Test des chaussures Shimano S-Phyre RC-902

En apportant quelques ajustements à un modèle déjà largement plébiscité chez les pros et les amateurs pour sa légèreté, son rendement et son confort, Shimano n’est pas loin du sans-faute avec les nouvelles chaussures S-Phyre RC-902, déjà vues en course aux pieds de Mathieu van der Poel, Wout van Aert, Primoz Roglic ou Warren Barguil.

Par Guillaume Judas – Photos : @3Bikes.fr

Les S-Phyre progressent en termes d’ajustement.

La troisième version des chaussures S-Phyre – dont le premier modèle date de 2017 – évolue en douceur, mais tout en conservant les ingrédients qui ont fait leur succès. Et si aujourd’hui le concept de tige enveloppante (à la place de la traditionnelle languette) a été repris par plusieurs marques, Shimano en a été le principal instigateur. Il s’agit d’une empeigne en cuir synthétique confortable qui entoure le pied au serrage et qui évite la formation de plis ou de superpositions de couches, et qui permet de « plaquer » progressivement le pied contre la semelle sans ressentir de points de pression, ou presque.

L’empeigne enveloppante est conçue pour éviter les plis au serrage.

L’autre atout novateur et conservé des S-Phyre concerne le système de construction des chaussures, avec l’absence de semelle intermédiaire normalement dévolue à la fixation de l’empeigne entre la semelle extérieure (en carbone) et la semelle interne de confort. Dans le cas des S-Phyre, cette dernière part directement de la semelle extérieure, et c’est encore plus visible sur cette dernière version RC-902. L’un des principaux avantages du concept se retrouve au moment du serrage, avec les deux côtés de la chaussure qui se referment sur le pied en même temps. Une caractéristique qui permet également de gagner quelques petits millimètres de hauteur entre le pied et la semelle extérieure, et apporte une stabilité supplémentaire du pied sur la pédale.

L’empeigne est directement liée à la semelle extérieure, ce qui permet de rapprocher le pied de l’axe de la pédale.

Les S-Phyre sont également caractérisées par une semelle hyper rigide (index de 12/12 sur l’échelle Shimano), assez peu cambrée et assez large au niveau de l’emplacement des cales, ce qui offre une large plage de réglage avec moins de risques de porte-à-faux et va dans le sens là encore d’une meilleure stabilité. Le réglage des cales est par ailleurs facilité par de nombreux marquages.

L’emplacement dédié au réglage des cales est large et plat.

Sur les RC-902, Shimano conserve également la semelle interne avec un support de voûte plantaire modulable, avec le choix entre deux épaisseurs de coussinets (fournis avec les chaussures), ce qui permet de bien soutenir le milieu du pied et d’offrir des appuis bien répartis dans toute la chaussure. Enfin, en termes de poids, nous sommes vraiment au même niveau que les deux modèles précédent, avec une masse mesurée à 230 g, contre 232 g pour les RC-901 et 224 g pour les RC9, toujours en pointure 39.

La semelle interne est plus évoluée que sur la plupart des modèles du marché.
Le support de voûte plantaire est ajustable.

=> VOIR AUSSI : Test des chaussures Shimano S-Phyre RC-901

De subtiles évolutions

Pour le serrage, les nouvelles S-Phyre bénéficient désormais de deux molettes Boa Li2 à la place des modèles IP1 précédents. Si le principe de fonctionnement reste le même (serrage ou desserrage cran par cran, libération total du système en tirant sur la molette), les Li2 sont légèrement moins épais (11,2 mm contre 14,3 mm), un peu plus puissants au serrage, et fabriqués avec une cartouche en matériaux recyclés.

Les nouveaux Boa Li2 sont plus petits et plus puissants que les modèles qu’ils remplacent.

Mais c’est surtout au niveau de la forme du chaussant que l’on constate le plus de différences avec les S-Phyre précédentes. Sur l’avant, la partie dévolue au placement des orteils est légèrement élargie, ce qui apporte plus de confort sans altérer la tenue du pied. À l’inverse, la coque du talon est revue, avec plus de rigidité et une entrée plus étroite, afin de diminuer les risques de torsion du pied lors des phases de pédalage à puissance maximale. Sur les côtés de la face interne du talon, on trouve deux inserts en silicone, là aussi prévus pour bien maintenir le pied dans la chaussure.

Des inserts en silicone à l’intérieur du talon optimisent la tenue du pied.

Concernant l’empeigne en elle-même, au niveau du milieu du pied, Shimano annonce avoir tiré parti d’une analyse approfondie de la dynamique de pédalage des coureurs pros pour trouver la meilleure combinaison entre le soutien du pied, ses mouvements lors du pédalage et le confort. Il en résulte une évolution de la conception, avec un mélange de cuir synthétique et de mesh renforcé en TPU, dont les différentes couches sont superposées pour s’étirer ou se rigidifier selon les endroits, et tout en assurant une excellente respirabilité. Ce système permet en outre un bon chevauchement des deux parties de l’empeigne au moment du serrage, sans créer de plis.

La partie avant offre plus de place aux orteils que les S-Phyre précédentes.

En termes d’aération enfin, on note un travail spécifique réalisé sur la combinaison entre l’entrée d’air sur l’avant de la semelle carbone et sur la partie avant en mesh de l’empeigne au dessus du pied. Bien qu’elles ne soient pas spécifiquement créées pour les grosses chaleurs, les S-Phyre ne posent aucun problème de surchauffe, du moins en dehors des conditions extrêmes. 

Du côté de la finition (d’un excellent niveau), on remarque un patin remplaçable au niveau du talon, et une plaque de protection en caoutchouc à l’extrémité avant de la semelle, qui remonte légèrement pour limiter les dégâts en cas de frottement avec le pneu du vélo.

Le patin de protection sur le talon est remplaçable.

Les RC-902 sont proposées en trois couleurs (blanc, noir, bleu Shimano), auxquelles s’ajoute un magnifique rouge électrique qui sera uniquement disponible auprès de revendeurs sélectionnés. Elles sont disponibles du 36 au 48, avec des demi-pointures du 37 au 47, et en version pour pieds larges du 37 au 47. Enfin, Shimano propose même une version pour femmes, avec une coupe très légèrement différente et un cou-de-pied un peu plus fin.

Toujours autant de rendement, plus de confort 

Sur la route, les nouvelles S-Phyre ne déstabilisent pas les habitués des modèles précédents au niveau du coup de pédale. On a toujours l’impression de rouler « à plat » avec une plateforme très stable sous le pied, et beaucoup de rigidité sous la semelle.

Avec les S-Phyre, on a l’impression de rouler « à plat » avec une plateforme très stable sous le pied, et beaucoup de rigidité sous la semelle.

La principale différence se situe au niveau de la tenue du pied, avec un talon un peu plus serré et qui semble bénéficier d’une connexion plus efficace avec le reste de la chaussure, et surtout avec des orteils plus libres. La partie avant semble plus « carrée » vue de haut, ce qui a pour effet de ne plus contraindre les doigts de pieds à rester en contact entre eux. Sur plusieurs dizaines de kilomètres, l’amélioration est sensible en termes de circulation sanguine, et donc de confort. Pour ce qui nous concerne, les RC-902 semblent même un poil plus longues que les RC-901 pour une même pointure grâce à cette évolution de la forme, mais sans que le maintien du pied en plein effort en pâtisse, bien au contraire.

Le talon renforcé offre une excellente stabilité.

Le serrage se montre ferme et efficace, et l’empeigne offre un contact assez rigide avec le haut du pied. Cependant, l’absence de points de pression permet d’éviter l’apparition de fourmillements ou de douleurs insupportables à la longue.

D’ailleurs, les matériaux utilisés pour cette empeigne ont l’avantage de ne pas se gorger d’eau sous la pluie, et le pied conserve un maintien stable même lorsqu’il est trempé. L’eau s’évacue relativement vite, grâce aux trous de ventilation de la semelle, à l’avant et à l’arrière.

Les aérations, protégées ici par une grille, permettent aussi une bonne évacuation de l’eau.

Au final, les S-Phyre RC-902 profitent des qualités reconnues des deux modèles précédents, et s’améliorent sur des détails. Les chaussures ne sont pas radicalement différentes, mais répondent à des exigences qu’on est en droit d’attendre de modèles haut de gamme à 359 €. Leur confort ferme s’adresse aux compétiteurs ou aux cyclistes qui ont une pratique engagée, et qui peuvent bénéficier ainsi d’une connexion parfaite avec les pédales lors des phases d’effort intenses.

Les Shimano S-Phyre RC-902 en bref…

Note : *****

Les + : excellent maintien, système de serrage, rigidité, faible cambrure, coloris
Les – : prix

Semelles carbone (indice de rigidité 12/12) – Empeigne en cuir synthétique et mesh directement liée à la semelle carbone – Talon enveloppant – Renfort au niveau des orteils – Deux serrages Boa Li2 indépendants pour un micro-ajustement – Perforations pour le drainage ou l’aération – Semelles intérieures à cuvette enveloppante avec soutiens adaptés à la voûte plantaire – Plage de réglage de la cale étendue de 11 mm – Poids : 232 g (pointure 39) – Coloris : noir, bleu, blanc, rougePrix public : 359,99 €

Contact : rideshimano.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas  - 51 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.