PROS – Tour de France : Tadej Pogacar vainqueur à Laruns, Primoz Roglic nouveau maillot jaune

Le jeune prodige slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a remporté la neuvième étape du Tour de France 2020 à Laruns, en s’imposant au sprint au sein d’un groupe de cinq coureurs. Son compatriote Primoz Roglic (Jumbo – Visma) prend la deuxième place et endosse le maillot jaune. Mais c’est le Suisse Marc Hirschi (Sunweb) qui a crevé l’écran, après une échappée en solitaire de 90 km avant d’être repris à 1,5 km de l’arrivée et de terminer troisième.

Il s’en est fallu de peu pour que Marc Hirschi, déjà deuxième dimanche dernier à Nice derrière Julian Alaphilippe, aille au bout de sa fabuleuse entreprise en solitaire, après avoir pris les devants dès le pied du col de la Hourcère à 90 km de l’arrivée.

Victime d’une sérieuse explication entre les favoris dans le très difficile col de Marie-Blanque dont le sommet était situé à moins de 20 km de l’arrivée, Hirschi perdait une grosse partie de son avance (jusqu’à plus de 4 minutes) pour basculer avec seulement 18 secondes d’avance sur Roglic, Pogacar, Bernal (Ineos Grenadiers) et Landa (Barhain – McLaren), qui venaient de distancer les deux Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et Guillaume Martin (Cofidis) accompagnés de Nairo Quintana (Arkea – Samsic), Rigoberto Uran (EF Pro Cycling), Richie Porte et Bauke Maullema (Trek – Segafredo).

Derrière, le maillot jaune Adam Yates (Mitchelton – Scott) était contraint de gérer la montée, avec Tom Dumoulin (Jumbo – Visma), Miguel Angel Lopez (Astana) ou encore Alejandro Valverde et Enric Mas (Movistar), et basculait avec 40 secondes de retard sur le groupe Roglic.

Après avoir pris tous les risques dans la descente, Hirshi se redonnait un peu d’air (28 secondes à 7 km de l’arrivée), mais la bagarre à l’arrière entre les trois groupes de favoris le condamnait à capituler seulement à 1,5 km de l’arrivée. Rapide au sprint, il lançait l’emballage de (trop) loin, et se voyait déborder dans les derniers mètres par Pogacar et Roglic.

C’est donc bien plus tôt que Hirschi, champion du monde espoirs en 2018, avait déjà fait preuve de son talent, en s’isolant seul en tête dans le col de la Hourcère, et en laissant derrière lui un groupe de costauds composé de Warren Barguil (Arkea – Samsic), David Gaudu et Sebastien Rechenbach (Groupama – FDJ), Lennar Kemna (Bora – Hansgrohe), Daniel Martinez (EF Pro Cycling), Davide Formolo (UAE Team Emirates) et Jonathan Castroviejo (Ineos Grenadiers). Un groupe qui n’a ensuite jamais pu revoir le Suisse, en perdant même régulièrement du temps avant d’être rattrapé par le peloton juste avant la montée du col de Marie-Blanque.

Les deux grands bénéficiaires de la journée sont bien sûr Tadej Pogacar, 21 ans, et vainqueur de sa première étape sur le Tour de France après avoir dynamité la course dans Marie-Blanque, et Primoz Roglic qui a pris 5 secondes de bonification au sommet du dernier col et 6 secondes après sa deuxième place à l’arrivée.

Il est le nouveau maillot jaune du Tour, devant Egan Bernal à 21 secondes, et les deux Français Martin et Bardet qui restent placés à 28 et 30 secondes à la veille de la première journée de repos de ce Tour de France 2020.

Classement de l’étape : 

1. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates) 03h55’17 sec.
2. Primoz ROGLIC (Jumbo – Visma) m.t
3. Marc HIRSCHI (Sunweb) m.t
4. Egan BERNAL (Ineos Grenadiers) m.t
5. Mikel LANDA (Barhain – McLaren) m.t
6. Bauke MOLLEMA (Trek – Segafredo) à 11 sec.
7. Guillaume MARTIN (Cofidis) m.t
8. Romain BARDET (AG2R La Mondiale) m.t
9. Richie PORTE (Trek – Segafredo) m.t
10. Rigoberto URAN (EF Pro Cycling) m.t

(…)

Classement général :

1. Primoz ROGLIC (Jumbo – Visma) 38h 40’01 »
2. Egan BERNAL (Ineos Grenadiers) à 21 sec.
3. Guillaume MARTIN (Cofidis) à 28 sec.
4. Romain BARDET (AG2R La Mondiale) à 30 sec.
5. Nairo QUINTANA (Arkea – Samsic) à 32 sec.
6. Rigoberto URAN (EF Pro Cycling) m.t
7. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates) à 44 sec.
8. Adam YATES (Mitchelton – Scott) à 1’02 sec.
9. Miguel Angel LOPEZ (Astana) à 1’15 sec.
10. Mikel LANDA (Barhain – McLaren) à 1’42 sec.

(…)

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *