Test du masque natation triathlon Aqua Sphere Vista Pro

Avec sa jupe extra large et son écran panoramique, l’Aqua Sphere Vista Pro apparaît comme un petit ovni sur le marché des lunettes et masques de natation ou triathlon. Son efficacité en termes de maintien, d’étanchéité, d’ajustement et de vision apporte un grand confort général d’utilisation. Un atout certain de performance et de sérénité pour les triathlons longue distance.

Par Pierre-Maxime BRANCHE. Photos : 3bikes.fr et Aqua Sphere

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Né en 1998 à Gênes, en Italie, la marque Aqua Sphere s’est lancée pour mission de créer des lunettes de natation les plus confortables possibles. Cette année-là, Paolo Ferraro, président de Technisub (marque de plongée appartenant au groupe Aqua Lung) et Giovani Beltranit constatent des défauts d’ajustement et d’étanchéité dans les lunettes de natation de l’époque. Experts en accessoires de plongée sous-marine, les deux hommes décident d’adapter leur technologie de jointure, habituellement réservée aux masques de plongée, à l’univers de la natation et créent le premier « masque de natation » : le Seal. Cette innovation fait connaître la marque Aqua Sphere à travers le globe et se répand notamment dans l’univers du triathlon. Aujourd’hui, elle propose une gamme complète de maillots de bain, combinaisons, lunettes et accessoires pour les nageurs, les triathlètes et les amateurs d’eaux vives.

2019-test-Aquasphere-Vista-Pro2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Matières premières et fabrication européennes

En contact constant avec l’eau, les produits doivent répondre à quatre grandes exigences : l’étanchéité, la vision, le confort et le maintien. Pour remplir ce contrat, Aqua Sphere utilise des matières premières de haute qualité provenant exclusivement d’Europe, notamment de France, d’Allemagne, de Suisse et d’Italie. La fabrication des lunettes est réalisée dans les ateliers européens de la marque, à Gênes, garantissant ainsi une traçabilité et un contrôle qualité exemplaire sur le produit fini.

Dans sa gamme de masque de natation, on retrouve le Seal 2, une évolution du premier Seal en verres transparents ou teintés, le Seal XP2 conçu en Exo Core et le Vista avec sa jupe en silicone large et confortable. Depuis quelques semaines, cette gamme s’est enrichie du Vista Pro, le petit frère du Vista, qui se distingue notamment par un écran unique fabriqué en polycarbonate solide et traité avec un revêtement anti-buée (pour tous les verres disponibles) et anti-rayures (version miroir seulement). Il offre une vision panoramique à 180° sans déformation grâce à sa courbure et sa monture profilée. Ce masque dispose également d’un confort maximal grâce à sa jupe intégrée permettant une forte résistante aux fuites, complétée par une boucle Quick-Fit pour un réglage du serrage simple et rapide.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Une jupe grande taille

Comment ne pas la remarquer ! Dans les mains, si l’on apprécie immédiatement le bel et large écran, dans notre cas dans sa version miroir, on ne peut passer également à côté de la jupe extra large en silicone qui l’entoure. Et vu de l’intérieur, comme sur la photo-ci-dessus, c’est encore plus impressionnant. Très souple, c’est sous les yeux, zone sensible où l’eau à tendance à rentrer, que le silicone est le plus large. Son design est très ergonomique pour s’adapter à tous les visages.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Sur le front, on observe également que la largeur du silicone est importante. Il dispose lui aussi de la même courbure que le pont de la monture pour s’adapter au maximum à celle de votre front. Quelques petites pressions avec les doigts montrent qu’il n’est pas du tout rigide pour apporter un confort certain durant l’effort.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Une fois positionné, on ressent un grand maintien sur une très grande partie du visage. Les sensations se rapprochent totalement de celles d’un masque que d’une paire de lunettes classique. Le silicone colle jusqu’au milieu du front, au niveau des tempes et passe largement sous les yeux pour empêcher l’eau de rentrer. En revanche, pour la vision, on se sent comme avec une paire de lunettes à écran unique, panoramique. Le maintien est parfait. Une fois en place, il est impossible de bouger le masque ou qu’il glisse par lui-même. Après plusieurs plongeons, il n’a jamais changé de position ou ne s’est jamais relevé. L’effet « ventouse » de la jupe y est pour quelque chose. Nous ne l’avons pas testé lors d’un départ triathlon, mais on peut s’avancer en disant que le Vista Pro est certainement une arme redoutable lors de la grande machine à laver : nous avons du mal à l’imaginer bouger de position malgré les coups que l’on peut recevoir tellement l’emprise sur le visage est solide.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

A l’arrière, l’élastique de maintien, lui aussi en silicone se divise en deux branches, offrant encore plus de stabilité, mais aussi plus de confort en divisant en deux la pression de serrage à l’arrière du crâne.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Sur le côté, la branche siliconée dispose de nombreux crans de réglage (tous les 2,5 mm) pour optimiser le serrage. Lorsque le Vista Pro est en place, il suffit de tirer les languettes de chaque côté pour serrer, sans aucune autre contrainte. Ce système est très facile à utiliser, il n’offre pas de résistance et l’on sent peu à peu la pression de la jupe sur le visage. Selon nous, avec l’effet ventouse de la jupe, il n’est pas nécessaire de trop forcer sur le serrage, au risque sinon de ressentir une forte pression sur le front notamment. On bloque ensuite la languette dans son logement pour que celle-ci ne bouge plus et ne gène pas les mouvements de la tête. Pour toujours plus d’ergonomie et de confort, Aqua Sphere a ajouté une boucle pivotante qui s’adapte à la morphologie de votre visage. Pratique car ce masque n’est disponible que dans une seule taille.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Si vous avez forcé sur le serrage, un petit bouton gris positionné sous chacune des boucles pivotantes permet de désengager l’étreinte. Immédiatement, la languette recule de plusieurs crans. Ainsi, l’ajustement du Vista Pro est très simple et rapide. Aucune perte de temps avant de nager, aucun risque de s’énerver sur un noeud ou sur un passage de languette dans une boucle, aucun stress si l’on veut adapter le serrage dans les dernières secondes avant un départ. C’est réellement bien pensé et efficace.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Avec ce verre panoramique, la vision 180° est excellente. Ce verre miroir rend les couleurs plus bleutées que dans la réalité, mais d’autres écrans sont disponibles pour s’adapter aux conditions météorologiques ou à vos envies (voir sous la fiche technique ci-dessous). Sous l’eau, l’environnement est là encore plus bleu que nature, mais les contrastes restent importants. La vision est nette et sans gêne. Aucune goutte d’eau n’est entrée dans le masque, malgré plusieurs niveaux d’ajustements pour tester le serrage. Jamais nous n’avons eu besoin de soulever le masque pour faire le vide comme cela peut être régulièrement le cas avec des lunettes classiques. De plus, aucune douleur ressentie sur le contour des yeux par rapport à des designs de structures de lunettes qui peuvent parfois être douloureuses après 45 min d’effort. En résumé, un sentiment de grand confort général, tant sur le maintien que sur le vision, et une grande efficacité de la jupe en silicone pour ne pas laisser rentrer d’eau. Avec le nez hors du masque, on sent libre et non emprisonné comme c’est le cas des masques traditionnels. Ce Vista Pro nous apparaît presque comme un prolongement naturel, dans ce milieu aquatique qui n’est pas le milieu naturel de l’homme, plutôt qu’un accessoire ajouté à la panoplie du parfait nageur ou triathlète.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

Vous l’aurez compris, nous avons été très agréablement surpris par les qualités de ce masque Aqua Sphere Vista Pro. Au premier abord, la jupe extra large peut être repoussante pour certains, mais son efficacité en termes de maintien, de confort et d’étanchéité est certaine. Si l’on ajoute un très bon ajustement grâce au système de serrage et une belle vision panoramique grâce à l’écran unique, on obtient un produit idéal pour de longues séances de natation tout en confort, en bassin ou en eau vive. Les triathlètes longue distance ne devraient ainsi pas se tromper en investissant les 60 euros pour s’offrir ce Vista Pro. C’est certes plus cher que la plupart des paires de lunettes traditionnelles, mais le confort et l’étanchéité assurés sont deux données importantes et rassurantes à l’approche d’un mass start.

2019-test-Aqua-Sphere-Vista-Pro

AQUA SPHERE VISTA PRO
*****

Les + : étanchéité, confort, stabilité, ajustement du serrage.
Les – : prix

Optique unique à courbure breveté
Optiques convexes à vision panoramique 180° de visibilité
Boucle Quick-Fit pour un réglage simple et rapide
Nouvelle technologie de boucle pivotante
Jupe silicone étanche et confortable
Technologie brevetée AFT, confort et intégrité de joints améliorés
Protection 100% UVA et UVB
Verres Polycarbonate solide avec revêtement anti-buée (tous les verres) et anti-rayures (verres miroir seulement)
Hypoallergènes et exempts de latex
Taille unique
Prix : 59,99 €

Contact : www.aquasphereswim.com/fr/

Pierre-Maxime Branche

Pierre-Maxime Branche

- 36 ans. - Journaliste professionnel depuis 2004 en presse sport spécialisée et information générale. - Pratiques sportives actuelles : triathlon & fitness. - Instagram : pierre_maxime_branche - Strava : La Fusée Parisienne

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *