Test des gants Shimano Windstopper Thermal Reflective

Pendant l’hiver, un frein aux sorties à vélo peut-être la crainte d’avoir froid aux mains, à moins de vous habiller comme un esquimau au Pôle Nord. Avec les gants Windstopper Thermal Reflective, Shimano propose une solution efficace, rassurante et confortable, et à un prix raisonnable pour ce type de produit.

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr

Les gants Windstopper Thermal Reflective sont particulièrement bien étudiés pour affronter les sorties hivernales.

Se protéger les mains pour affronter le froid à vélo tout en conservant confort et dextérité pour la prise du guidon et des commandes de freins/dérailleurs est un véritable défi, que semble relever Shimano avec les gants Windstopper Thermal Reflective. Des gants proposés à un prix public de 54,99 €, ce qui est particulièrement raisonnable pour un produit technique, et surtout efficace, comme nous le verrons plus loin.

Contre le froid

Pendant de nombreuses années, nous avions pris l’habitude pour notre part d’utiliser soit des gros gants de ski, soit des moufles épais, pour pédaler sous une température autour de 0°C (et souvent avec un ressenti moindre à cause du vent). Une solution « chaude », mais peu pratique et qui complique surtout la tenue du poste de pilotage, ainsi qu’un bon accès aux leviers, notamment pour changer de vitesse. Une solution peu adaptée également en cas de variations de température au cours de la même sortie, dans le cas par exemple d’un départ matinal et d’un retour en début d’après-midi en fin d’hiver. Cependant, de nombreux gants spécifiques au vélo et normalement prévus pour de telles températures nous ont souvent déçus, en transformant les fins de séances en véritables galères à cause du froid aux mains. Bref, c’est avec un peu de circonspection que nous avons débuté cet essai, d’abord sous des températures autour de 5 ou 6°C.

Bien que d’apparence un peu épais, les gants restent souples à l’usage.

Malgré leur épaisseur relative, les gants Windstopper Thermal Reflective se révèlent confortables et assez souples à manier. Notez que nous prenons toujours soin pour ce genre de produit de choisir une taille au-dessus de la taille habituelle, de manière à laisser un peu d’air au bout des doigts dans les gants. On remarque que la coupe est légèrement incurvée, et que la paume présente des coussinets de rembourrage espacés entre eux avec un tissu plus fin, ce qui a pour effet d’éviter de sentir des bourrelets dans le creux des mains.

Sur la paume, les rembourrages sont espacés par des parties en tissu plus fin, de manière à favoriser les mouvements.

Confort et maintien

Au niveau des doigts, le cuir synthétique utilisé facilite la préhension des leviers de frein, mais il n’inspire pas forcément la plus haute confiance en ce qui concerne sa capacité à résister à des températures négatives. Shimano parle d’une efficacité jusqu’à -10°C. Nous n’avons pas pu les tester dans ces conditions, mais ils ont supporté sans problème quelques sorties avec un -3°C affiché sur le compteur. Une protection sans doute apportée par la membrane Gore Windstopper utilisée en doublure, qui coupe très bien le vent tout en se montrant respirante. D’une part cela évite aux mains de transpirer lors des ascensions et de se refroidir nettement dans les parties descendantes, et d’autre part cela confère aux gants un champ d’action assez important. Lorsque la température se réchauffe jusqu’à 8 ou 9°C, ils restent supportables et les mains restent au sec.

La membrane Gore Windstopper coupe le vent et froid, tout en se montrant respirante.

Pour supporter le froid, le dessus des gants bénéficie de la technologie Metallic Thermal Tech, conçue pour « renvoyer » la chaleur vers l’intérieur. Difficile de dire quel est l’effet exact de cette technologie, mais ce qui est certain c’est que les gants Windstopper Thermal Reflective nous paraissent plus efficaces que le modèle Windstopper de la gamme qui est dépourvu de cette technologie.

La couche Mettalic Thermal Tech sur le dessus créé une barrière supplémentaire contre le froid.

Les parties rembourrées sur les paumes sont particulièrement actives pour l’absorption des vibrations et assurer une prise ferme, sans glisser, même lorsque le temps est humide.

Parmi les autres détails, on note la surface d’essuyage sur le pouce (pour essuyer régulièrement la traditionnelle goutte au nez sans s’irriter), et la compatibilité avec les écrans tactiles au niveau du bout du pouce et de l’index.

La surface douce sur le pouce permet de s’essuyer le nez sans s’irriter.
Les gants sont compatibles avec les écrans tactiles.

Au niveau des poignets, les gants ne remontent pas assez à notre goût, et le tissu élastique est assez lâche. Si les Windstopper Thermal Reflective résistent à une averse passagère, cette partie facilite les entrées d’eau par les manches de la veste. Néanmoins, cela rend les gants faciles à enfiler et à retirer.

Les poignets sont un peu courts, et trop lâches à notre goût.

Un dernier mot enfin concernant les fonctionnalités réflectives des gants, puisque leur nom laisse entendre qu’ils ont des capacités particulières dans le domaine. En réalité, seule une bande sur l’extérieur au niveau des petits doigts offre cette fonction. C’est peut-être un peu juste, mais il faut noter qu’ils sont également disponibles avec des motifs jaunes fluo ou rouges, ce qui est susceptible de rendre l’utilisateur un peu plus visible dans les conditions de faible luminosité.

Une bande réfléchissante sur l’extérieur du gant améliore la visibilité.

Même s’ils ne sont pas parfaits dans tous les domaines, les gants Windstopper Thermal Reflective nous paraissent au final très efficaces, et surtout très abordables si on les compare à certains modèles concurrents pas forcément meilleurs pour lutter contre le froid. Chaud, respirants, confortables et assurant une bonne prise en main du poste de pilotage, ils sont idéaux pour des températures autour de 0°C sèches ou légèrement humides. Si vous souffrez régulièrement du froid aux mains à vélo, vous pouvez les choisir sans hésiter.

Les gants SHIMANO WINDSTOPPER THERMAL REFLECTIVE en bref…

Note : *****

Les + : chaleur, souplesse, confort, respirabilité, prix
Les – : poignets un peu courts

Membrane Windstopper® – Technologie Mettalic Thermal Tech – Poignets côtelés – Structure 3D – Rembourrage Poron ® XRD™ – Compatible avec écrans tactiles – Éléments réfléchissants – Tailles : du S au XXL – Prix : 54,99 €

Composition – Paume : 67% polyester, 18% élasthanne, 15% polyamide – Dessus de la main : 88% polyester, 10% polyamide, 2% élasthanne – Doublure : 82% polyester, 15% polyamide, 3% élasthanne (Impression en aluminium).

Contact : bike.shimano.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos
Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *