Une nouvelle fois, les sportifs sont les oubliés du confinement

Après une première période de confinement où les sportifs réguliers ou occasionnels qu’on a vus courir dans les rues ont été montrés du doigt et accusés d’être égoïstes, il va falloir composer avec cette deuxième vague et une nouvelle mise sous cloche que l’on ne peut pas imaginer durer seulement quatre semaines. Sortir de chez soi pour faire du sport va être une nouvelle fois très limité (une heure dans un rayon de un kilomètre), alors même que grands magasins et transports en commun restent ouverts. Une décision ubuesque pour la santé mentale et physique de millions de Français.

Par la rédaction – Photos : Pixnio.com, PxHere.com, CC0 Public Domain, JFT / DR

Tous ces coureurs confirmés mais aussi provisoirement initiés doivent-ils être montrés du doigt sous prétexte qu’ils ne participeraient pas à l’effort de la Nation face à la lutte contre la Covid-19 ? Dans tous les cas, en reprenant les modalités de sortie du premier confinement pour les sportifs avec la règle du un kilomètre et une heure maximum, le gouvernement semble faire peu de cas de la santé mentale et physique de millions de Français adeptes de sport régulièrement, malgré cette deuxième vagie qu’on voyait venir dès le mois de juillet.

Humeur : la deuxième vague

Guillaume Judas  - 51 ans - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.