Test de la mini-pompe Crankbrothers Klic Hv Gauge

La mini-pompe Crankbrothers Klic HV Gauge est un accessoire d’appoint qui permet de réparer une crevaison sur la route, ou d’ajuster la pression selon le terrain grâce à sa jauge intégrée. Est-elle réellement efficace ?

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr

La mini-pompe Crankbrothers Klic HV Gauge présente des fonctionnalités et une finition haut de gamme.

La Klic HV Gauge est une petite pompe d’appoint à la finition et aux prétentions haut de gamme avec un flexible en caoutchouc dissimulé à l’intérieur pour le transport, qui est lui-même équipé d’une jauge de pression graduée jusqu’à 7 bar ou 100 psi. Parmi les autres fonctionnalités, on note un adaptateur de valve Presta / Schrader, une tête magnétique et une poignée pliante et verrouillable. Son poids est de 130 g, sans le support de porte-bidon pour pouvoir transporter la pompe sur le vélo, fourni avec toutes les pompes Crankbrothers de la gamme Klic.

Plutôt que dans la poche du maillot, la pompe peut se porter sur le cadre, grâce à un support fourni avec et qui se place sous le porte-bidon.

Ce genre de pompe ne se substitue pas à une pompe à pied. Son utilisation serait bien trop fastidieuse, même si théoriquement elle est prévue pour le gonflage de pneus route ou tout-terrain. En cas de crevaison sur la route, une bombe Co2 est bien plus efficace, et s’utilise sans fatigue une fois qu’on en maîtrise les subtilités. Mais au prix de 4 ou 5 € l’unité (non réutilisable), on peut considérer que c’est bien moins économique qu’une pompe comme la Klic HV Gauge, vendue au prix public de 47 €, et qui se montre de plus bien plus fiable. Reste que pour espérer gonfler à une pression raisonnable, il faut tout de même de la patience et de bons biceps, et ne pas craindre de s’abimer les doigts sur les nombreuses parties contondantes du vélo près de la roue (les rayons quand ils sont aérodynamiques et le disque de frein par exemple).

Attention aux parties contondantes du vélo, qui peuvent blesser les mains ou les doigts en gonflant.

Aspects pratiques

D’une longueur de 26 cm, la pompe bénéficie d’un support efficace, silencieux et pratique qui se positionne sous un des deux porte-bidons. Elle est maintenue par une encoche en plastique et une petite sangle velcro, ce qui est suffisant pour qu’elle ne bouge pas, sauf sur les très gros chocs où elle finit par descendre un peu.

Le flexible se cache dans le tube principal de la pompe.
Il glisse facilement en dehors du tube. La valve est réversible pour être compatible avec les valves route ou VTT.

En dépliant la poignée, vous avez accès à la tête du flexible logé dans le tube principal, qu’il suffit de faire glisser pour pouvoir être attrapé. Sur le flexible, vous remarquez ensuite la jauge, et l’adaptateur de valve, qu’il suffit de dévisser et de retourner pour choisir entre Presta ou Schrader. Visser cet adaptateur sur la valve de la chambre à air ou sur la valve de pneu Tubeless n’est pas si simple, car il y a un petit joint en caoutchouc à l’entrée et sur lequel il faut forcer un peu et dans le bon axe avant d’avoir accès au filetage sur la valve. Ça parait simple sur le sec et quand tout est propre, mais ça l’est un peu moins avec du sable, de la boue ou autres saletés et les mains gelées.

La jauge n’est pas très précise.

Une fois le flexible installé, il se connecte à la pompe avec une tête aimantée. Force est de constater que cela fonctionne très bien, sans la moindre fuite d’air. Notez que cette ouverture aimantée pour le flexible peut être protégée en roulant, en tournant simplement une sorte de capot de protection. Dans l’ensemble, ce système de connexion avec ce flexible limite les risques de mettre la pompe dans les rayons, et est censé faciliter le gonflage.

La tête aimantée est en revanche une trouvaille extrêmement pratique.

Une jauge inexacte

Avec seulement des incréments de 10 psi ou 1 bar, la jauge se révèle non seulement imprécise, mais aussi assez inexacte. Après une centaine de coups de pompe, nous avons atteint les 5 bar, mais lorsqu’il a fallu vérifier avec une pompe à pied, nous n’étions qu’à peine à 4 bar. Finalement, le fameux toucher en pinçant le pneu est aussi précis, avec un peu d’expérience.

La poignée ne laisse pas une très grosse prise.

De plus, avec seulement une douzaine de centimètre de débattement, une poignée qui se cache facilement dans la main et un flexible relativement court, le gonflage reste sportif. La longueur du flexible interdit de trop s’éloigner de la roue, et vous entrez facilement en contact avec les éléments potentiellement blessants du vélo (les rayons et le disque !). Pomper avec un faible débattement devient vite physique surtout quand vous ne disposez pas de prise fixe. Enfin, inutile d’espérer faire claquer un pneu Tubeless avec ce genre de pompe, et même un gonflage de ce type de produit peut être compliqué dans le cas où le liquide préventif n’est pas parfaitement réparti dans le pneu (après une période sans utilisation par exemple).

Un capuchon vissé dans la poignée permet de dissimuler un embout pour une bombe CO2.

Mais la Crankbrothers Klic HV Gauge reste une mini-pompe, et donc seulement destinée à un gonflage d’appoint ou à une réparation. Elle ne fait dans ce domaine pas moins bien que d’autres modèles de la même taille, mais justifie son prix par des détails pratiques intéressants et par une finition bien plus sympa qu’un simple morceau de plastique noir. Le modèle Klic HV (sans la jauge mais avec toutes les autres fonctionnalités) vendu 10 € de moins nous semble en tout cas plus intéressant en termes de rapport qualité-prix.

CRANKBROTHERS KLIC HV GAUGE
Note : *****

Les + : poids, aspects pratiques 
Les – : jauge non précise, gonflage qui reste physique

Longueur 26 cm Corps aluminium Poignée plastique Flexible caoutchouc Tête aimantée Valve compatible Presta/Shrader Poids 130 g Livrée avec support de porte-bidon Prix 47 €
Contact : crankbrothers.com

=> VOIR AUSSI : Test de la pompe à pied Crankbrothers Sterling Floor
=> VOIR AUSSI :
Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *