Test du Cannondale CAAD 13

Cannondale est l’un des meilleurs spécialistes mondiaux en matière d’aluminium depuis 25 ans. Le nouveau CAAD, treizième du nom, démontre encore une fois le savoir-faire de la marque américaine, avec un vélo qui n’a pas grand-chose à envier à de nombreux modèles en carbone en termes de comportement sur la route, tout en bénéficiant d’un rapport qualité-prix bien plus favorable.

Par Guillaume Judas – Photos : 3bikes.fr

test-cannondale-caad-13
À 2699 €, le Cannondale CAAD 13 Disc Ultegra bénéficie d’un bon rapport prix-équipement.

Si les fameux CAAD 3 et CAAD 4 popularisés par Mario Cippolini à la fin des années 90 étaient des bêtes de course et des monstres de rigidité pour l’époque, les modèles en aluminium suivants de la gamme du constructeur américain sont devenus progressivement plus polyvalents et plus accessibles, grâce aux progrès réalisés au niveau des matériaux et des traitements thermiques. Les cadres Cannondale en aluminium ont suivi les demandes des consommateurs, tout en tenant compte des caractéristiques en constante évolution des cadres en carbone auxquels ils devaient faire face. Après avoir été une sérieuse alternative à l’acier à la fin du siècle dernier, l’aluminium bien fait est toujours une solution à prendre en compte face au carbone quand le budget est limité.

test-cannondale-caad-13
Le CAAD 13 est le digne héritier d’une longue lignée de modèles à la pointe de la technologie de leur époque.

Là où les prix se sont envolés en milieu et en haut de gamme pour le carbone en raison de la complexité de la fabrication, les tarifs des Cannondale en aluminium sont restés quasiment inchangés. Avec l’inflation, ils sont même devenus plutôt bon marché, tout en restant compétitifs en termes de comportement.

Le petit frère du Super Six Evo

Avec le CAAD 13, Cannondale fait un nouveau bon en avant, non pas en termes de poids ou de rigidité, mais plutôt en matière de confort et d’aérodynamisme. En s’appuyant sur le même alliage d’aluminium que les deux précédentes versions CAAD 10 et CAAD 12, à savoir un aluminium 6069 rigide et nerveux, au poids réduit. D’après la marque, le CAAD 13 navigue dans les mêmes eaux que le CAAD 12, autour de 1100 g pour le cadre nu en taille 56, que ce soit dans la version pour freins à disque ou celle pour freins sur jantes. La fourche en carbone pèse quant à elle autour de 400 g. Notez d’ailleurs que Cannondale vous laisse encore le choix, avec notamment une version en Shimano Ultegra à freins sur jantes hyper bien placée question tarif. C’est environ 100 g de plus pour le cadre que le nouveau Super Six Evo et 230 g de plus que le Super Six Evo HM, tous les deux en carbone mais dont le CAAD 13 reprend à la fois la géométrie et la forme des tubes.

test-cannondale-caad-13
Le CAAD 13 profite d’une architecture qui favorise la pénétration dans l’air.

C’est bien là la grosse nouveauté de ce vélo, avec des tubes travaillés pour offrir une trainée réduite, et se présenter ainsi comme une version en alliage du fer de lance de la marque, le Super Six Evo. D’après Cannondale, les nouvelles formes des tubes avec leurs bords de fuite tronqués, les haubans surbaissés, la tige de selle en forme de D et le serrage dissimulé permettraient une réduction de 30% de la trainée par rapport à une architecture traditionnelle comme celle du CAAD 12. Tout en améliorant le confort. Tout bénéfice pour l’utilisateur en fait.

test-cannondale-caad-13
Le serrage de selle est dissimulé sous la jonction entre les tubes de selle et supérieur.

Confort et finition

Le confort est aussi apporté par la monte pneumatique autorisée. Le CAAD 13 Disc Ultegra que nous avons ici en test est équipé, comme le reste de la gamme, de pneus Vittoria Rubino Pro en 700×28. Mais il peut recevoir des pneus jusqu’à 30 mm de section, ce qui autorise de rouler légèrement sous-gonflé ou alors de choisir des pneus pour s’aventurer en dehors des routes bitumées, un peu comme l’Orbea Orca OMX. Des pneus qui font un peu « ballon » montées sur les roues Fulcrum Racing 600 DB, et qui mesurent en réalité 29 de section. Ces nouvelles dispositions modifient un peu l’esthétisme habituel du vélo avec une tête de fourche plus haute.

test-cannondale-caad-13
Les pneus font en réalité 29 de section. Ils dépassent légèrement de la largeur de la jante et ne sont pas les meilleurs pour favoriser le dynamisme du vélo.

Reste que le confort est aussi apporté par les qualités intrinsèques de l’ensemble cadre et fourche, qui dissipe bien toutes les micro-vibrations de la route, mais sans pour autant vous déconnecter complètement. En clair, on ne roule pas sur coussin d’air malgré la monte pneumatique, mais le vélo est très appréciable sur longue distance, et notamment parce que jamais il ne semble rebondir à la moindre aspérité. Le CAAD 12 était déjà relativement confortable sur sa partie arrière, mais il demeurait assez ferme de l’avant, notamment dans sa version à disque. Le CAAD 13 nous parait au contraire beaucoup plus homogène.

Le confort (d’utilisation), ce peut être aussi ce système de serrage Speed Release avec des axes traversants de 12 mm à l’avant et à l’arrière, et une patte ouverte du côté du disque qui permet à la roue d’être retirée sans avoir à tirer l’axe traversant du moyeu – il suffit de le dévisser et de laisser tomber la roue. C’est un coup à prendre mais qui fait gagner du temps en cas de crevaison ou de chargement du vélo dans le coffre d’une voiture.

test-cannondale-caad-13
Les câbles de dérailleurs passent à l’intérieur des tubes. Le port de jonction peut être modifié pour installer une transmission Di2.

Le CAAD13 peut recevoir des changements de vitesse mécaniques ou électroniques, avec des passages de câbles ou de fils internes (sauf dans le cas d’un montage en Sram bien évidemment) avec un port interchangeable, ce qui est relativement nouveau chez Cannondale, puisque la marque américaine est restée très longtemps fidèle aux passages de câbles de dérailleurs le long du tube diagonal.

Avec ce noir brillant qui tire légèrement vers le bleu nuit suivant la lumière, le CAAD 13 adopte le nouveau code sobre de la marque en termes de décoration. Cette version noire, l’unique proposée pour ce modèle Disc Ultegra, laisse peu apparaître les soudures entre les tubes, qui semblent d’ailleurs toujours parfaitement régulières. En ce qui concerne la ligne globale, la douille de direction ramassée, la tête de fourche rehaussée et le triangle arrière aux tubes relativement fins dissimulent un tube diagonal surdimensionné totalement dans l’air du temps.

test-cannondale-caad-13
Les soudures apparentes semblent très régulières.

La polyvalence pour credo

Même s’il peut être considéré comme descendant directement du Super Six Evo, le CAAD 13 n’en reste pas moins plus économique, mais aussi plus pratique, et du coup plus polyvalent. Si l’on en revient au passage des câbles justement, celui-ci évite le cheminement à l’intérieur du poste de pilotage et du tube de direction dans le but de se montrer totalement invisible ou de gagner quelques watts face au vent comme c’est le cas sur le Super Six. Mais c’est aussi plus pratique et plus accessible en termes de maintenance. 

test-cannondale-caad-13
Sur le CAAD 13, il est possible d’installer des garde-boues ou un système de transport.

Par ailleurs, le CAAD 13 dispose des points d’ancrage nécessaires au montage de garde-boues à l’avant et à l’arrière. Un avantage indéniable pour ceux qui veulent élargir le spectre d’utilisation du vélo, pour le dédier au bike-packing ou pour en faire un vélo d’entrainement destiné à affronter les rigueurs hivernales.

Un équipement fiable

test-cannondale-caad-13
L’association entre le pédalier Cannondale et la transmission Ultegra fonctionne parfaitement.

Cinq modèles seulement du CAAD 13 sont proposés au catalogue, dont notre vélo d’essai s’avère le plus huppé, à 2699 €. Équipé de freins et d’une transmission Shimano Ultegra Disc dont le fonctionnement s’avère sans le moindre reproche, il limite un peu la prise de poids d’un groupe relativement lourd avec le montage d’un pédalier maison monté avec un système de roulements BB30a. Il s’agit d’une version élargie du standard BB30, avec des roulements pressés directement dans la boîte de pédalier du cadre, avec de simples circlips pour les maintenir en place. Parfois décrié pour les bruits et craquements qui viennent au pédalage après plusieurs centaines de kilomètres, ce BB30 « amélioré » ne nous a posé aucun problème sur près de 700 km, par tous les temps.

Comme souvent dans cette gamme de prix, les roues ne sont pas vraiment légères, bien qu’elles ne posent aucun problème de rigidité ou de solidité. Le reste de l’équipement avec des périphériques Cannondale (cintre, potence, selle) est à l’avenant pour un vélo fiable et au poids de 8,150 kg sans pédales.

test cannondale CAAD 13 Disc Ultegra
Les leviers Ultegra Disc sont plutôt proéminent. Une affaire de goût au moment de la prise en main.

Le modèle en Ultegra à patins est d’un niveau de gamme identique, mais coûte 2099 € et sans doute pas loin de 500 g de moins. C’est une super affaire. Puis on trouve le modèle en Shimano 105 Disc et roues RD 2.0 à 1999 € (en version homme ou femme), et enfin la version en 105 à patins à 1799 €. Dans tous les cas, le rapport prix-équipement est intéressant par rapport à un vélo dont le cadre est en carbone, avec un comportement pas toujours aussi bon, loin de là.

Le rapport prix-équipement est intéressant par rapport à un vélo dont le cadre est en carbone, avec un comportement pas toujours aussi bon, loin de là.

Sur la route

Avec un poids de presque 8,5 kg complet prêt à rouler, le Cannondale CAAD 13 Disc Ultegra ne se montre pas vraiment aérien. Mais tout est relatif avec d’autres vélos de la même gamme de prix bien évidemment. Et dans ce cas, il est difficile de trouver beaucoup mieux, surtout si l’on souhaite vraiment rouler avec des freins à disque.

test-cannondale-caad-13
Les qualités du CAAD 13 sont sensibles dès les premiers coups de pédale.

Rigide, vif, maniable, confortable, le CAAD 13 ne manque pas de qualités, que l’on ressent dès les premiers coups de pédale, que ce soit pour affronter des parcours accidentés ou pour changer rapidement de trajectoire. Le vélo se montre compact et homogène lorsqu’on le malmène un peu, puisqu’aucune partie du vélo ne semble fléchir par rapport à l’ensemble roulant.

Dans le même temps, comme on l’a dit plus haut, le confort est de bon niveau, du moins en ce qui concerne la filtration des vibrations. Pour le reste, la selle est surtout une affaire de goût personnel, tout comme la forme des leviers, pas forcément agréable à appréhender avec des petites mains.

test-cannondale-caad-13
En termes de performances pures, le vélo est limité par son poids.

Dans les relances ou les montées avec du pourcentage, le poids commence à être un handicap, par rapport à des machines plus légères. Néanmoins, si le CAAD 13 ne s’exprime pas au mieux lorsqu’on roule par à-coups, il tient parfaitement son rang dès lors qu’on adopte une allure régulière, même soutenue. Les braquets disponibles permettent également d’effacer les difficultés sans buter sur le poids ou la rigidité du vélo.

Les pneumatiques ne s’affaissent pas lors des passages en force malgré leur dimension, et ils semblent rouler très correctement, en plus d’offrir une bonne adhérence. Mais là encore, ils perturbent juste un peu le dynamisme et la nervosité du vélo. En revanche, sur des routes plus cabossés ou en faisant le tour des pistes cyclables, ils sont beaucoup plus à leur aise que des modèles plus pointus, et en 25 mm. Attention au freinage, car ils suffisent à peine à supporter la puissance des rotors de 160 mm : nous avons été surpris plusieurs fois, même sur le sec, par une roue qui se bloque dans le cas d’un freinage d’urgence.

test-cannondale-caad-13
Avec un équipement précis et fiable, le CAAD 13 est un vélo agréable et confortable qui bénéficie d’un excellent rapport qualité-prix.

Stable en descente grâce à son inertie et à l’impression qu’il donne d’être parfaitement posé sur ses deux roues, efficace sur le plat une fois lancé et plus globalement lors des longues séances de train, confortable et silencieux au roulage, le CAAD 13 diffère ici des premiers CAAD qui étaient avant tout des vélos de pure compétition. L’emploi de l’aluminium dans ses dernières évolutions appliquées au vélo permet à Cannondale de proposer un vélo polyvalent, rassurant dans ses réactions et son comportement, et surtout très bien équipé pour son prix. Mais on sent un potentiel dynamique supérieur encore, qui pourrait totalement s’exprimer avec un équipement plus léger, sans forcément dépenser beaucoup d’argent mais à la condition d’en rester au freinage à patins.

CANNONDALE CAAD 13 DISC ULTEGRA 
Note : *****

Les + : rapport qualité-prix, polyvalence, rigidité, confort, nombre de tailles
Les –poids, deux disques de 160 mm, section des pneumatiques

Cadre : All-New, SmartForm C1 Premium Alloy
Fourche : All-New, BallisTec Carbon, SAVE, 1-1/8″ to 1-1/4″ (axe traversant)
Cintre : Cannondale C2, 7050 alloy, Compact

Potence : Cannondale C2, 6061 alloy, 31.8, 7°
Freins : Shimano Ultegra R8020 hydrauliques 160/160 mm
Dér. Avant : Shimano Ultegra R8000 11 v.
Dér. Arrière : Shimano Ultegra R8000 11 v.
Leviers : Shimano Ultegra R8020 hydrauliques 11 v.
Cassette : Shimano Ultegra 11/30
Chaîne : Shimano Ultegra 11 vitesses
Pédalier : Cannondale 1, BB30a, 52/36

Roues : Fulcrum Racing 600 DB
Pneus : Vittoria Rubino Pro 700×28
Selle : Prologo Nago RS STN
Tige de selle : Cannondale CAAD13 alu
Poids : 8,2 kg en taille 48 sans pédales
Nombre de tailles : 8

test-cannondale-caad-13-géométrie

Prix : 2699 € 

Contact : www.cannondale.com

=> VOIR AUSSI : Tous nos articles Matos

Guillaume Judas

Guillaume Judas

- 48 ans. - Journaliste professionnel depuis 1992 - Coach / Accompagnement de la performance - Ancien coureur Elite - Pratiques sportives actuelles : route & allroad (un peu). - Strava : Guillaume Judas

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *