Le nouveau vélo Specialized Tarmac S-Works SL7 du champion du monde Julian Alaphilippe

A l’occasion de la reconnaissance du parcours de Liège-Bastogne-Liège, l’équipe Deceuninck-Quick Step a dévoilé le nouveau vélo de Julian Alaphilippe. Un Specialized Tarmac S-Works SL7 que le champion du monde étrennera pour la première fois en compétition sur la Doyenne ce dimanche. 

Crédit photos : Deceuninck-Quick-Step / Wout Beel 

Le champion du monde Julian Alaphilippe sur son nouveau vélo Specialized Tarmac S-Works SL7 lors de la reconnaissance de Liège-Bastogne-Liège.

L’impatience se faisait sentir du côté des amateurs de matériel depuis son sacre à Imola dimanche dernier…Un maillot de champion du monde, ça vous change la dimension d’une carrière, ça vous octroie certains privilèges, notamment pour toute la panoplie d’équipements que l’arc-en-ciel vient habiller. Et que les amoureux de matos guettent attentivement. Deceuninck-Quick-Step et Specialized ont levé le voile ce jour sur le nouveau vélo qui équipera le nouveau champion du monde UCI sur route, Julian Alaphilippe.

Titré dimanche dernier, le Français a eu la surprise à son retour dans l’équipe belge de découvrir son nouveau modèle Specialized Tarmac S-Works SL7, flanqué de rappels de couleurs de son nouveau maillot irisé, et de l’essayer pour la première fois à l’occasion de la reconnaissance du parcours de Liège-Bastogne-Liège. Un nouveau vélo qui devrait épauler Julian Alaphilippe sur les douze prochains mois, et qu’il roulera pour la première fois en compétition dimanche à l’occasion de la Doyenne des Classiques. 

Dans la détail, le vélo de Julian Alaphilippe flirte avec la limite légale des 6,8 kg. Sur le Tarmac SL7, il n’est pas obligatoire d’utiliser le poste de pilotage Aerofly II de la version commerciale. Le système d’intégration des durites de freins et la potence permettent de monter un cintre plus classique. Julian Alaphilippe préfère utiliser un cintre compact de la marque Pro, avec un ruban de cintre Supacaz. Et l’équipe Deceuninck roule avec des porte-bidons Tacx.

Les nouvelles roues Roval Alpinist CLX sont extrêmement légères (1250 g pour des roues à pneu de 33 mm de hauteur). Elles sont montées de pneus Tubeless S-Works Turbo Rapid’Air. La nouvelle potence du Tarmac SL7 offre un passage discret des durites de freins jusqu’à la douille de direction. Alaphilippe utilise une selle S-Works Romin, sur une tige de selle Tarmac qui intègre le boîtier de jonction du Di2. Les freins à disque sont bien sûr de mise sur les vélos Specialized, mais tout en restant très légers (avec un disque de 160 mm à l’avant).

Le nouveau Tarmarc S-Works SL7 d’Alaphilippe arbore le logo et surnom du Français sur le tube supérieur. Ainsi que la mention champion du monde 2020 et la tête de loup du Wolfpack Deceuninck-Quick-Step. La plupart du temps en compétition, Julian Alaphilippe utilise des plateaux « classiques » de 53 et 39 dents, avec des manivelles de 172,5 mm. À l’arrière, le Français roule avec une cassette de 11 à 30 dents. Et les bases arrière du Tarmac S-Works SL7 font 410 mm, ce qui ne semble pas modifier la nervosité du vélo.

Cadre : Specialized Tarmac S-Works SL7 – Transmission : Shimano Dura-Ace Di2 Disc.– Roues : Roval Alpinist CLX – Pneumatiques : S-Works Turbo Rapid’Air 700×26 – Selle : S-Works Romin – Potence : Tarmac Integrated – Cintre : Pro Vibe Carbon compact – Pédales : Shimano Dura-Ace – Taille : 52 – Poids : environ 6,8 kg – Prix : environ 11 000 € dans le cadre d’un montage à l’identique (édition spéciale champion du monde non disponible pour l’heure)

Contact : Specialized.com

=> VOIR AUSSI Tous nos articles Mag

Sébastien Jacquet

Sébastien Jacquet

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2008 en presse écrite sportive (Collaborateur à Vélo Magazine - L'Equipe) - Pratiques sportives actuelles : cyclisme (occasionnelles : football, course à pied) - Strava : Sébastien Jacquet

Vous aimerez peut-être :

2 commentaires sur “Le nouveau vélo Specialized Tarmac S-Works SL7 du champion du monde Julian Alaphilippe

    1. Nous aurions dû préciser : pneus tubeless S-Works Rapid’Air montés AVEC chambres à air, car effectivement les roues Alpinist ne sont pas compatibles avec un montage tubeless. Néanmoins, dans certaines conditions, l’équipe Deceuninck fait le choix de monter des Rapid’Air avec chambres sur les roues Alpinist pour une raison inconnue, comme constaté sur le Tour de France, et par différents médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :