Faut-il s’entrainer quand on est malade ?

Connaissez-vous la réthorique favorite de Winston Churchill pour justifier sa longévité ? : « No sport ! » Pourtant, près d’un siècle plus tard, il n’est quand même plus à prouver que la pratique du sport, ou au moins d’une activité physique régulière, soit plutôt bénéfique… Mais qu’en est-il lorsqu’on est malade ? Sport ou pas sport ? 

Par Jean-François Tatard – Photos : Frédéric Poirier / Pxhere.com

La maladie infectieuse et contagieuse qui se caractérise par de la fièvre et un abattement général avec des symptômes qui ressemblent à ceux du rhume ou de la bronchite est l’ennemi juré des cyclistes et des triathlètes et pas seulement. Cette infection n’est pas à prendre à la légère, surtout pas pour les sportifs ! 3bikes.fr est allé prendre conseil auprès du Docteur Aumont, le médecin du PSG et qui me suit depuis plus de 10 ans.

Grippe ou état grippal ?

Attention, il y a la grippe et il y a l’état grippal. Dans les deux cas, les symptômes sont les mêmes mais leur intensité varie. Si vous êtes fatigué, courbaturé, fiévreux, que vos voies respiratoires sont irritées, c’est que la vraie grippe ou la Covid sont passés par là. Et là, vous pouvez oublier d’aller pédaler, d’aller nager ou d’aller courir. Même pas la peine de chausser vos tongs. Vous serez incapable de faire plus de 10 mètres ! Restez au lit !

Faut-il couper l’entrainement pendant l’intersaison ?

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.