Test du nettoyeur mobile KÄRCHER OC3 Plus

Pour nettoyer votre vélo à la maison ou avant de le remettre dans le coffre de la voiture, Kärcher propose une gamme de nettoyeurs basse pression mobiles et autonomes. Un produit véritablement utile ou gadget ? Nous avons éprouvé durant tout l’été le modèle OC3 Plus avec son réservoir de 7 litres. Impressions.

Par Pierre-Maxime BRANCHE. Photos : 3bikes.fr

Petit et compact, l’OC3 Plus est facile à ranger dans le garage ou à la maison.

Créée en 1935, Kärcher est une société familiale allemande spécialisée dans les solutions de nettoyage et de désinfection, pour les professionnels comme pour le grand public. Pour le jardin, pour la voiture, pour la maison (intérieur comme extérieur), pour la terrasse, la gamme propose de nombreux produits (aspirateurs, robots, pompes, balayeuses, balais, nettoyeurs, lances, pistolets etc.), matériels et accessoires à tous les prix pour permettre des nettoyages rapides, efficaces et faciles.

Toujours à la pointe de l’innovation, la marque allemande dispose notamment d’une gamme de nettoyeurs mobiles, à la fois compacts, polyvalents et autonomes pour toutes les utilisations en extérieur « minute », sans accès à un branchement en eau ou en électricité. C’est notamment le cas du nettoyeur mobile OC3 qui fonctionne en toute autonomie sur batterie. Véritable allié lors de vos sorties sportives ou promenade en extérieur, il permet aussi bien de nettoyer votre vélo, que vos chaussures, équipements, outils et si besoin les pattes de votre animal de compagnie grâce à ses accessoires multi-usages.

Sous le gros bouton marche/arrêt au centre, dessous la prise de chargement et au-dessus la led d’indication d’autonomie.

Un nettoyeur autonome d’une capacité de 7 litres

L’OC3 se caractérise par une autonomie totale : il ne nécessite aucune alimentation en eau, ni en électricité. Son fonctionnement repose sur une batterie lithium-ion intégrée. Il est équipé d’un réservoir amovible de 4 litres et la version « Plus » (ici testée) d’un réservoir de 7 litres pour un nettoyage prolongé. Doté d’une pression de 5 bar, c’est un nettoyeur basse pression qui propose un nettoyage d’appoint rapide. Il dispose d’un flexible en spirale d’une longueur de 280 cm et d’une poignée pistolet qui se place facilement sous le réservoir d’eau amovible. Cela permet aussi à l’appareil d’être rangé aisément, dans le coffre de la voiture, dans un coin de la cave ou même dans un placard à la maison. Deux poignées lui confèrent aussi une grande facilité de transport et d’utilisation.

Le réservoir, ici de 7 litres pour cette version Plus, se déboîte facilement de son socle.

L’OC3 s’affiche à 149,99 €. Il est proposé avec plusieurs kits (box + accessoires) possibles : Aventure, Vélo, Animaux ou Voiture. Notre modèle d’essai, l’OC3 Plus (avec réservoir de 7 litres) s’offre pour 169,99 € et ne dispose d’aucun kit.

OÙ TROUVER VOTRE KÄRCHER OC3 DISPONIBLE ?

Proposé en version classique (réservoir de 4 litres) ou « Plus » (réservoir de 7 litres), l’OC3 dispose également d’une gamme de différentes brosses pour nettoyer parfaitement votre vélo. Voici où trouver votre nouveau karcher mobile et autonome ainsi que quelques accessoires et produits de nettoyage :

 

Le cordon flexible en spirale atteint 2,80 mètres.

Compact, léger et facile

Le Karcher OC3 est très facile à prendre en main. Il est compact, c’est un cube de moins de 30 cm de côté qui ne prend pas de place. Il est aussi facile à manipuler : d’une part, en raison de son poids à vide comme plein (2,5 kg ou 9,5 kg) ; d’autre part grâce à sa solide double poignée qui permet une bonne prise. Une fois rabaissée, celle-ci délivre le réservoir amovible qui se déboîte sans effort puisque simplement encastré sans autre sécurité. Dessous, on découvre le cordillon en spirale et le pistolet bien ordonnés.

Sous le réservoir, on retrouver la poignée pistolet parfaitement rangée.

Avant de l’allumer, il faut évidemment charger la bête. La recharge totale nécessite un bon 3h. C’est tout de même assez long, vue l’autonomie offerte d’une quinzaine de minutes seulement. Ensuite, il suffit de remplir le réservoir à un robinet. Avec son tout petit encombrement, il est possible de le faire facilement par exemple dans l’évier de la cuisine en ouvrant le large bouchon étanche en caoutchouc. Étanche… tant que vous maintenez bien droit le réservoir et que celui-ci ne subit pas trop de turbulences.

Le bouchon de remplissage est suffisamment large pour une utilisation facile, mais il manque d’étanchéité.

Une fois le réservoir repositionné et les poignées relevées, il suffit d’appuyer sur le bouton de marche. La led verte située juste au-dessus affiche le degré de chargement et se met à clignoter s’il ne vous reste que 2 minutes d’autonomie en cours.

La led verte indique le niveau de chargement.

Le pistolet s’intègre parfaitement dans la paume de la main et la gâchette est souple. Deux options possibles : un jet d’eau classique, comme un simple tuyau d’arrosage, ou un jet plat grâce à la buse jaune fournie. Lorsque l’on actionne la gâchette, le jet plat se révèle plutôt large, il n’est pas agressif, ni pour la peinture, ni pour les petites pièces de la transmission et roulements. C’est de toute façon un jet basse pression, pensé pour cet usage. On obtient une pulvérisation moyenne, une brumisation, qui tient donc sa promesse. Il ne faut pas s’attendre à plus de pression. Sur le coup, c’est un peu décevant, car quand on pense à la marque « Kärcher », on s’imagine forcément un jet puissant pour décaper des saletés, une terrasse, une carrosserie, des jantes de 19 pouces… Ici, on est dans une toute autre dimension, mais qui n’est pas de la publicité mensongère puisque l’OC3 Plus est bien un nettoyeur basse pression.

La petite buse jaune permet un jet basse pression plat.

Job bien fait ou pas ?

La question cruciale et attendue : est-ce que ce produit est efficace ? Quel est son intérêt ? Est-il un incontournable à avoir dans son garage ou sa cave ? Oui, ce sympa petit Kärcher mobile, autonome, compact, léger, bien pensé nettoie, mais il ne faut pas que votre vélo soit trop sale. Disons que pour le vélo de route, il fait le job la plupart du temps. Il est tout de même assez rare de rentrer avec un vélo « dégueulasse », sauf à avoir arpenté quelques secteurs pavés du ch’Nord ou moultes ribinoùs bretons. Si le vélo est poussiéreux, avec des éclaboussures d’une sortie humide sur des routes peu entretenues, ça passe. Le jet est assez fort, précis, orientable et manipulable pour obtenir un bon rendu. Si le vélo est vraiment sale, cela ne suffit pas.

Avec ce jet basse pression, pas de souci pour s’attaquer aux délicates pièces de la transmission.

C’est encore plus le cas avec les vélos tout terrain. Testé sur celui d’un voisin, de retour de deux sorties, une sèche puis une humide, dans le massif de l’Estérel, le Kärcher OC3 Plus a à peu près rempli sa mission sur la première mais pas du tout sur la seconde. Dans le premier cas, il a fallu tout de même s’agenouiller et passer quelques coups d’éponge pour obtenir le résultat souhaité (surtout pour mon méticuleux de voisin) ; dans le second cas, ce nettoyeur ne fait pas le poids face à de la boue qui commence à sécher. Nous nous sommes également attaqués aux jantes de voiture pour un résultat moyen, un simple effet de rinçage léger, et à quelques tâches sur la terrasse, sans efficacité.

Léger même avec le réservoir rempli, l’OC3 Plus est facile à manipuler.

Quelques bugs de pulvérisation

En termes d’utilisation, même chargé à bloc avec ses 7 litres disponibles, ce nettoyeur reste aisément manipulable d’une seule main pour évoluer autour du vélo. Avec son débit de 2L par minute, il n’offre par contre que 3 minutes et demie d’autonomie pour vider le réservoir. C’est suffisant pour un vélo qui ne nécessite pas un gros nettoyage avant d’être remisé. Ce n’est pas assez s’il y a plus de travail. Dans ce cas, il faut refaire le plein. Si votre point d’eau est proche, la contrainte est minime. Si vous avez six étages à remonter puis descendre (voir plus bas), cela devient tout de suite plus compliqué. Autre astuce : si vous avez plusieurs vélos à nettoyer, il ne faut pas perdre de temps car les 15 minutes d’autonomie passent rapidement.

La poignée dispose d’une bonne ergonomie et d’une gâchette souple.

Lorsque le niveau du réservoir baisse et se rapproche de la fin, nous avons connu à chaque fois des ratés dans la pulvérisation de l’eau (ou de la solution nettoyante car il est tout à fait possible de verser quelques gouttes d’un détergent dans le réservoir avant de le remplir). Le pistolet se met alors à brouter et ne pulvérise plus régulièrement. Dommage. En revanche, le niveau sonore est tout à fait convenable. Le moteur est assez silencieux et ne dérangera pas les voisins lors d’usages matinaux ou tardifs.

Pour quels utilisateurs ?

Au final, à qui s’adresse-t-il ? L’intérêt et la cible de ce produit sont de vraies questions car :

– certes, un gros coup de jet à haute pression n’est pas le plus recommandé pour nettoyer votre vélo. Mais quand le besoin s’en fait ressentir, un petit détour par une station avant de rentrer à la maison en faisant bien attention aux pièces délicates est bien plus efficace et rapide ;

– si vous pratiquez le vélo tout terrain, vous disposez dans la plupart des cas d’un porte-vélo pour éviter d’en mettre partout dans le coffre si votre vélo est sale. À ce moment-là, même chose, le détour par une station est pratique pour donner un bon coup de propre directement sur le porte-vélo avant de revoir les détails à la maison ;

– les propriétaires ou locataires d’une maison disposent généralement d’un peu de terrain, possiblement d’un jardin, donc d’un tuyau d’arrosage. Avec une tête multifonctions et multijets, celui-ci remplit les mêmes fonctions et atteint les mêmes objectifs… en mieux grâce à la possibilité d’avoir plus de puissance et de variété de jet que l’OC3 Plus.

– restent les propriétaires ou locataires en appartement. S’ils disposent d’une terrasse, l’OC3 Plus peut trouver ici tout son intérêt. S’il n’y en a pas, il faut alors descendre dans la rue, trouver un endroit adéquat pour ne pas gêner, éventuellement prévoir une recharge d’eau ou un accès à de l’eau public pour remplir le réservoir si besoin d’en remettre une couche. Ou alors laisser le vélo sur place s’il est en sécurité, le ranger si ce n’est pas le cas, pour pouvoir remonter chez soi remplir le réservoir puis redescendre, etc.. Bref, tout cela peut vite devenir contraignant et encore une fois, ne vaut-il mieux pas pédaler quelques minutes vers une station de lavage ?

L’OC3 Plus est totalement autonome : pas besoin de raccordement à l’électricité ou à une arrivée d’eau.

L’OC3 plus est un Kärcher d’appoint pour des situations très ciblées, telles que les loisirs en famille, les balades, quand il s’agit de nettoyer quelques accessoires, des chaussures, le toutou avant de remonter en voiture pour rentrer. A la maison, il présente assez peu d’avantages face à un simple tuyau d’arrosage. Malgré tout, ce nettoyeur mobile et autonome est bien pensé, polyvalent, pratique et léger. Un gadget rigolo à utiliser, mais dont on se passe très facilement par manque d’utilité.

Le KÄRCHER OC3 Plus en bref…

NOTE : *****

Les + : pratique, léger et compact.
Les – : autonomie, jet entrecoupé vers la fin du réservoir.

Dimensions : 280x240x260 mm – Poids : 2,5 kg (vide), 9,5 kg (réservoir 7L rempli) – Temps de charge : 3 heures – Autonomie : 15 minutes – Niveau de puissance acoustique garanti : 84 dB – Pression de service 5 bars – Longueur du flexible : 2,8 m – Type de flexible : spiral – Volume réservoir 7L – Débit : 2L/minute – Durée de nettoyage avec 1 réservoir : 2 minutes – Batterie : Lithium Ion Voltage 7,2 V – Poignée pistolet avec buse jet plat amovible. Prix : 169,99 €

Contact : https://www.kaercher.com/fr/

 

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Parfaitement maniable et simple d’utilisation, le Kärcher OC3 Plus est facile à prendre en main.
Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 37 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche

Vous aimerez peut-être :

Un commentaire sur “Test du nettoyeur mobile KÄRCHER OC3 Plus

  1. Ca fait quelques années maintenant que j’utilise cet appareil (qui était à ma connaissance le seul du genre quand je l’ai acheté). Depuis je pense qu’il existe d’autre produit avec un plus grand réservoir et un peu plus de pression (utile uniquement pour le vtt car la pression du OC3 est amplement suffisante pour un vélo de route)

    Dans mon utilisation il est très bien (je possède la réserve d’eau de 4L qui est juste suffisante pour rincer le vélo et la 7L n’existait pas lors de mon achat).
    Je l’utilise principalement après une sortie pluvieuse, donner un coup sur la chaîne après avoir appliquer un spray dégraissant, après une sortie hivernale pour enlever le sel routier ou aussi pour le nettoyage plus en profondeur armé d’un bon seau d’eau savonnée. En effet c’est plus pratique d’utiliser cet appareil pour rincer le vélo plutôt que de jeter un seau d’eau claire quand on ne dispose pas d’un tuyau d’arrosage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :