L’Orbea Orca se démocratise

Après la sortie en 2019 de la nouvelle version de l’Orca en carbone OMX (qui vient d’être élu Vélo de l’année par le magazine Le Cycle), Orbea propose désormais une déclinaison plus accessible de son modèle phare et polyvalent en carbone OMR, disponible à partir de 1999 €. Un vélo qui reste configurable via le programme MyO et qui peut être adapté pour une position plus confortable.

Photos : @Orbea

=> VOIR AUSSI : Journal de bord, test longue durée de l’Orbea Orca #1, prise en main du vélo
=> VOIR AUSSI : Journal de bord, test longue durée de l’Orbea Orca #2, le groupe Di2
=> VOIR AUSSI : Journal de bord, test longue durée de l’Orbea Orca #3, le freinage à disque
=> VOIR AUSSI : Journal de bord, test longue durée de l’Orbea Orca #4, avec les roues DT Swiss Arc 1400 DiCut
=> VOIR AUSSI : Journal de bord, test longue durée de l’Orbea Orca #5, confort et bilan

Avec la déclinaison du nouvel Orca en carbone OMR, Orbea entend démocratiser un modèle qui a rapidement connu un franc succès du fait de ses performances, des solutions techniques adoptées, du soin apporté à sa réalisation et de son rapport qualité-prix. L’Orca OMX vient également d’être élu Vélo de l’année par le magazine Le Cycle, face à des concurrents aussi renommés que Cannondale, Canyon, Look ou Origine.

Une construction OMR

Chez Orbea, on connait quatre type de fibres de carbone, qui se distinguent par leur niveau de rigidité, leur poids, leur niveau d’absorption des vibrations et le procédé de compactage lors de la fabrication (pour limiter les surplus de matière à l’intérieur des tubes par exemple). Les fibres OMX sont les plus haut de gamme chez le constructeur espagnol, devant les OMR, puis viennent les OMP et OME, ces dernières ayant été utilisées pour les modèles carbone d’entrée de gamme.

L’Orca OMR bénéficie d’une tige de selle ronde qui permet d’améliorer le confort.

Pour la gamme 2021, Orbea propose donc désormais l’Orca non seulement dans la version déjà connue, mais également dans une déclinaison plus abordable avec des fibres de carbone OMR, avec des prix de vélos complets qui s’étendent de 1999 à 4499 € selon l’équipement, alors que l’OMX est proposé de 4899 à 8999 €. Cette version plus accessible est comme toujours chez Orbea proposée avec un large choix d’options pour couvrir toutes sortes de besoins, pour monter en gamme de composants ou encore adapter la position de pilotage.

Le vélo est disponible avec un cintre compact…
… Ou un cintre relevé, afin de rehausser la position.

Car pour simplifier la gamme et les noms de familles de vélos, la marque abandonne son modèle endurance Avant (avec une géométrie plus confortable), et le remplace sur le nouvel Orca par le montage d’un cintre avec une forme légèrement relevée, qui permet de rehausser la position du poste de pilotage de 15 mm et de la raccourcir de 10 mm. Une solution offerte sur les trois premiers modèles de la gamme (qui disposent d’une fourche avec un pivot aluminium), ou proposée en libre choix sur les modèles suivants, en plus des autres options de personnalisation que l’on connait déjà chez Orbea avec le programme MyO. Notons que dans la famille Orca, l’Orca Aéro reste toujours au catalogue.

Pour ceux dont le confort est le principal souci, l’Orca dans cette version OMR est bien sûr toujours compatible avec des pneus jusqu’à 32 mm de section, qui permettent de rouler avec une pression de gonflage plus basse ou de rendre accessible des terrains plus cabossés (comme des chemins non bitumés). Dans ce même but, et contrairement à l’OMX, l’OMR est fourni avec une tige de selle ronde et non en forme de D, afin d’offrir une légère flexion supplémentaire sur la partie arrière du vélo.

Le vélo accepte des pneus jusqu’à 32 mm de section.

Pour le reste, la construction OMR bénéficie d’une quantité identique de technologie que sur les modèles OMX, avec d’abord un moulage des composants avec des mousses EPS et des inserts en PU pour le tube de direction et le boitier de pédalier, afin d’éliminer les plis et les arêtes dans des zones critiques, ce qui permet d’utiliser moins de carbone sans aucun compromis au niveau de la durabilité. La superposition des couches de carbone et la structure dynamique du cadre offrent une flexibilité permettant une augmentation de l’absorption des vibrations autour de 5 % par rapport au cadre précédent en OMR et de 10 % en rapport à l’OMX selon Orbea.

Comme l’OMX, le nouvel OMR bénéficie d’une intégration des câbles et durites, avec le système ICR Plus qui propose un routage interne à travers le tube de direction et en passant préalablement sous la potence, ce qui permet de conserve un cintre et une potence réglables. Une potence ICR qui est d’ailleurs compatible avec un support de compteur déporté.

Le routage des gaines permet de conserver un cintre et une potence réglables.
La potence Orbea ICR permet le montage d’un support de compteur déporté.

En termes de poids enfin, l’OMR s’affiche à 200 g de plus que l’OMX (1030 g contre 830 g pour le cadre seul).

Les différentes versions

L’Orbea Orca OMR est proposé en plusieurs versions, à partir de 1999 €, et uniquement en freinage à disque.

  • Orca M40 : groupe Shimano Tiagra, roues Orbea avec moyeux Shimano, cintre relevé : 1999 €
  • Orca M30 : groupe Shimano 105, roues Orbea avec moyeux Shimano, cintre relevé : 2199 €
  • Orca M20 : groupe Shimano Ultegra, roues Orbea avec moyeux Shimano, cintre relevé : 2699 €
  • Orca M20 Team : groupe Shimano Ultegra, roues Fulcrum Racing 700 DB, cintre compact (ou relevé) : 3299 €
  • Orca M25 Team : groupe Shimano Ultegra, roues Vison 40 SC Disc Carbon, cintre compact (ou relevé) : 3799 €
  • Orca M20i Team : groupe Shimano Ultegra Di2, roues Fulcrum Racing 700 DB, cintre compact (ou relevé) : 4299 €
  • Orca M21 eTeam : groupe Sram Force eTap AXS, roues Fulcrum Racing 700 DB, cintre compact (ou relevé) : 4499 €
L’Orbea Orca OMR est accessible dès 1999 €.

Ces vélos sont proposées avec plusieurs systèmes d’options grâce au programme MyO, que ce soit pour les coloris, les roues, les selles, les pneumatiques, les pédaliers avec capteur de puissance ou non, les développements et les composants de position.

Tailles : 47 / 49 / 51 / 53 / 55 / 57 / 60
Contact : https://www.orbea.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Nouveautés

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Un commentaire sur “L’Orbea Orca se démocratise

  1. Over the last year i have felt there was too much choice in the Orbea catalogue.
    We have 3 versions of the rim and disc brake version from last year (Old shape not OMX) with one being an OME
    Plus an Aero and an Avant
    The new Avant being aluminium seems to be geared at people that go on gravel hence it’s new frame .
    But the dropoff at the post looks plain weird like a Parlee .
    Good that they are ‘consolidating ‘ choice and I’m glad that they have given more choice of the OMX frame as in Australia they were 30% more expensive than the OMR equivalent . Didn’t make much sense unless you are a pro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :