Test de la tenue Castelli Superleggera

L’ensemble composé du maillot et du cuissard Castelli Superleggera est spécialement conçu pour les journées chaudes, en plaine ou en montagne. Une tenue technique, agréable et confortable qui facilite la pratique du vélo dans les conditions caniculaires.

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr

Le maillot bénéficie d’un tissu extrêmement léger sur sa plus grande partie.

Pour Castelli le challenge était de concevoir un maillot et un cuissard les plus légers possibles sans pour autant sacrifier les caractéristiques essentielles de ce type de vêtement, à savoir la non-transparence des tissus, la protection solaire, un bon maintien et un confort préservé, notamment au niveau de la peau de protection.

Le cuissard Superleggera profite d’un tissu très fin le long de la cuisse, et un peu plus épais au niveau de l’assise.

Le maillot Superleggera 2 est composé d’un tissu extrêmement léger, avec une grande respirabilité et une bonne extensibilité, mais un bon maintien est conservé au niveau des poches, de manière à ce qu’elles ne soient pas trop lâches pour pouvoir tout de même emporter le nécessaire en compétition ou à l’entraînement sans être gêné. Quelques détails pratiques ne sont pas oubliés, comme une poche à fermeture éclair pour les clés de maison ou de voiture, ou encore une construction sans couture autour des manches.

Le tissu léger sèche particulièrement vite.

Par rapport au maillot Climber’s 3.0 destiné aux mêmes conditions chaudes (jusqu’à 40°C selon la marque), le Supperleggera 2 n’est pas beaucoup plus léger en réalité (86 g contre 102 g), mais il est très légèrement moins ajusté et parait effectivement plus léger à porter, notamment grâce à son tissu plus fin et un peu souple au niveau du haut du corps. Très haut de gamme techniquement et en termes de finition, ce maillot est proposé à un prix de 119,95 €.

Les détails ne sont pas oubliés, avec notamment une poche zippée pour les clés ou pièces de monnaie.

Un cuissard léger et compressif

Le cuissard Superleggera est quant à lui plus léger d’une trentaine de grammes que le modèle haut de gamme fréquemment utilisé par les professionnels du Team Ineos, le Free Aero Race 4. Pour cela, un tissu tissé plutôt que tricoté est utilisé, afin d’économiser du poids tout en maintenant un bon niveau de maintien de la position de la peau de protection, une bonne résistance notamment en termes de frottements avec la selle, et sans provoquer de transparence. Ce tissu dispose surtout d’un niveau de denier dégressif selon son placement le long de la jambe.

Ce tissu extrêmement léger absorbe également 30 % d’humidité en moins selon la marque, ce qui permettrait de gagner environ 150 g en situation de pleine sudation comme lors d’une ascension d’un col en pleine chaleur.

La peau de chamois Progetto X2 Air Seamless est très confortable dans le cadre d’une pratique sportive.

Une bande de maintien plate tissée avec un tissu étirable conserve le cuissard bien en place, alors que les bretelles plates en mesh sont particulièrement agréables à porter. La peau de protection est le modèle haut de gamme de chez Castelli, la Progetto X2 Air Seamless (sans coutures).

La bande de maintien conserve le cuissard en place sur la jambe, sans marquer la peau.

Les bretelles sont reprises du modèle Free Aero Race, avec leur mesh vertical, leur fabrication plate, et même la petite poche radio sur la partie arrière. Une poche qui peut, pourquoi pas, servir à autre chose. Du côté des finitions, on note aussi le soin apporté à l’apposition du logo Castelli avec un marquage imprimé au silicone. Ce cuissard est vendu au prix de 199,95 €.

La petite poche radio sur le dos du cuissard permet de pouvoir transporter autre chose. Mais elle est trop petite pour un smartphone classique.
Les deux logos Castelli derrière les cuisses ne devraient pas pouvoir se décoller avec le temps.

La tenue est complétée par les chaussettes Superleggera, fines et avec un tissu mesh au niveau des chevilles, d’une hauteur de 12 cm. Leur prix est de 15,95 €.

Les chaussettes légères et aérées complètent la tenue. Elles sont disponibles en plusieurs couleurs.

À l’épreuve de la chaleur et de l’humidité

Le cuissard s’enfile avec précaution, car le tissu semble moins souple et étirable que du simple lycra. Au niveau des cuisses, il est particulièrement serré, au moins lors des premières utilisations. La longueur aux jambes est assez marquante, puisque nous le trouvons plus long que la moyenne, même si c’est un peu un effet de mode actuellement. La sensation de compression est assez présente, plus en tout cas que les autres cuissards de la marque.

Le cuissard est long sur la jambe.

L’ajustement au niveau des bretelles est idéal, et on apprécie d’emblée leur confort, de même que celui de la peau Progetto X2, parfaite sur les longues sorties. Collée à l’anatomie et légèrement étirable, elle suit les mouvements du corps et évite les frottements.

Au bout de quelques dizaines de km, on oublie la compression du cuissard, et on peut même ressentir la légère aération au niveau des cuisses en traversant des zones fraîches (comme en sous-bois lors des départ matinaux en été).

La finition est de très bon niveau. Très léger, le maillot est tout de même équipé de l’essentiel, comme cette petite bande de silicone sur le bas pour qu’il reste bien en place.

Le maillot semble lui aussi très léger à porter, en tout cas sur le haut du corps, au niveau du torse et des épaules. Avec ce genre de modèle, on craint souvent que le maintien des poches soit trop lâche, mais ce n’est absolument pas le cas ici, car le tissu est renforcé et différent à cet endroit.

Les poches maintiennent bien les objets que l’on est susceptible d’y glisser.

Du coup, même si le maillot Superleggera est un tout petit moins ajusté qu’un Climber’s ou un Free Aero, au niveau des épaules et des manches notamment, il se maintient parfaitement au niveau du ventre et des lombaires, et on ne risque pas de perdre le contenu des poches en roulant.

Les chaussettes parfaitement ajustées et fines évitent les frottements et ne procurent aucun point de compression dans les chaussures, ce qui les rend agréables à porter même sous 35° C.

S’il est difficile de comparer réellement les impressions liées aux conditions climatiques, force est de constater que cette tenue est confortable à porter par temps chaud, même si on aurait préféré des manches plus courtes et des jambes moins longues. La sudation n’est bien sûr pas évitée, mais en plaine elle sèche immédiatement grâce au vent avec cette tenue.

Avec une hauteur de 12 cm, les chaussettes sont relativement hautes comme le veut la mode actuelle. Attention aux marques de bronzage !

Néanmoins, c’est après une séance longue et intense sur home-trainer avec la tenue Superleggera que nous avons eu envie de vérifier les données avancées par Castelli concernant la rétention de l’humidité et l’éventuel gain de poids en montée. Après deux heures sur Zwift sans ventilateur, cuissard et maillot étaient trempés comme lors d’une ascension de col en pleine chaleur, sans vent et à petite vitesse. Nous avons pesé la tenue trempée, puis vérifié si un passage dans la baignoire et un simple essorage à la main suffisait pour retrouver le même poids. Ce protocole nous a ainsi permis de comparer les poids des autres maillots et cuissards haut de gamme chez Castelli secs/trempés et de vérifier les avantages de la tenue Superleggera.

Maillot Superleggera
Poids en taille S : 86 g
Poids mouillé : 200 g

Maillot Climber’s
Poids en taille S : 102 g (+ 16 g)
Poids mouillé : 264 g (+ 64 g)

Maillot Free Aero Race
Poids en taille S : 114 g (+ 28 g)
Poids mouillé : 294 g (+ 94 g)

Nouvelle Gabba
Poids en taille S : 220 g (+ 134 g)
Poids mouillé : 420 g (+ 220 g)

Cuissard Superleggera
Poids en taille S : 138 g
Poids mouillé : 276 g

Cuissard Free Aero Race
Poids en taille S : 170 g (+ 32 g)
Poids mouillé : 348 g (+ 72 g)

Les différences de poids ne sont bien sûr pas énormes, mais on se base déjà sur des modèles légers, bien coupés et aux tissus parfaitement sélectionnés. Si la tenue Superleggera est 60 g plus légère qu’une tenue complète Free Aero Race par exemple, elle pousse son avantage à 166 g dans des conditions de sudation extrêmes, comme lors de l’ascension d’un col en plein été, grâce à ses tissus qui retiennent moins l’humidité. On en connait certains qui seraient prêts à dépenser beaucoup pour gagner 166 g sur leur vélo ! Outre son confort et sa finition, la tenue Castelli Superleggera remplit donc ses promesses et s’adresse à ceux qui sont amenés à rouler souvent dans des conditions chaudes, sèches ou humides d’ailleurs.

TENUE CASTELLI SUPERLEGGERA

Note : *****

Les + : Poids léger, finition, confort de la peau, séchage rapide
Les – : Cuissard un peu trop compressif, jambes un peu longues

Maillot
Tissu de base Oltre 70g en bandes de mesh – Renfort de poche tissage stretch – Manches et bordure de taille soudées sans couture – Construction de poche flottante avec 3 poches principales et poche à clé zippée – Fermeture éclair YKK® – Logo Superleggera en surimpression sublimée dans le dos – 22°à 40°C4 couleurs – Poids : 86 g en taille S – Prix : 119,95 €

Cuissard
Tissu tissé stretch progressif pour un poids minimal et un soutien optimal – Tissu ultra-léger pour réduire le poids jusqu’à 50 % tout en améliorant la résistance – Bretelles minimalistes avec bandes mesh pour minimiser le poids et conserver votre fraîcheur – Élastique de maintien intégré avec Lycra® sur l’extérieur pour maintenir le tissu bien en place autour des cuisses – Logos en relief et scorpions thermocollés en silicone stretch – Peau de chamois Progetto X2 Air Seamless – 20°à 40°C1 couleurPoids : 138 g – Prix : 199,95 €

Chaussettes
Cheville en mesh diaphane ultra-léger – Fils Meryl® Skinlife – Bande de maintien à mi-pied – Hauteur 12 cm4 couleurs – Prix : 15,95 €

Contact : castelli.com, dagg.fr

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *