Test du Cannondale SuperSix Evo Neo 2

L’emblématique Cannondale SuperSix Evo s’avance ici dans sa version VAE. Avec des lignes et un comportement qui rappellent le modèle original, mais doté d’une discrète assistance électrique Mahle ebikemotion X35 de 250W installée dans le moyeu arrière. Ce SuperSix Evo Neo 2 est une alternative géniale et ludique pour un organisme au physique diminué ou un pratiquant occasionnel.

Par Sébastien Jacquet – Photos : 3bikes.fr

Relances, départs arrêtés, bosses : le Super Six Evo Neo 2 et son assistance Mahle ebikemotion de 250 W a pour objectif de soulager les actions les plus pénibles en cyclisme, en préservant le plaisir de rouler.

Version « électrisée » d’un vélo de route classique Cannondale SuperSix Evo, le SuperSix Evo Neo 2 reprend les caractéristiques d’un haut de gamme Performance de la marque. En termes de géométrie de cadre et de position, plus racée qu’un Synapse Neo par exemple, axé lui sur l’endurance et le confort. Il entend proposer aux organismes moins fringants ou diminués une pratique sportive, mais en offrant une assistance et la possibilité d’activer un soutien sur trois niveaux, pour les esprits moins entrain à faire monter le cardio à la moindre déclivité, rendre l’effort moins violent, ou tout simplement garder la roue des copains quand on arrive sur un terrain qui n’est plus le sien.

Le Cannondale SuperSix Evo Neo 2 possède un tube diagonal et un boitier de pédalier plus massif que sur la version traditionnelle, afin d’accueillir le bloc batterie de la motorisation Mahle ebikemotion.

« L’effort » ? On rassure d’entrée les sceptiques et les esprits critiques convaincus d’une pratique qu’ils ne connaissent pas, car si ce type de vélo va à l’encontre de l’idée pionnière qu’un cycliste doit emmener sa machine avec la tête, les jambes et son appareil cardio-respiratoire uniquement, il s’agît bien ici d’une activité physique, exigeante, faisant toujours appel à ces fonctions et une bonne dose de volonté pour avancer. Un vélo de ce type est conçu pour soulager avant tout l’organisme plus fébrile sur toutes les petites actions les plus exigeantes et usantes en cyclisme : les départs arrêtés aux feux ou à un stop, les relances et à-coups, et bien entendu, les bosses de toutes sortes… n’en déplaise aux bornés. 

Grâce à une motorisation discrètement installée dans le moyeu arrière, le SuperSix Evo Neo 2 peut s’appuyer sur un pédalier HollowGram double plateaux (50-34).

Dans la continuité du lancement de son nouveau SuperSix Evo, Cannondale a donc présenté sur le marché la version à assistance électrique du fleuron de la gamme compétition de la marque, frappée du terme Neo qui désigne les VAE chez Cannondale. Notre modèle de test SuperSix Evo Neo 2 récupéré dans les ateliers Kilomètre 0 à Paris, se présente avec un montage intermédiaire, équilibré, afin de contenir un prix qui grimpe vite sur ces objets intégrant de hautes technologies. Le vélo dispose ainsi d’une transmission Shimano Ultegra mécanique 11 vitesses, hyper fiable, avec freinage hydraulique à disque (disque de 160 mm à l’avant et à l’arrière), d’une selle Prologo Dimension (rails Tirox) creusée en son centre, à l’assise très confortable, de l’élégant combo profilé cintre/potence HollowGram SystemBar Save, et de roues assez basiques Cannondale RDe 1.0, dont l’arrière accueille la motorisation Mahle – ebikemotion de 250 W.

Il faut compter 3,5 kg pour l’ensemble de la motorisation Mahle ebikemotion (bloc batterie + moteur).

C’est autour de l’assistance que s’articule le travail de conception du cadre pour intégrer moteur et batterie, et rapprocher le modèle d’un traditionnel de la gamme route Cannondale, en renforçant l’impression de proposer une pratique équivalente… à quelques watts et pulsations près. Pour sa gamme SuperSix Evo Neo, Cannondale a fait le choix d’un système d’assistance Mahle ebikemotion X35 (qui fournit un couple de 40Nm), utilisant un moteur de 250 W installé dans le moyeu arrière et une batterie de 250 Wh dissimulée dans le tube diagonal et le boitier de pédalier. Tout dépend ensuite du niveau de soutien choisi et du terrain, qui détermine l’effort à fournir.

Trois niveaux d’assistance sont proposés par la motorisation Mahle ebikemotion, via un bouton de commande iWoc facilement accessible, intégré dans le tube supérieur.

Elle se coupe au-delà de 25 km/h, ensuite ce sont à vos muscles de s’activer et prendre seuls le relais. Comprenez que l’assistance intervient lorsque le compteur est sous cette valeur, et que le besoin s’en fait sentir. Trois modes d’assistance sont proposés à activer suivant un code couleur (Vert – Orange – Rouge) et via un bouton facilement accessible sur le tube supérieur du cadre, légèrement en retrait de la potence. Le voyant lumineux par défaut affiché en continu (une fois le mode sélectionné) agît lui comme un indicateur de charge de batterie.

L’emplacement sur le tube diagonal par lequel transitent ici les câbles accueillent le boitier de jonction sur les versions SuperSix Evo monté en Di2.

À noter qu’un prolongateur d’autonomie (sous la forme d’un deuxième bidon de 1,64 kg à emporter) est proposé par Cannondale (vendu séparément), et se branche sur la prise de recharge pour fournir une capacité de 208 Wh à la batterie principale pour une capacité totale de 450 Wh. La recharge s’effectue très rapidement, suivant le niveau de la batterie grâce au chargeur sur prise secteur (que l’on peut contrôler via l’indicateur lumineux sur le tube supérieur ou en couplant son vélo à l’appli Cannondale App dans le cas d’une roue équipée du capteur).

La recharge de la batterie s’effectue par cette prise située sur la face supérieure du boitier de pédalier (en à peine 2-3 heures suivant le niveau de batterie), qui permet également de brancher un prolongateur d’autonomie.

Premier essai du nouveau Cannondale SuperSix Evo

Author: Sébastien Jacquet- 38 ans. - Journaliste professionnel depuis 2008 en presse écrite sportive (Collaborateur à Vélo Magazine - L'Equipe) - Pratiques sportives actuelles : cyclisme (occasionnelles : football, course à pied) - Strava : Sébastien Jacquet

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.