Test de la selle PRO Stealth Carbon

Avec son bec large et raccourci et son profil presque plat, la selle PRO Stealth Carbon a été conçue pour faciliter une posture agressive et dynamique sur le vélo, avec les mains en bas du guidon ou sur les prolongateurs. Derrière son apparence minimaliste, elle offre tout de même un certain confort.

Par Guillaume Judas – Photos : @3bikes.fr

Le large croissant sert de mini dosseret, les ischions venant se placer un peu plus en avant pour une selle qui favorise les positions allongées sur le vélo.

Sur le marché fort concurrentiel de la selle, les fabricants adoptent plusieurs stratégies pour tenter d’apporter des solutions adaptées à différents types de pratiques, car la selle idéale pour tout le monde n’a pas encore été inventée. Pour être bien sur une selle, il faut tenir compte de la largeur du bassin (et donc de l’espacement entre les tubérosités ischiatiques), de la posture générale et donc de la répartition du poids sur les autres points d’appui que sont les pédales et le guidon (un cycliste contemplatif a tendance à rouler plus redressé et avec plus de poids sur la selle), et bien sûr du type de surface. C’est pour cette raison que la dizaine de marques importantes et différentes que l’on trouve en magasins proposent différents modèles, avec différentes formes, voire différentes largeurs.

Conçue en collaboration avec des coureurs du World Tour, la PRO Stealth Carbon est donc une selle dédiée à la performance, que ce soit sur route, en contre-la-montre ou en triathlon. Afin de favoriser la position basse sur le guidon et la rendre plus confortable, avec les mains en bas du cintre ou sur les prolongateurs, l’idée derrière la création des selles au bec raccourci est de favoriser le basculement du bassin vers l’avant et de limiter les frottement entre les cuisses. Une selle raccourcie, qui permet aussi soit dit en passant de contourner le règlement UCI concernant le recul de selle minimal sur le vélo, limite théoriquement les possibilités de déplacement sur la selle (une position plus ou moins en avant ou en arrière que l’on adopterait en fonction du terrain). C’est le cas de beaucoup de modèles qui favorisent un calage assez fixe, mais pas de la PRO Stealth, d’abord grâce à un peu profil peu creusé, ensuite grâce à une largeur de bec très supérieure à la moyenne (presque 5 cm au lieu de 4 cm ou moins).

Le bec raccourci offre 5 cm de largeur. C’est plus que la plupart des selles de ce type.

Sur la PRO Stealth, il est ainsi possible de s’avancer franchement sur la selle pour empoigner le guidon par en dessous, tout en sentant un soutien vraiment stable entre les cuisses.

Revêtement doux

Parmi ses autres particularités, la Stealth Carbon bénéficie d’une coque et de rails carbone donc, d’un large canal central pour soulager la pression sur le périnées, et d’un revêtement prévu pour limiter les frottements autant que les glissements. Un compromis souvent difficile à trouver. Le rembourrage en mousse EVA est minimaliste, mais suffisant pour contrecarrer la rigidité de la coque. La selle parait spartiate, mais en fait elle est plutôt confortable sur la route, une fois la bonne position trouvée.

Les arrêtes entre le revêtement et le canal central sont peu marquées, ce qui évite certaines blessures.

La très légère souplesse de la coque n’est apportée que par le très large évidement central, une souplesse limitée par les deux « ponts » en carbone qui relient les deux bordures. Cet écartement inhabituel associé à un rembourrage peu épais autour, et donc des arrêtes peu prononcées, rendent cette selle moins blessante que d’autres modèles du même type. Si le canal central soulage le périnée, ses rebords provoquent souvent chez nous d’autres gênes ou irritations à cause d’un report des appuis sur les côtés, ce qui n’est absolument pas le cas ici.

Avec ses dimensions particulières, la PRO Stealth surprend aussi par le positionnement des rails, plutôt en arrière. Attention donc au moment du réglage du recul de selle, vous pourriez être gêné par un manque de plage de réglage.

La bonne position se trouve en inclinant la selle de quelques degrés vers l’avant.

Pour retrouver le bon recul par rapport à une selle de longueur traditionnelle, il n’y a pas d’autre choix que de mesurer au pied à coulisse le creux théorique de la selle, le point où la largeur de l’assise est de 70 mm. Ici, il ne situe à 10 cm du bec, alors qu’il est par exemple à 9,5 cm pour une Specialized Power ou à 15 cm pour une fi’zi:k Arione.

Comme la plupart des selles de ce type, c’est avec quelques degrés d’inclinaison vers l’avant que l’on s’y trouve le mieux, que ce soit en position basse ou en position redressée d’ailleurs. Malgré nos craintes, on ne glisse pas vers l’avant, mais on n’a pas non plus la sensation d’être comprimé en maintenant une position aérodynamique. En se redressant, par exemple pour monter une longue côte ou s’accorder quelques kilomètres de répit, on peut se recaler légèrement vers l’arrière et profiter ainsi du large croissant comme d’un mini dosseret.

En se redressant, par exemple pour monter une longue côte ou s’accorder quelques kilomètres de répit, on peut se recaler légèrement vers l’arrière et profiter ainsi du large croissant comme d’un mini dosseret.

Proposée en deux largeurs de croissant (142 mm et 152 mm), la PRO Stealth n’est en réalité pas conçue pour être exploitée sur toute sa longueur. C’est bien pour cela qu’avec ce type de selle, il faut non seulement revoir ses références en termes de dimensions, mais aussi d’inclinaison. Le croissant légèrement relevé et élargi par rapport à nos habitudes vient ici nous caler, alors qu’à notre grande surprise on supporte très bien et sans glisser le placement sur le bec, en position de recherche de vitesse. Cependant, cette apporte un petit plus de liberté que d’autres selles du même type proposées sur le marché, notamment grâce à la largeur du bec raccourci.

La forme compacte de la selle ne la rend pas inconfortable, au contraire.

Confort dynamique

Même après plusieurs heures en pleine chaleur, le soutien et le confort de la PRO Stealth ne se démentent pas. Bien sûr, au premier abord, la selle n’est pas molle et peu rembourrée. Nous ne la conseillerions pas pour un usage tout-terrain ou sur un revêtement très granuleux. Elle parait ferme sous les fesses, mais sans provoquer de douleurs subites ou d’écrasement des parties sensibles en passant sur des trous par exemple. On apprécie d’emblée la largeur de l’avant de la selle, et du sentiment de maintien qu’elle accompagne. On ne sent ni écrasement, ni pompage au pédalage, mais plutôt l’impression de faire corps avec le vélo. On oublie rapidement le canal central, qui ne provoque ni blessure ni irritation sur les bords. Nous avons prêté la selle sur une séance à un ami souffrant de petits problèmes urinaires à la fin de ses sorties. Même s’il a trouvé la selle « dure » au premier abord, il n’a eu aucun problème de miction après 100 km, ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps.

La PRO Stealth Carbon est ainsi un modèle que l’on peut qualifier de confortable, mais à la condition de la destiner à un usage dynamique, et de prendre le temps nécessaire pour trouver les bons réglages. Elle s’adresse aux coureurs qui roulent souvent avec les mains en bas, mais aussi aux triathlètes qui adoptent naturellement une position basse et allongée sur le vélo, ou même aux rouleurs contre la montre.

La PRO Stealth bénéficie d’une jolie finition.

Cette selle est bien sûr compatible avec d’autres accessoires PRO, notamment petit garde-boue, support de plaque de cadre, ou bombe de CO2. Elle se distingue par une jolie finition et un poids léger (174 g vérifiés pour la largeur de 142 mm). On trouve deux autres versions, dont l’une avec des rails carbone à 179 €, et une autre avec rails en alu, pour 205 g et 89 € environ.

SELLE PRO STEALTH CARBON
Note : *****

Les + : Soutien des ischions tout en préservant le périnée, revêtement doux mais non glissant, finition
Les – : Confort ferme et sportif, selle pour les compétiteurs

Coque et rails carbone moulés (7×9 mm) – Longueur 255 mm, largeur 142 ou 152 mm – rembourrage : EVA – Poids : 174 g en 142 mmPrix : 279 €

Contact : pro-bikegear.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

2 commentaires sur “Test de la selle PRO Stealth Carbon

  1. Bonjour, je n’ai pas trouve de  » correspondances  » entre le  » creux de selle  » que je mesure de profil et la largeur de 7cm ..Sur certaines selles cela correspond et sur d’autres non.
    Dernier cycliste positionné sur Power avec le creux de profil il était trop recule et si j’avais pris le creux a 70 il aurait été encore plus reculé ..( visualisation au fil à plomb ) .

    D’ou ma question : qu’en pensez vous ?

    1. M.Blondeau,
      Le creux de selle tel que vous le mesurez n’est plus toujours d’actualité avec les selles courtes, car celles-ci sont conçues pour être positionnées légèrement vers l’avant. En modifiant l’angle de la selle par rapport à l’horizontal et en considérant que la partie arrière agit seulement comme un « dosseret », le « creux » (c’est à dire la partie la plus basse de la selle) a tendance à être modifié.
      Du coup, la mesure de 70 mm de large est adoptée comme référence par de nombreuses marques. Il en faut bien une de référence pour une première approche de réglage du recul, même si elle n’est peut-être pas parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :