PROS – Tour de France : Wout van Aert vainqueur au sprint à Privas, Alaphilippe perd son maillot jaune

Le Belge Wout van Aert a offert à l’équipe Jumbo – Visma sa deuxième victoire d’étape de suite, en s’imposant au sprint à Privas devant le Néerlandais Cees Bol (Team Sunweb) au terme d’une journée où les coureurs ont décidé de rester groupés. Julian Alaphilippe perd son maillot jaune sur une pénalité.

Il ne s’est pas passé grand-chose aujourd’hui sur la route du Tour au cours de la cinquième étape du Tour de France 2020. Au lendemain de la première arrivée en altitude à Orcières-Merlette qui a vu la victoire du Slovène Primoz Roglic, et après quatre journées assez intenses depuis le départ de Nice, les baroudeurs étaient aux abonnés absents pour tenter d’animer cette étape entre Gap et Privas, sur des routes qui, il est vrai, ne prêtaient pas vraiment à l’offensive.

Seul le sprint bonification de l’Epine à un peu plus de deux heures 30 de l’arrivée rompait un peu le rythme de sénateur choisi par le peloton, et permettait à Sam Bennett (Deceuninck – Quick Step) de l’emporter et de prendre ainsi la tête du classement par points devant Peter Sagan.

Un peu plus loin, les deux premières difficultés du jour permettaient à Benoît Cosnefroy (AG2r La Mondiale) de conforter son avance au classement du meilleur grimpeur, sans être vraiment inquiété.
C’est seulement à une cinquantaine de l’arrivée que le rythme s’accélérait, sous l’impulsion des équipes des principaux leaders qui craignaient les bordures avec la traversée de la vallée du Rhône peu avant Montélimar.
Petite frayeur à ce moment-là pour l’Américain Sep Kuss, l’un des principaux lieutenants de Roglic dans l’équipe Jumbo – Visma, victime d’une chute mais apparemment sans gravité.
Tout proche de l’arrivée, l’accélération des équipes intéressées par la victoire et par celles des principaux favoris étirait sérieusement le peloton jusqu’à provoquer des cassures, avec un fort vent tantôt de face, tantôt de côté. Avec un final en très légère montée, cette approche compliquait la tâche de nombreux sprinters, lâchés avant l’emballage final.
Dans le dernier kilomètre, parfaitement emmené par ses co-équipiers, le Néerlandais Cees Bol lançait le sprint au bon moment, mais ne pouvait rien faire face au final surpuissant de Wout van Aert, qui venait le coiffer sur la ligne, 24h après avoir été déterminant dans la victoire de Roglic à Orcières-Merlette !
La sixième étape entre Le Teil et le sommet du Mont Aigoual promet d’être plus compliquée, notamment avec l’ascension du difficile col de la Lusette juste avant la rampe finale assez roulante du sommet du Gard (1565 m).
Quelques minutes après l’arrivée, Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) était dépossédé de son maillot jaune par une décision du jury des commissaires pour s’être fait ravitaillé par un membre de son assistance à moins de 20 kilomètres de l’arrivée. Une décision qui lui vaut 20 secondes de débours au classement général et une rétrogradation à la 16e place.
C’est donc le Britannique Adam Yates (Mitchelton – Scott) qui récupère le maillot, avec 3 secondes d’avance sur Roglic.
Classement de l’étape : 
1. Wout VAN AERT (Jumbo – Visma) en 4h21′ 22 sec.
2. Cees BOL (Team Sunweb) m.t
3. Sam BENNETT (Deceuninck – Quick Step) m.t
4. Peter SAGAN (Bora – Hansgrohe) m.t
5. Jasper STUYVEN (Trek – Segafredo) m.t
6. Luka MEZGEC (Mitchelton – Scott) m.t
7. Bryan COQUARD (B&B Hotels – Vital Concept) m.t
8. Caleb EWAN (Lotto – Soudal) m.t
9. Clément VENTURINI (AG2R – La Mondiale) m.t
10. Hugo HOFSTETTER (Israël – Start Up Nation) m.t
(…)
Classement général :
1. Adam YATES (Mitchelton – Scott) les 882,5 km en 22h28’30 sec.
2. Primoz ROGLIC (Jumbo – Visma) à 3 sec.
3. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates) à 7 sec.
4. Guillaume MARTIN (Cofidis) à 9 sec.
5. Egan BERNAL (Ineos – Grenadiers) à 13 sec.
6. Tom DUMOULIN (Jumbo – Visma) à 13 sec.
7. Nairo QUINTANA (Arkea – Samsic) à 13 sec.
8. Esteban CHAVES (Mitchelton – Scott) à 13 sec.
9. Miguel ANGEL LOPEZ (Astana) à 13 sec.
10. Romain BARDET (AG2R La Mondiale) à 13 sec.
(…)
Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *