L’endofibrose de l’artère iliaque

Cycliste du dimanche, ou athlète de haut niveau, les blessures n’épargnent aucun sportif. Elles nous rendent tristes et ronchons et méritent bien une fiche explicative en QQOQCP pour chacune. L’idée à travers cette succession de petits dossiers est de mieux les comprendre, d’adopter les bons comportements pour les éviter et la conduite à tenir pour mieux se rétablir.

Je vous propose ainsi de balayer à chaque fois, sous la forme du “QQOQCP” (Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi) et en autant de dossiers que de blessures les plus récurrentes en cyclisme et en triathlon, toutes les possibilités de frustration liée à une mise au repos forcé.

Après le genou, la clavicule, les douleurs de selle et les douleurs du dos, je vous propose aujourd’hui une fiche explicative – toujours avec la démarche du QQOQCP – cette fois pour les endofibroses et notamment de l’artère iliaque.

Par Jean-François Tatard – Photos : Frédéric Poirier, wikimedia commons/Henry Gray, Flickr.com

QUOI ?

Une endofibrose de l’artère iliaque est une infection qui touche comme son nom l’indique l’artère iliaque externe. Seul l’examen clinique permet de retrouver les circonstances d’apparition ainsi que la symptomatologie. L’examen va permettre de faire le point sur la condition physique du cycliste, sur ses habitudes d’entraînement, le volume d’entraînement, les modifications liées aux différents changement passés ou récents (changement de vélo, de coach, de méthodes, de catégories, de région, d’organisation, etc).

Une endofibrose de l’artère iliaque externe peut se révéler très handicapante à l’effort.

Les symptômes se manifestent par une gêne ou une douleur lors d’un effort intense localisé dans une jambe. Cette douleur peut aller de la cuisse jusqu’au pied, et laisse une sensation de jambe engourdie, ou de cuissard trop serré. Il s’agit d’un signe d’une endofibrose artérielle, plus précisément d’un étranglement de l’artère iliaque qui se situe au niveau de l’aine et qui limite l’irrigation sanguine de la jambe.

L’artère iliaque est située dans une zone très mobile à l’endroit du pli de flexion de la jambe. En pédalant, l’artère iliaque se plie et se déforme. Dans certains cas, ce mouvement répétitif produit un épaississement de la paroi interne de l’artère. Peut s’y ajouter une réduction du calibre intérieur de l’artère, qu’on appelle sténose.

QUI ?

Avez-vous échappé à l’épisode Pauline Ferrand-Prevot ? On retrouve l’endofibrose iliaque souvent chez les cyclistes femmes ou hommes et de façon plus notoire chez ceux qui pratiquent le vélo à un degré d’entraînement important, que ce soit en termes de volume et d’intensité. Néanmoins, on voit aussi des cyclotouristes impactés par cette pathologie handicapante. D’autres sportifs que les cyclistes peuvent être touchés, mais c’est plutôt rare.

Pauline Ferrand-Prevot raconte son confinement

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.