Une justice pour les cyclistes

L’association « Mon vélo est une vie » annonce la création d’une commission juridique qui aura pour but de renseigner, d’accompagner et de soutenir les victimes et leurs familles dans les démarches administratives et juridiques à la suite d’un accident de la route. Pour que les cyclistes ne soient plus les oubliés de la route.

Source : CP

Aujourd’hui, l’association « Mon vélo est une vie » attaque son prochain combat afin d’aller au bout de toutes ses revendications, à savoir « un rappel des échelles des sanctions adaptées et exemplaires prévues par la Loi pour les mises en danger d’autrui et l’application de ces sanctions par les forces de police et les tribunaux ».

Pour cela, elle a créé au sein de son association une « commission juridique » présidée par Maitre Michel Benezra dont le cabinet a été créé il y a déjà 15 ans, avec un département dédié exclusivement aux cyclistes victimes de la route. Cette commission aura pour but de renseigner, d’accompagner et de soutenir les victimes et leurs familles dans les démarches administratives et juridiques à la suite d’un accident de la route.

Cette commission pourra très rapidement, c’est ce que souhaite « Mon vélo est une vie », se constituer au nom de l’association, partie civile devant les tribunaux aux cotés des cyclistes victimes de la route ou de leurs proches dans les cas les plus graves.

Dès aujourd’hui, l’association « Mon Vélo Est Une Vie » #MVEUV dispose désormais de moyens solides pour imposer le respect de la législation en faveur des cyclistes et c’est une première en France.

Toutes less dernières informations sont présentes sur son nouveau site internet dédié à l’accompagnement des cyclistes victimes. https://www.monveloestunevie.org/

À l’origine

L’association « Mon vélo est une vie » est née le 26 mai 2017 suite au tragique accident de Grégoire Somogyi. Ce décès fut celui de trop. L’association a décidé d’alerter les pouvoirs publics sur la dangerosité de pratiquer le vélo que ce soit en milieu rural ou en ville.

Le 17 juin 2017 elle a organisé un rassemblement sur Paris, place de la Bastille et au même moment de manière décentralisée sur plusieurs régions françaises.

Quel objectif, au départ ?

L’objectif était de faire entendre ses cinq propositions :

La généralisation d’aménagements cyclables dans tous les territoires, urbains et ruraux. La prise en considération du vélo dans tous les aménagements de voiries. 

L’éducation au vélo dès le plus jeune âge, et l’intégration du vélo dans le cadre du permis de conduire des véhicules motorisés, pour une meilleure prise en compte des cyclistes.
Plus de communication et de signalisation de rappel sur la nécessité du partage de la route, et la modération des vitesses pour permettre ce partage. 

Des campagnes nationales de prévention pour sensibiliser tous les usagers.
– Un rappel des échelles des sanctions adaptées et exemplaires prévues par la Loi.

Contact : Mon vélo est une vie

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles MAG

 

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *