Test de la tenue Castelli Superleggera

L’ensemble composé du maillot et du cuissard Castelli Superleggera est spécialement conçu pour les journées chaudes, en plaine ou en montagne. Une tenue technique, agréable et confortable qui facilite la pratique du vélo dans les conditions caniculaires.

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr

Le maillot bénéficie d’un tissu extrêmement léger sur sa plus grande partie.

Pour Castelli le challenge était de concevoir un maillot et un cuissard les plus légers possibles sans pour autant sacrifier les caractéristiques essentielles de ce type de vêtement, à savoir la non-transparence des tissus, la protection solaire, un bon maintien et un confort préservé, notamment au niveau de la peau de protection.

Le cuissard Superleggera profite d’un tissu très fin le long de la cuisse, et un peu plus épais au niveau de l’assise.

Le maillot Superleggera 2 est composé d’un tissu extrêmement léger, avec une grande respirabilité et une bonne extensibilité, mais un bon maintien est conservé au niveau des poches, de manière à ce qu’elles ne soient pas trop lâches pour pouvoir tout de même emporter le nécessaire en compétition ou à l’entraînement sans être gêné. Quelques détails pratiques ne sont pas oubliés, comme une poche à fermeture éclair pour les clés de maison ou de voiture, ou encore une construction sans couture autour des manches.

Le tissu léger sèche particulièrement vite.

Par rapport au maillot Climber’s 3.0 destiné aux mêmes conditions chaudes (jusqu’à 40°C selon la marque), le Supperleggera 2 n’est pas beaucoup plus léger en réalité (86 g contre 102 g), mais il est très légèrement moins ajusté et parait effectivement plus léger à porter, notamment grâce à son tissu plus fin et un peu souple au niveau du haut du corps. Très haut de gamme techniquement et en termes de finition, ce maillot est proposé à un prix de 119,95 €.

Les détails ne sont pas oubliés, avec notamment une poche zippée pour les clés ou pièces de monnaie.

Un cuissard léger et compressif

Le cuissard Superleggera est quant à lui plus léger d’une trentaine de grammes que le modèle haut de gamme fréquemment utilisé par les professionnels du Team Ineos, le Free Aero Race 4. Pour cela, un tissu tissé plutôt que tricoté est utilisé, afin d’économiser du poids tout en maintenant un bon niveau de maintien de la position de la peau de protection, une bonne résistance notamment en termes de frottements avec la selle, et sans provoquer de transparence. Ce tissu dispose surtout d’un niveau de denier dégressif selon son placement le long de la jambe.

Test du cuissard Castelli Free Aero Race 4.0

Author: Guillaume Judas- 50 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.