Test de l’appareil de massage THERAGUN Prime

Depuis près de deux ans, les appareils de récupération, massage et échauffement par percussion ont fait une entrée remarquée sur les marchés du sport et de la santé. Pour nous faire notre propre idée, nous avons testé au quotidien et durant plusieurs semaines le Theragun Prime pour accompagner et compléter notre entraînement basé sur des sorties de course à pied et cyclisme. Au final, une seule question : ces percussions ont-elles de bonnes répercussions ?

Par Pierre-Maxime BRANCHE. Photos : 3bikes.fr

Vous avez certainement déjà vu des images, publicités ou présentations de ces nouveaux appareils qui montrent des sportifs ou personnes lambda se faire littéralement « marteau-piquer » les muscles. N’y voyez là aucune torture ou penchant pour l’auto-mutilation, bien au contraire. Ces nouveaux dispositifs représentent les massages du futur et sont des solutions naturelles et efficaces pour favoriser l’amélioration des performances, de la récupération ou tout simplement le bien-être au quotidien.

Créé en 2016 par le docteur américain Jason Wersland, Theragun est l’un des spécialistes mondiaux sur le marché de la thérapie par percussion. Son ambition est de permettre à chacun d’avoir le contrôle sur ses propres tensions musculaires et de les libérer par des solutions naturelles et sans effets secondaires.

Thérapie par percussion, késaco ?

Les thérapies par percussion sont scientifiquement calibrées pour traiter les muscles en profondeur, améliorer leur échauffement avant une activité et la circulation sanguine grâce à l’apport d’oxygène dans les muscles. En augmentant ce taux d’oxygène, les muscles évacuent plus de toxines, ce qui accélére leur récupération durant et après l’effort. Pour être efficaces, ces appareils combinent plusieurs facteurs : l’amplitude de percussion, le fréquence de percussion et la résistance à la pression. La fréquence de percussion et l’amplitude de traitement empêchent le cerveau de s’habituer à la sensation, ce qui amplifie les bienfaits de la méthode sur le corps qui s’avèrent plus durables et efficaces qu’un massage manuel. Les effets positifs sont nombreux : amélioration de la circulation sanguine et de la souplesse, augmentation de l’amplitude de mouvement, réduction de la production d’acide lactique, prévention des blessures et réduction des inflammations, accélération de l’échauffement ou de la récupération, amélioration de la posture et du sommeil.

Le Theragun Prime propose cinq vitesses de traitement allant de 1 750 à 2 400 percussions par minute.

Aujourd’hui, Theragun en est à sa quatrième génération d’appareils de massages à percussion et propose des dispositifs à la fois silencieux, intelligents et connectés à une application mobile qui guide vers de nombreux protocoles de traitement personnalisés en fonction de chaque activité. La gamme comprend quatre appareils (Pro à 599 €, Elite à 399 €, Prime à 299 € et Mini à 199 €) avec : une amplitude de traitement de 16 mm (c’est-à-dire la distance entre les allers et retours de l’embout de thérapie lors de chaque percussion) qui permet de traiter les muscles en profondeur pour relâcher durablement les tensions, une fréquence allant de 1 750 à 2 400 percussions par minute (soit au maximum 40 percussions par seconde !) et un moteur qui peut résister à une pression allant jusqu’à 27 kg de force sans caler, afin de pouvoir traiter au mieux toutes les zones du corps. Ce moteur est aussi équipé de la QuietForce Technology qui lui permet de se fondre dans votre environnement sonore.

Hormis le Mini, les appareils Pro, Elite et Prime disposent d’une poignée triangle ergonomique qui est calibrée pour éviter de créer des tensions ou de transmettre des vibrations dans les mains, les poignets et les avant-bras. L’idée est de laisser l’appareil « flotter » sur les muscles sans ajouter de pression supplémentaire si cela n’est pas nécessaire. À l’appareil s’ajoutent des embouts de thérapie (7 disponibles en tout) qui ont chacun leurs spécificités en termes de densité et de forme, pour garantir un traitement de qualité pour chaque zone du corps. Composés d’une mousse imperméable qui n’absorbe ni crème, ni huile, ni transpiration, ils sont faciles à nettoyer et à désinfecter.

Où trouver votre appareil Theragun ?

Pro, Elite, Prime et Mini, la gamme complète Theragun comprend quatre appareils allant de 199 € à 599 €, selon les fonctions et performances que vous souhaitez. Il y en a donc forcément un qui correspond à vos pratiques, habitudes et rythmes de vie. Voici où acheter votre nouvel ami bien-être, changer vos embouts ou compléter vos accessoires :

La multi prises triangle est parfaite pour utiliser le Prime sur toutes les zones du corps sans se créer des tensions.

La prise en main du Prime

Le Prime est l’entrée de gamme Theragun. Il est livré avec quatre embouts : le Dampener (niveau d’impact 3 sur 10) pour un traitement des zones sensibles ou à proximité des os, le Standard Ball (niveau d’impact 5 sur 10) pour un traitement du corps dans sa globalité, le Thumb (niveau d’impact 7 sur 10) pour le traitement du bas du dos et le Cone (niveau d’impact 10 sur 10) pour un traitement musculaire précis. Le système de fixation et d’échange est très simple puisqu’il suffit de le clipser ou de le déclipser sur la tige. L’attache est solide, rapide et ne bouge pas à l’utilisation.

Les quatre embouts livrés avec le Prime. De gauche à droite : le Cone, le Thumb, le Standard et le Dampener.

Son utilisation est intuitive. Une fois chargé, il suffit d’un appui long sur le bouton central pour déclencher l’appareil puis de le faire glisser sur le muscle cible. Plus on appuie, plus la pression du massage (et donc des percussions est importante). Selon les besoins ou les envies, les flèches haut et bas de l’appareil permettent d’augmenter ou de diminuer la vitesse de percussion. À 2 400 « coups » par minute, soit le maximum, et avec une pression appuyée, le massage des muscles est intense.

Ce que l’on a aimé :

  • le poids de l’appareil, moins de 1 kg avec l’embout Dampener, est un grand avantage et confort pour son utilisation ;
  • le bon étalonnement des 5 vitesses de percussion (1 750, 1 900, 2 100, 2 200 et 2 400 PPM) qui permet de parfaitement adapter le massage à son besoin à l’instant T ;
  • le bruit, très réduit ! Le moteur du Prime est vraiment silencieux, il peut fonctionner devant la télévision sans vous obliger à monter le son pour entendre et ne gêne pas le sommeil de votre compagne ou compagnon qui profite des bras de Morphée dans la pièce d’à côté. C’est simple : il n’est pas plus bruyant qu’une brosse à dents électrique ;
  • la prise triangle qui, selon nous, s’avère être l’atout majeur de cet appareil. Sans elle, il faudrait se contorsionner dans tous les sens, et donc créer des tensions musculaire dans les mains, poignets et bras ce qui est l’inverse du but recherché, pour pouvoir accéder à certains muscles comme les ischios-jambiers, les lombaires, etc. Cette audacieuse prise en forme de triangle permet de traiter l’ensemble du corps en totale détente ;
  • la facilité d’échange des embouts et leur mousse qui est facilement nettoyable et désinfectable. Hygiénique ! ;
  • l’utilisation en termes de massage de récupération, véritablement salvateur après une bonne séance de course à pied, de cyclisme ou lorsque les muscles sont fatigués par l’accumulation des heures d’entraînement.

Ce que l’on a moins aimé :

  • a contrario, nous n’avons pas senti ses bienfaits en amont d’une activité en guise d’échauffement, de préparation musculaire à l’effort ;
  • l’embout Cone, à utiliser pour un traitement précis des muscles, est douloureux dès lors que l’on applique une pression même légère ;
  • l’autonomie de l’appareil pourrait être un peu plus généreuse. Lorsque l’on s’entraîne cinq jours par semaine, avec une utilisation avant et après effort, ainsi qu’en massage ponctuel de récupération-bien-être, les minutes s’égrainent assez vite surtout qu’il est facile, vu le plaisir que les percussions procurent, de s’attarder plus que de raison sur certaines zones ;
  • l’application Therabody propose de nombreux programmes conseils d’utilisation selon différentes activités : Découverte (3), Échauffement cyclisme ou course à pied (10), Récupération cyclisme ou course à pied (10), Échauffement studio (3, yoga, pilates, barre), Récupération studio (3), Échauffement fitness up (5), Récupération fitness (5), Bien-être (3), Douleurs ou Blessures (7), Bas du corps (7), Haut du corps (10), Lifestyle (4), soit 70 en tout. Les conseils en termes de ciblage des muscles, de gestes à effectuer et de timing sont bons, mais la limite est que l’appareil ne peut fonctionner que grâce à une interaction humaine. Il ne peut pas être autonome, comme par exemple un appareil d’électrostimulation qui, une fois synchronisé via une connexion bluetooth, va lui même gérer un programme entier enchaînant les types de pressions, de contractions, les vitesses, les chronos, etc. Ici, l’application conseille, mais c’est là sa seule plus-value ;
  • l’encombrement reste assez important, si vous décidez de voyager avec et qu’il vous paraît indispensable.
Le Theragun Prime et ses quatre embouts : 299 €.

Le Theragun Prime est un vrai partenaire bien-être, intuitif et performant qui améliore la récupération musculaire au quotidien et soulage les tensions dues à l’enchaînement des efforts. Très facile d’utilisation, il permet surtout d’atteindre toutes les zones du corps sans difficulté grâce à sa judicieuse poignée multi prises. C’est certes un budget de 300 € important, mais il peut servir à toute la famille.

Le THERAGUN PRIME en bref…

Note : *****

Les + : intuitif, silencieux, léger, vitesse de percussion, utilisation en mode récupération.
Les – : embout Cone douloureux, autonomie, application, utilisation en mode échauffement, encombrement pour le transport.

5 vitesses prédéfinies et ajustables à volonté : 1750, 1900, 2 100, 2 200 et 2 400 PPM – Poignée ergonomique multi prisesMoteur QX65 équipé de QuietForce Technology – Batterie Lithium-ion 12V
 – Autonomie : 120 minutes – Temps de chargement : 80 min – Dimensions : 225x160x69 mm – Livré avec 4 embouts de thérapie faciles à nettoyer, une housse de protection, un chargeur – Connectivité Bluetooth à l’application mobile Therabody avec de nombreux programmes intelligentsPoids : 960 grammes, poids vérifié avec l’embout Dampener (poids annoncé par le constructeur sans embout : 1 kg)
 – Disponible en noir ou blanc. Garantie : 2 ans. Prix : 299 €
Contact :
https://www.theragun.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 37 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *