Viviani, Martin, Laporte : le confinement chez Cofidis

Nombreux sont les coureurs professionnels à respecter les règles de confinement édictées par leur gouvernement respectif. Programme d’entraînement adapté et diversifié pour entretenir le travail de préparation déjà effectué, préserver le moral et être prêt à réenclencher…Elia Viviani, Guillaume Martin et Christophe Laporte racontent leur quotidien.

Source : C.P. / Crédit photos : Cofidis

Le sprinteur de Cofidis alterne entre des sessions de rouleaux connectés et des séances de gainage .

Elia Viviani : « Mes pensées à ceux qui se battent »
« Après Paris-Nice, j’ai fait une coupure pendant une semaine pour essayer de bien récupérer. Désormais en confinement en Italie, j’ai établi un programme afin de rester en forme physiquement. Je fais des exercice le matin, notamment en home-trainer et des sessions de gymnastique l’après-midi. Grâce à notre partenaire Elite, j’ai transformé mon garage en salle de sport ! Forcément, il est délicat pour un sportif de s’entraîner sans connaître ses futures échéances. Mais l’essentiel est ailleurs et mes pensées vont à tous ceux, en Italie, en Europe et partout dans le monde, qui se battent contre la propagation du virus. »

Confiné au grand air en Normandie chez ses parents, Guillaume Martin diversifie les activités pour entretenir forme et moral.

Guillaume Martin : « Chanceux d’être confiné au grand air »
« On a pris le parti avec mon entraîneur de faire une longue coupure après Paris-Nice. J’ai la chance d’être chez mes parents en Normandie où il y a une dizaine d’hectares. Je m’estime chanceux en étant confiné au grand air ! J’essaie de m’entretenir physiquement en faisant des activités que je fais surtout l’hiver : réaliser des travaux d’entretien, m’occuper des animaux, courir… Forcément, le manque de visibilité est délicat à gérer pour un sportif mais il faut apprendre à s’adapter. Il est urgent d’attendre ! »

Blessé en février, Christophe Laporte varie les exercices pour préserver sa motivation…lui qui roule sur home-trainer depuis sept semaines !

Christophe Laporte : « N’oublions pas pourquoi nous sommes confinés »
« Forcément, la situation est un peu frustrante. Quand j’ai enlevé mon attelle suite à ma blessure contractée en février, je n’ai pu faire que deux sorties en extérieur avant le confinement. Finalement, cela fait 7 semaines déjà que je fais du home-trainer ! C’est difficile de trouver la motivation sans connaître nos prochaines échéances. L’hiver, on sait qu’on coupe pour reprendre en février, là ce n’est pas le cas. Je fais toujours de l’exercice mais j’essaie aussi de me ménager afin de revenir à la compétition avec une motivation maximale. Le quotidien se passe bien, je suis en famille. Mais n’oublions pas pourquoi nous sommes confinés. L’essentiel, c’est de respecter les décisions des autorités sanitaires afin de lutter au mieux contre la propagation du virus. »

Samuel Bellenoue, entraineur : « Reprendre progressivement les bases »
 » La semaine dernière, on s’est attaché à ce que les coureurs se reposent afin de casser le rythme qu’ils avaient jusqu’alors. Désormais, nous sommes dans une phase de reprise avec des activités ludiques et en insistant sur la dimension « plaisir », tout en préconisant des efforts d’endurance. L’idée, c’est de structurer au fur et à mesure leur temps en mettant l’accent davantage sur le home-trainer dans les jours à venir. Ensuite, nous adapterons leur programme en fonction de l’évolution des règles fixées par les gouvernements. Et on va essayer progressivement de retrouver les conditions identiques à celles de la fin de l’hiver. »

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Mag

Sébastien Jacquet

Sébastien Jacquet

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2008 en presse écrite sportive (Collaborateur à Vélo Magazine - L'Equipe) - Pratiques sportives actuelles : cyclisme (occasionnelles : football, course à pied) - Strava : Sébastien Jacquet

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *