PROS – 20e étape : Tadej Pogacar renverse et assomme le Tour de France

À deux jours de son 22e anniversaire et à la veille de l’arrivée du Tour à Paris, le Slovène Tadej Pogacar a survolé le contre-la-montre de la Planche-des-Belles-Filles en devançant Tom Dumoulin et Richie Porte de 1 minute et 21 secondes. Primoz Roglic, pourtant cinquième à l’arrivée, a perdu pied, et par la même occasion son maillot jaune au profit du jeune prodige.

Photos : ASO / Alex Broadway

À moins de 22 ans, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) va devenir, sauf accident, le plus jeune vainqueur du Tour de France de l’après-guerre. Et comme pour enfoncer le clou, le jeune slovène empoche également les maillots blanc de meilleur jeune, et à pois rouge de meilleur grimpeur.

Parti deux minutes après son challenger, Primoz Roglic (Jumbo – Visma) semblait jusque là avoir parfaitement maîtrisé la situation, et notamment lors des étapes alpestres de mercredi et jeudi au sommet des montées du col de Loze et de la montées des Glières, où il affirmait sa supériorité. Il abordait ainsi cette dernière étape décisive avec 57 secondes d’avance sur Pogacar, ce qui semblait largement suffisant aux yeux de tous les observateurs.

Pourtant, dès les premiers kilomètres de ce contre-la-montre final, Roglic perdait du temps, et entamait la montée finale de la Planche-des-Belles-Filles avec près de 40 secondes de retard sur Pogacar, qui avait réalisé une première partie d’épreuve parfaite, au point de rivaliser avec le temps de Tom Dumoulin. 

Après un changement de vélo idéalement agencé au pied de la montée, Pogacar ne faiblissait pas et commençait à creuser des écarts impressionnants. À l’inverse, Roglic semblait hésiter et prenait tardivement la décision de changer de machine, après les premières pentes difficiles. Au classement général virtuel, la tendance s’inversait franchement à 3 km de l’arrivée, où l’allure puissante et bien en ligne de Pogacar contrastait avec le style totalement désuni de Roglic.

Un peu plus tôt dans la journée, Rémi Cavagna (Deceuninck – Quick Step) s’était emparé du meilleur temps, avant d’en être dépossédé d’abord par Wout van Aert, puis par Tom Dumoulin. Les Jumbo – Visma semblaient à ce moment-là toujours aussi dominateurs, jusqu’à ce qu’un véritable séisme leur rappelle les dures réalités du sport cycliste.

Classement :

1. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates)  en 55’55s
2. Tom DUMOULIN (Jumbo – Visma) à 1’21s
3. Richie PORTE (Trek – Segafredo) à 1’21s
4. Wout VAN AERT (Jumbo – Visma) à 1’31s
5. Primoz ROGLIC (Jumbo – Visma) à 1’56s
6. Rémi CAVAGNA (Deceuninck – Quick Step) à 1’59s
7. Damiano CARUSO (Bahrain – McLaren) à 2’29s
8. David DE LA CRUZ (UAE Team Emirates) à 2’40s
9. Enric MAS (Movistar) à 2’45s
10. Rigoberto URAN (EF Pro Cycling) à 2’54s

(…)

Classement général :

1. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates) 
2. Primoz ROGLIC (Jumbo – Visma) à 59s
3. Richie PORTE (Trek – Segafredo) à 3’30s
4. Mikel LANDA (Bahrain – McLaren) à 5’58s
5. Enric MAS (Movistar) à 6’07s
6. M.A. LOPEZ (Astana) à 6’47s
7. Tom DUMOULIN (Jumbo – Visma) à 7’48s
8. Rigoberto URAN (EF Pro Cycling) à 8’02s
9. Adam YATES (Mitchelton – Scott) à 9’25s
10. Damiano CARUSO (Bahrain – McLaren) à 14’03s

(…)

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *