PROS – Primoz Roglic remporte Liège-Bastogne-Liège

Au terme d’un sprint à rebondissements, Primoz Roglic a remporté Liège-Bastogne-Liège en s’imposant au sein d’un groupe de grands favoris, avec Marc Hirshi, Tadej Pogacar, et Julian Alaphilippe, battu sur le fil pour s’être relevé trop tôt avant la ligne, et rétrogradé ensuite à la cinquième place à cause d’une vague pendant le sprint.

C’est dans la côte de la Roche-aux-Faucons à moins de 15 km de l’arrivée que Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) a porté son attaque comme attendu. Mais contrairement à la course d’Imola la semaine dernière, le champion du monde ne réussissait pas à se défaire de Marc Hirschi (Sunweb), de Tadej Pocacar (UAE Team Emirates) et de Primoz Roglic (Jumbo – Visma). Un quatuor d’ultra favoris auquel venait se joindre pendant quelques hectomètres Michal Kwiatkowski (Ineos Grenadiers), avant de se faire décrocher sur un contre de Hirschi sur le long faux plat qui suit la dernière difficulté de Liège-Bastogne-Liège.

À l’arrière, un groupe mené par Mathieu Van der Poel (Alpecin – Fenix) et composé notamment de Richie Porte (Trek Segafredo), Guillaume Martin (Cofidis), Warren Barguil (Arkea – Samsic), Rudy Molard (Groupama – FDJ) ou encore Tom Dumoulin (Jumbo – Visma) plafonnait à une vingtaine de secondes. Ce qui semblait s’avérer suffisant pour que les hommes de tête se disputent la victoire.

Pourtant, peu avant la flamme rouge, le Slovène Matej Mohoric (Barhain – McLaren) sortait seul du groupe des poursuivants et revenait en trombe sur les hommes de tête, qui s’observaient à l’approche du sprint. Son retour à 400 m de la ligne et son contre permettaient à Julian Alaphilippe de lancer son sprint, avec Marc Hirschi bien collé dans la roue. Le champion du monde faisait un petit écart, qui déstabilisait le Suisse, obligé de déchausser et d’entrainer dans sa vague Tadej Pogacar. Dominateur, Alaphilippe pensait avoir fait le plus dur et levait les bras à une vingtaine de mètres de la ligne, sans voir Primoz Roglic le remonter en trombe, et qui lançait son vélo au passage sur la ligne. 

Deux semaines après sa déception sur le Tour de France, Roglic profitait d’une incroyable bévue d’Alaphilippe pour remporter ainsi sa première classique. Le Français était ensuite logiquement déclassé pour avoir provoqué la vague, et rétrogradé à la dernière place de son groupe.

Classement : 

1. Primoz ROGLIC (Jumbo – Visma) en 6h32’02s
3. Marc HIRSCHI (Sunweb) mt
3. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates) mt
4. Matej MOHORIC (Bahrain – McLaren) à 2s
5.
Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck – Quick Step) mt
6. Mathieu VAN DER POEL (Alpecin – Fenix) à 14s
7. Michael WOODS (EF Pro Cycling) mt
8. Tiesj BENOOT (Sunweb) mt
9. Warren BARGUIL (Arkea – Samsic) mt
10. Michel KWIATKOWSKI (Ineos Grenadiers) mt

(…)

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *