible à monter à la main (vérifié sur des jantes Mavic et DT Swiss). Et en utilisant les démonte pneu, le risque de pincer la chambre est aussi important qu’en TL. Au final, avec les GP5000 la probabilité de rentrer en voiture en cas de crevaison, non comblé par le préventif, est équivalente.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.