L’argile verte, ou le remède de grand-mère pour récupérer

Parmi les méthodes dites « de grand-mère », ou du moins qui fonctionnent en utilisant des ingrédients naturels, l’argile verte n’est pas la moins reconnue pour soulager blessures, courbatures et autres tendinites. On vous explique comment ça marche.

Par Jean-François Tatard – Photos : Jean-François Tatard, Flickr.com, Pixabay.com

3bikes.fr n’a pas encore ouvert sa rubrique santé. Mais promis, dès qu’elle est en ligne, ce sera Mamie la responsable de la chronique. Mais alors pourquoi Mamie ? Parce que Mamie ne va (presque) jamais à la pharmacie. Et pourtant, Mamie c’est celle qui a réponse à tous les problèmes. Mamie c’est celle qui connaît tous les remèdes.

L’argile verte est accessible pour une somme modique dans les magasins bio par exemple.

L’avantage d’être né(e) à une époque où on réparait quand c’était cassé, de faire avec ce qu’on a, en achetant le moins possible, c’est qu’on élabore parfois naturellement des remèdes confectionnés à partir de ce qu’on trouve à portée de main. Une plante, une racine, une écorce, un bout de bois, une tige, des feuilles, des fleurs, un fruit, des graines, un suc, une huile essentielle… Ouvrez les yeux ! Toute chose peut avoir un autre usage que celui imaginé. Et parmi les « bonnes recettes » de grand-mère, il y en a une qui peut vous sauver de la vilaine tendinite ou plus simplement vous aider à mieux récupérer de la course ou de l’entraînement qui vous a courbaturé en profondeur : l’argile verte.

Le cataplasme d’argile

Un classique gandhien, le cataplasme à l’argile est capable de vous guérir d’un grand nombre de problèmes, et donc en particulier de la tendinite. Et à vrai dire, c’est peut-être un des seuls traitements qui permet un tel résultat. Dans un premier temps, l’argile absorbe les toxines, ce qui a pour conséquence de supprimer la douleur, et dans un second temps l’argile facilite la guérison.

Tout le monde peut essayer. Ce n’est vraiment pas compliqué. Et c’est très bon marché. Comment dans la pratique pouvez-vous vous confectionner un cataplasme d’argile :

  • Déjà sortez 3 € de votre porte-monnaie. Allez 5, maxi !
  • Ensuite, votre billet dans la poche, allez en courant jusqu’à la première pharmacie, parapharmacie, magasin bio ou même la grande surface d’à côté au rayon beauté 
  • Échangez-le contre un paquet d’argile verte en poudre à constituer vous-même 
  • Une fois de retour à la maison, versez dans un bol ou un ancien pot de confiture vidé, environ trois centimètres de poudre d’argile et recouvrir d’eau 
  • Laissez juste dépasser un peu l’argile pour éviter d’avoir une pâte trop liquide

Il vous faudra ensuite attendre environ 5 minutes. Mais cela dépend aussi du niveau de concassage de votre argile. Disons que plus c’est fin, plus c’est rapide.

La préparation est facile à réaliser.

L’application

Une fois la pâte uniformément constituée, vous allez pouvoir appliquer l’argile sur la zone douloureuse ou plus précisément là où se situe la tendinite, et un peu au-delà, histoire de recouvrir une zone plus importante. Ainsi, le soir après dîner, vous allez pouvoir tartiner sur 2 cm d’épaisseur la pâte joliment confectionnée. Ensuite, confortablement assis au fond de votre fauteuil à lire sur l’iPad les derniers articles de 3bikes, laissez le cataplasme en place pendant au moins 2 heures.

Les avantages

  • Facilité d’utilisation
  • Facilité de transport
  • Effet frais

Si la tendinite est bien installée, le traitement peut durer 15 jours, si c’est juste une petite tendinite, alors 2 ou 3 applications peuvent suffire. Et pour un entraînement ou une course qui vous a bien courbaturé : une seule application vous offre des bénéfices notables. Mais l’argile verte a bien d’autres vertus et quant au résultat, il est d’une efficacité surprenante. Ça vaut le coup d’essayer…

Et encore mieux

Une fois que vous maîtriserez la recette de Mamie, vous allez même pouvoir « l’améliorer » ! En effet, cette technique rudimentaire peut encore gagner 10 points en efficacité en y liant des ingrédients faciles à trouver dans les placards. Ainsi à votre argile, rajoutez du sel de mer ou même des huiles essentielles.

Le cataplasme peut être amélioré en ajoutant des huiles essentielles…

Pour terminer l’article : ne dites rien à Mamie ! Promis ? Sans jouer les réacs orgueilleux qui voudrait faire encore mieux que Mamie, je vous fais partager la recette de Papi. Mais à la seule condition que vous ne répétiez pas à Mamie que Papi a trouvé comment rendre encore plus efficace la recette de grand-mère. Ainsi, toujours dans le même bol d’argile que Mamie : homogénéisez en plus, deux cuillères à soupe d’huile d’arnica, autant de vinaigre blanc et rajoutez-y du gros sel de Guérande.

… ou du gros sel de Guérande.

Pour conclure

On utilise souvent le remède en cas de contusion, de tendinite ou pour résorber un hématome. Mais plus souvent encore : après une sortie longue, ça vous aidera à récupérer et à vous détendre de façon agréable. Vous repartirez plus léger sur la sortie suivante et rien que d’y penser quand vous souffrez à pédaler cela vous aidera à vous projeter avec sérénité sur la suite de votre programme d’entrainement.

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Coaching

Jean-François Tatard

Jean-François Tatard

Jeff TATARD - 38 ans. - consultant sport - athlète multidisciplinaire (running, cyclisme, route, VTT, Run & Bike) Facebook : Jeff Tatard Insta : Jefftatard

Vous aimerez peut-être :

Un commentaire sur “L’argile verte, ou le remède de grand-mère pour récupérer

  1. Un conseil : toujours faire sa préparation avec une cuillère en bois et non métallique.
    Un 2e : entourer le cataplasme d’argile avec du film alimentaire et ne pas hésiter à dormir avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :